Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

medias

Quels rapports entretiennent les journalistes avec la vérité ? Décryptage des experts Daniel Cornu et Edwy Plenel... (Vidéo)

14 Août 2018 , Rédigé par Université de Nantes Publié dans #Education, #Medias

La relation à la vérité se trouve au centre de l’éthique du journalisme et oriente la déontologie du métier. Elle n’appartient pas seulement à la restitution des faits et à leur interprétation (les informations et les opinions), mais aussi à leur récit. L’établissement de la vérité médiatique est un exercice difficile, soumis à diverses contraintes, contesté et sans cesse remis en question par la réalité changeante. Mais son ambition reste en opposition frontale avec l’exploitation des fausses nouvelles (fake news). 

Débat enregistré dans le cadre des Rencontres de Sophie 2018 "Vérité ou vérités ?", organisées par Philosophia, au Lieu Unique. En partenariat avec l’Observatoire des médias - Université Permanente de Nantes. 

Présentation des intervenants Actuel médiateur des publications romandes du groupe suisse Tamedia, Daniel Cornu a été journaliste pendant trente ans, dont dix comme rédacteur en chef de la Tribune de Genève. Il a pris ensuite la direction du Centre romand de formation des journalistes et enseigné l’éthique du journalisme aux universités de Neuchâtel et de Genève. Il est l’auteur de plusieurs livres sur le journalisme et les médias, dont : Journalisme et vérité (Labor et Fides, 2009, 2e édition actualisée) ; Les médias ont-ils trop de pouvoir ? (Seuil Médiathèque, 2010) ; Tous connectés! Internet et les nouvelles frontières de l’info (Labor et Fides, 2013). 

Edwy Plenel a été journaliste puis directeur de la rédaction du Monde. Il a ensuite cofondé le site Mediapart, journal payant accessible sur Internet qui a ouvert le 16 mars 2008 et qui a joué un rôle-clé dans la révélation des affaires Woerth-Bettencourt, Cahuzac, Aquilino Morelle, Sarkozy-Kadhafi entre autres, mais aussi dans des enquêtes internationales comme les Football Leaks ou les Malta Files. Edwy Plenel a publié une vingtaine d’ouvrages, dont Le Président de trop (Don Quichotte, 2011) ; Le Droit de savoir (Don Quichotte, 2013) ; Pour les Musulmans (La Découverte, 2014) ; Dire non (Don Quichotte, 2014) ; Dire nous (Don Quichotte, 2016); Voyage en terres d’espoir (Les Éditions de l’Atelier, 2016) ; Le devoir d’hospitalité (Bayard, 2017) et La valeur de l’information (Don Quichotte, 2018). 

Le débat était animé par Thierry Guidet. Diplômé du Centre de formation des journalistes (Paris), Thierry Guidet a dirigé la rédaction de Nantes de Ouest-France (où il est entré en 1976), a été directeur général adjoint de l’École supérieure de journalisme de Lille (qu’il a rejointe en 2000), puis a fondé à Nantes (en 2007) la revue Place Publique qu’il a dirigée jusqu’en 2015. Ses ouvrages les plus récents sont : Dictionnaire de Nantes (codirecteur, PUR, 2013) ; La Rose et le Granit : le socialisme dans les villes de l’Ouest (l’aube, 2014) ; avec Alain Croix, Gwenaël Guillaume et Didier Guyvarc’h, Histoire populaire de Nantes (PUR, 2017). 

Lire la suite

Revue de Presse Education... Orientation — Parcoursup — Evolutions pédagogiques — Brèves...

9 Juillet 2018 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Orientation — Parcoursup — Evolutions pédagogiques — Brèves...

Une courte revue autour de l’orientation, de Parcoursup, encore et encore, et quelques évolutions pédagogiques. Une brève rappellera à certain le "Code Soleil" abandonné en 1979.

Orientation

Dronisep, CIO : Dialogue de sourds pour l’intersyndicale. “Selon l’intersyndicale (Snes, Se Unsa, Cgt, Sud, Sgen, Fo, Snptes) la rencontre avec le cabinet du ministre le 4 juillet n’a pas été fructueuse. L’intersyndicale appelle à la "poursuite des actions" à la rentrée.”

Nostalgie du Code Soleil ? « Les tribulations du Code Soleil », Un traité de morale professionnelle.

Parcoursup

Une affaire très complexe et qui montre parfaitement que le poids du choix repose sur les épaules du jeune.

Bac 2018 : polémique autour de la major de Polynésie qui se dit lésée par Parcoursup. “... la bachelière se disait samedi 7 juillet incertaine de son avenir, faute de réponse positive sur Parcoursup. Elle affirmait avoir été refusée dans tous les établissements parisiens dans lesquels elle a postulé. Seule lueur d’espoir : le lycée toulousain Pierre-de-Fermat, où elle est sur liste d’attente pour intégrer une classe préparatoire d’ingénieurs.” “Dans un communiqué publié sur Twitter dimanche 8 juillet, le ministère de l’Enseignement supérieur a affirmé que Ranitea Gobrait "a reçu et refusé plusieurs propositions d’admission, notamment dans des classes préparatoires aux grandes écoles qu’elle avait appelées de ses vœux, à Paris".”

La bachelière major de Polynésie a reçu des propositions à Paris, selon l’Enseignement supérieur. “La bachelière major de Polynésie, qui se disait incertaine de son avenir d’étudiante faute de réponse positive des établissements sollicités via Parcoursup, a en fait reçu des propositions, à Paris, selon le ministère de l’Enseignement supérieur.”

Bac 2018 : les affres étranges de la brillante bachelière de Polynésie sur Parcoursup. Par Marie-Estelle Pech. “La jeune Polynésienne a fait le buzz en affirmant qu’elle avait été refusée dans tous ses voeux parisiens, en passant pour une victime de la discrimination géographique. Elle a en réalité reçu quatre propositions à Paris.”

Et le Café pédagogique rappelle : Parcoursup, coulisses d’une réforme précipitée. Par Marie Piquemal. “Au moment où sont dévoilés les résultats du bac, plus de 300 000 jeunes sont sans affectation définitive. Avec l’impression de faire les frais d’une stratégie bulldozer visant à éviter toute contestation.

Evolutions pédagogiques

L’enseignement supérieur de management entre agilité et rigidités : conversation avec Pierre-Michel Menger, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire sociologie du travail créateur.

Au 110 bis, rue de Grenelle, "un espace conçu pour un effet levier sur l’innovation" par Marie-Caroline Missir. “Début juin, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, a inauguré le 110 bis, 350 m2 dédiés à l’innovation et ouvert aux personnels et enseignants. Pour EducPros, Marie-Anne Lévêque, secrétaire générale des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, et Somalina Pa, responsable du projet, détaillent cette initiative et l’évolution des cultures professionnelles au sein des ministères.”

Les innovations pédagogiques numériques et la transformation des établissements d’enseignement supérieur, Rapport IGAENR n°2018-049, juin 2018. “Les universités sont nombreuses à avoir ouvert le chantier de la transformation pédagogique et numérique avec des équipes, d’abord pionnières, aujourd’hui rejointes par un plus grand nombre d’enseignants-chercheurs. Le risque est fort toutefois que cette nouvelle étape de développement des innovations pédagogiques numériques (IPN) au sein des universités ne permette pas d’atteindre rapidement l’objectif poursuivi, celui du passage de l’expérimentation à la généralisation.” Rapport à télécharger sur le site du ministère.

Brèves

Jean-Michel Blanquer s’est marié. “Le ministre de l’éducation nationale a épousé Aurélia Devos, une magistrate de 39 ans, à Fournes-en-Weppes (59) le 7 juillet. Le mariage a été célébré par le maire de Fournes et François Baroin, ami du ministre et président (LR) de l’Association des maires de France.”

Et la Voix du Nord raconte.

Bernard Desclaux

Lire la suite

Revue de Presse Education... Enseignants — Examens et concours — Parcoursup — Evolutions...

7 Juillet 2018 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Enseignants — Examens et concours — Parcoursup — Evolutions...

L’actualité éducative concerne les enseignants, les examens et concours, et l’interminable Parcoursup ! Mais il y aura également beaucoup d’articles sur les évolutions.

Enseignants

Et on commencera par un bonne nouvelle, on espère.
Mons-en-Baroeul : Le Dasen s’engage sur la pédagogie Freinet. “"Il n’est pas question de casser ce qui fonctionne", nous a déclaré le 5 juillet Jean-Yves Bessol, Dasen du Nord. "Dans le département, nous avons déprofilé les postes à profils" (postes pour lesquels le recrutement se fait sur entretien NDLR), nous dit JY Bessol. "Mais pour l’école de Mons en Baroeul j’ai rédigé une fiche d’identité spécifique qui dit aux professeurs que s’ils demandent l’école ils doivent partager l’ambition de l’école voire même être plus ou moins formé à la pédagogie Freinet". La nouvelle catégorisation des postes de l’école Freinet de Mons en Baroeul perd ses garanties réglementaires. Mais JY Bessol "veut garder la particularité de l’école" et "ne remet pas en cause le projet". Je suis d’accord avec les parents qui disent que la mise en place de la méthode Freinet a permis que cette école devienne moteur". Après plusieurs jours de discussions entre les IEN et l’équipe de l’école, le Dasen du Nord tranche.”

Education : pourquoi la prime dans les zones prioritaires fait tiquer les enseignants. “Des syndicats rejettent le principe de conditionner au bon fonctionnement des établissements le versement d’une part des 3 000 euros promis aux personnels de l’éducation prioritaire.”

Prime au mérite : Histoire d’une obsession. “Sortie apparemment de nulle part le 2 juillet, la prime au mérite destinée aux personnels des réseaux Rep+ a pourtant une longue histoire. Libération a récemment rappelé qu’une éphémère prime des réseaux Eclair, crée en 2011, pouvait déjà être déclinée de façon variable par le chef d’établissement. Mais l’idée d’évaluer le mérite des enseignants pour décider de leur paye est plus ancienne encore rue de Grenelle. Dès 2009, JM Blanquer, directeur de l’enseignement scolaire, y travaille. Cette histoire est aussi celle d’un échec.”

Pénurie de profs : l’Education nationale devrait compter sur des contractuels. “Faute de candidats, et parce que tous n’avaient pas un niveau suffisant pour intégrer l’Education nationale, plus de 200 postes de professeurs pourraient rester vacants à la rentrée de septembre.”

Ajustements des programmes. Une grammaire bien loin du « bon sens » par Patrice Gourdet. “Après les mathématiques et l’enseignement moral et civique, nous terminons avec le français l’analyse des « projets d’ajustement et de clarification » des programmes de 2015 proposés mi juin par le Conseil supérieur des programmes (CSP). Patrice Gourdet, qui était membre du groupe d’élaboration des projets de programmes pour le français au cycle 3, s’est penché sur ce texte du CSP, qui sera examiné le 12 juillet par le Conseil supérieur de l’éducation (CSE).”

Examens et concours

Supprimer le bac ? 150 ans qu’on en parle ! Par Chloé Leprince. “En 1951, la radio publique diffusait déjà une émission intitulée : "Faut-il supprimer le bac ?" Mais les premières controverses autour d’un diplôme galvaudé et vite potassé remontent au XIXe siècle.”

Bac 2018 : pouvez-vous rendre vos copies en langues régionales ? Par Erwin Canard. “Des lycéens et des collégiens bretons et basques ont rendu certaines de leurs copies de baccalauréat ou de brevet dans leur langue régionale à la session 2018. Or, le règlement l’interdit. Résultat : les réponses formulées en breton ou en basque n’obtiendront aucun point.”

Le concours d’infirmier va disparaître. “Le lancement du plan de transformation du système de santé a été reporté à septembre. Mais le gouvernement en a dévoilé un fragment ce jeudi. La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ont annoncé les premières mesures de leur réforme des études de santé. Le concours infirmier sera supprimé l’an prochain, et les examens classants nationaux (ECN) préalables à l’internat de médecine, disparaîtront eux aussi en 2019 pour les nouveaux externes.”

Parcoursup

Ça marche, Parcoursup, finalement ?Encore un peu d’attente pour les 753 148 candidats qui ont passé le bac. Les résultats sont connus ce vendredi, à des heures différentes selon les académies. Mais les futurs bacheliers sont surtout suspendus aux réponses qu’ils attendent dans Parcoursup. La nouvelle plateforme est-elle plus efficace qu’APB ?

Lenteurs de Parcoursup : les écoles privées en profitent. “Près de 150.000 candidats aux bac sont toujours en attente d’affectation en université pour la rentrée. RMC a rencontré Amandine, une Rennaise qui en a assez d’attendre une affectation en fac avec Parcoursup et s’est tournée vers une école privée.”

Pire qu’APB. Le point sur Parcoursup : les écoles privées se frottent les mains !En ce jour de résultats du Bac, quel bilan tirer de Parcoursup, la nouvelle plateforme d’orientation et de sélection sociale mise en place à toute vitesse par le gouvernement en janvier dernier ?

Evolutions

Il faut mieux nous préparer à la société du « tout numérique » par Minouche Shafik / directrice de la London School of Economics. “LES RENCONTRES ECONOMIQUES D’AIX - La radicalité des changements technologiques nous impose de revoir nos systèmes d’éducation. Il nous faut anticiper l’automatisation du travail afin de ne pas fracturer davantage nos sociétés.”

Les universitaires abandonnent le livre au profit des revues en ligne. “Le bon vieux livre en papier n’est pas mort, mais il acccumule la poussière sur les rayons des bibliothèques. Les livres savants, en tout cas, perdent de l’influence auprès des chercheurs universitaires, qui se tournent massivement vers les articles scientifiques en ligne pour dénicher de l’information à citer dans leurs propres ouvrages.”
https://www.ledevoir.com/societe/education/531564/la-lente-agonie-du-livre-savant
Parcours autour de la notion d’apprentissage collaboratif : didactique des langues et numérique par Claude Springer. “Ce parcours notionnel doit permettre d’ouvrir la pédagogie universitaire à une approche explicitement assumée de l’apprentissage collaboratif comme moyen pour parvenir à une éducation citoyenne
.”

Quelques lectures autour de l’éducation juste avant le forum des usages coopératifs. “Le forum des usages coopératifs de Brest démarre. Temps d’échanges, de réflexion, d’inspiration.”

Inégalités sociales : le diplôme, principal facteur d’évolution sociale, selon une étude de France Stratégie. “Selon une étude portant sur les inégalités sociales persistantes en France, publiée par France Stratégie jeudi 5 juillet et que franceinfo a pu se procurer, les diplômes sont déterminants dans l’évolution sociale. En revanche, l’origine migratoire, le sexe ou la transmission d’un patrimoine ont beaucoup moins d’incidence sur la richesse des Français.”

L’ascenseur social passe par l’école. “On a retrouvé l’ascenseur social ! Il n’est pas tout à fait cassé, mais bien poussif. France Stratégie, un organisme de prospective sous l’autorité du Premier ministre, a mené une étude inédite sur l’influence de l’origine sociale sur le niveau de vie des Français. Elle a consisté à suivre le destin de 80 000 d’entre eux, hommes ou femmes, tous nés au début du mois d’octobre entre 1970 et 1984.”

Comment était l’école sous l’Ancien Régime ? Questions à Isabelle Bernier, Historienne. “L’ancêtre de notre école actuelle est né vers le milieu du XVIe siècle, avec la Réforme protestante ; luthériens, calvinistes et réformés sont de fervents partisans du livre qui souhaitent lire la Bible en langue vulgaire (c’est-à-dire comprise de tous, donc pas en latin). La Contre-Réforme catholique va réagir en multipliant les petites écoles qui enseignent le catéchisme, afin de s’opposer à la progression protestante. La formation scolaire devient un outil pour mieux christianiser.”

Et puis, Que vaut notre système éducatif ? se demande Alain Bouvier, sur son blog. “Pourquoi est-il si difficile, en France, d’avoir une réponse à la question pourtant naturelle : que vaut notre système éducatif ? S’il est une route couvertes de roses, celle de l’évaluation des politiques publiques d’éducation doit, elle, chercher sa voie au milieu de ronces, d’orties et de chardons, parfois se perdre dans les sables du désert et surtout se noyer dans l’hypocrisie générale. Quelles questions taboues lui font obstacles ?

Bon week-end à toutes et à tous.
Bernard Desclaux

Lire la suite

Revue de Presse Education... Pédagogie - Le système - Supérieur...

6 Juillet 2018 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Pédagogie - Le système - Supérieur...

Pédagogie et système sont à l’honneur, suivi du supérieur.

Pédagogie

La présidente du CSP mise en accusation par plusieurs de ses membres. « Trois membres du Conseil supérieur des programmes, Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives économiques, Denis Paget, professeur de lettres modernes et chargé de recherches à l’institut de recherche de la FSU, et Marie-Aleth Grard, présidente d’ATD Quart-Monde, prennent position dans une lettre ouverte contre les propos de la présidente du CSP, Souâd Ayada publiés dans Le Point. »

CLIC 2018 : « la classe inversée chamboule les formes traditionnelles d’apprentissage ». « Le troisième Congrès de la classe inversée a eu lieu début juillet à Paris. Réunissant 600 personnes, l’événement était l’occasion de découvrir des retours d’expériences très intéressants sur la “flipped classroom”. »

« Je me sens plus libre d’enseigner de façon non-traditionnelle ». Marie-Alice est partie au Portugal, en Belgique… et au Pérou. « En partenariat avec l’agence Erasmus+. Marie-Alice Moreira, 47 ans, est professeure d’économie et gestion dans un lycée technique bordelais privé sous contrat. Elle coordonne le projet Erasmus + "Jeunes ambassadeurs du commerce équitable" qui permet à des bacs pro et techno de se remotiver et de reconsidérer leur rapport aux adultes. Et à Marie-Alice de revoir ses méthodes d’enseignement. »

Faut-il détruire la pédagogie Freinet ? « Moins d’un mois après la tentative d’imposer l’association "Agir pour l’école" dans une centaine d’écoles du Nord, le département est secoué par une nouvelle affaire à Mons en Barœul. La ville abrite un groupe scolaire public Freinet. Le Dasen annonce que les postes vers cette école ne seront plus fléchés. Des enseignants sans formation Freinet pourront y enseigner. C’est une façon de mettre fin à la seule école Freinet dont les résultats ont été scientifiquement et positivement évalués. Une décision aberrante estime Yves Reuter, l’universitaire qui a évalué les résultats de l’école. Une école Freinet qui obtient des résultats, ça dérange ? »

Pédagogie unique pour l’école publique ! « La direction des services académiques met fin au projet pédagogique Freinet du groupe scolaire Concorde de Mons-en-Barœul (59) : il n’y aura plus de postes fléchés. Auparavant les recrutements se faisaient avec des enseignants qui adhéraient et se formaient au projet qui avait démarré en 2001 dans un quartier très populaire et en souffrance.
Pour les enseignants qui souhaitaient se réunir pour pratiquer la pédagogie Freinet dans une école publique, ce n’était déjà pas facile, mais là c’est la fin annoncée, il leur faudra soit créer une “start-up”, proposition de Cédric Villani... soit créer une école privée
. »

Nouvelles pressions en faveur d’Agir pour l’école. « "Les élèves de maternelle - a fortiori ceux des milieux populaires-ne sont pas des cobayes ! Les enseignants ne sont pas des exécutants à la botte d’officines privées." Lancée sur le Nord, l’offensive d’Agir pour l’école pour entrer dans les écoles s’est heurtée à la résistance d’enseignants. Mais elle se renforce dans le Pas-de-Calais, département où l’association est présente depuis des années selon le Snuipp Pas de Calais. »

États-Unis : des enseignants formés pour pouvoir être armés à l’école. « Il y a quelques mois, Donald Trump provoquait colère et stupéfaction en proposant d’armer des enseignants pour riposter à d’éventuels tireurs dans les écoles. Or des formations existent déjà pour eux depuis des années, notamment dans le Colorado. L’association FASTER, créée après la mort de vingt-six personnes en 2012 dans une école primaire de Sandy Hook, a déjà formé plus de 1 300 employés d’écoles au maniement des armes pour qu’elles soient prêtes en cas d’attaque. »

Le système

Plus de 1100 postes non pourvus à la rentrée 2018. « Les résultats des admissions aux concours de recrutement confirment ce que le Café pédagogique avait annoncé le 24 mai. Nous avions prévu "près de 1200 postes non pourvus à la rentrée. On sait maintenant que ce sera exactement 1117 postes. Plus de la moitié concerne le premier degré, comme nous l’avions annoncé. Le ministre avait justifié la chute du recrutement dans le second degré par la volonté de proposer un budget sincère. Or il y a toujours des centaines de postes vacants dans le second degré. Et c’est au premier degré que la situation a empiré. »

Maths, français, allemand, arts plastiques : dans ces matières, il y aura une pénurie de professeurs à la rentrée. « Les résultats des concours de recrutement d’enseignants viennent d’être publiés. Tous les postes offerts ne sont pas pourvus. L’Éducation nationale devra recourir à des contractuels. »

Les copies du bac pourraient être numérisées en 2021. « La dématérialisation présente des avantages de coût et de sécurité, selon Le Figaro, mais certains enseignants redoutent une plus grande surveillance. »

Orientation : JM Blanquer défend la réforme de l’enseignement professionnel au Sénat. « "L’article 10 entrainera une coopération renforcée entre l’État et les régions". Interrogé, le 4 juillet, par la Commission de la culture et de l’éducation du Sénat, un groupe qui lui est très favorable, Jean-Michel Blanquer a dû faire face à des critiques de ses réformes notamment sur l’orientation et la prime au mérite. »

Sur le système scolaire, et l’éducation actuelle. Par Maxim Cavacas (lycéen, Secrétaire national de l’Union nationale lycéenne - Syndicale et démocratique (UNL-SD)) sur son blog : Journal d’un lycéen engagé. « Je tente ici de faire une analyse brève et construite du système scolaire actuel. J’essaierai au fil du temps, de critiquer point par point les aspects négatifs de ce système, que je juge obsolète. Par cette note de blog, je vous apporte la vision d’un lycéen de seize ans, usager du système scolaire. Cet article n’engage que moi. »

Constitution des classes, Enquête auprès des chefs d’établissement. « À l’occasion de la rentrée scolaire 2015, le Cnesco, en partenariat avec le Syndicat national des personnels de l’Éducation nationale (SNPDEN), a souhaité apporter un éclairage sur les pratiques de composition des classes au collège et au lycée. Une enquête a été réalisée auprès de 478 chefs d’établissement, en collège et en lycée, afin d’analyser le processus de constitution des classes. »

Et puis au BOEN du jour, les Priorités du plan national de formation en direction des cadres pédagogiques et administratifs du ministère de l’Éducation nationale. NOR : MENE1816149C circulaire n° 2018-072 du 3-7-2018 MEN - DGESCO - MAF2 - SG

La géographie de l’éducation, une discipline de recherche… de la périphérie au centre ? Par Claire Ravez pour l’IFE. « Histoire, philosophie, sociologie… de l’éducation : à ces regards disciplinaires manque encore souvent à l’appel la géographie. Et pourtant, les objets éducatifs à résonance géographique ne manquent pas à l’heure actuelle. De la carte scolaire aux territoires apprenants, des projets éducatifs territoriaux (PEDT) aux réseaux d’éducation prioritaire (REP), quels sont les objets, méthodes et théories qu’investissent ceux et celles qui veulent spatialiser l’analyse en éducation ? »

Supérieur

Le grand YAKA accompagné de ses fidèles YFOKON et YAPUKA, s’avance en sa majesté...

Enseignement supérieur : la ministre annonce la création de 10 000 places supplémentaires. « Le gouvernement va créer 10 000 places supplémentaires dans l’enseignement supérieur, notamment dans les IUT où la demande est particulièrement forte, annonce la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, dans un entretien au Figaro. La ministre rappelle que la création de 21 000 places supplémentaires cette année, en BTS et à l’université, a déjà été actée. »

Enseignement supérieur : « La répartition des 10 000 nouvelles places doit se faire intelligemment » par Raphaëlle Chabran. « La ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé dans le Figaro du 4 juillet la création de 10 000 nouvelles places dans les universités à la rentrée 2018-2019. Jimmy Losfeld, président de la Fage, syndicat majoritaire des étudiants, “se réjouit” de la mesure, mais attend sa mise en pratique. »

Parcoursup 2018 : la création de 10 000 places suffira-t-elle à répondre aux demandes ? « Les annonces successives de la ministre Frédérique Vidal visent à accueillir des bacheliers toujours plus nombreux, notamment en raison du “baby-boom” de l’an 2000. »

Mais bon sang, mais c’est bien sûr, il y a une solution ! Les Moocs. « Les cours en ligne ont de l’avenir en France ». « Management, économie circulaire ou encore physique quantique… Il est presque possible de tout apprendre avec les moocs. Présentés comme enseignement du futur, ces cours en ligne peinent pourtant à s’installer dans l’Hexagone. Pour certains, cette innovation a encore de beaux jours devant elle. »

Francophonie : une chaire « Mondes francophones » créée au Collège de France. « Le Collège de France, institution parisienne vouée à la recherche et son enseignement, a annoncé mercredi la création d’une chaire "Mondes francophones", vouée à servir de "tribune" aux intellectuels parlant français de par le monde, avec comme titulaire l’écrivaine haïtienne Yanick Lahens. »

La réussite étudiante vue depuis les observatoires de l’enseignement supérieur par Laure Endrizzi pour l’IFE. « Si les observatoires de l’enseignement supérieur présentent une certaine diversité à la fois dans leur positionnement institutionnel et dans les profils de compétences qui composent les équipes, leurs missions ont également connu des évolutions significatives au rythme des réformes des dix dernières années et les objets sur lesquels ils travaillent se sont considérablement diversifiés. Les enquêtes d’insertion ne sont en effet plus les seules missions légales de ces structures, la mesure touche aussi désormais les questions d’accès à l’université et de réussite étudiante. »

Bernard Desclaux

Lire la suite

Revue de Presse Education... Numérique — Pédagogie — Supérieur — Pourquoi ? — Ressources...

30 Juin 2018 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Numérique — Pédagogie — Supérieur — Pourquoi ? — Ressources...

Temps calme annonçant les vacances. Un peu de numérique, de pédagogie, de supérieur, quelques “pourquoi ?” et des ressources.

Numérique

Le Sénat demande un nouveau plan numérique. “"Réduits à de simples consommateurs fascinés par le déferlement incessant des innovations, il nous faut impérativement remettre de la verticalité dans notre relation au numérique et rester acteur de notre destin. C’est à cette condition que la France pourra rester dans la compétition mondiale". C’est un appel à la mobilisation, contre les Gafam et pour une reprise en mains de notre avenir que Catherine Morin Desailly (centriste), présidente de la Commission de la culture et de l’éducation du Sénat, a lancé le 28 juin. Dans un nouveau rapport elle appelle à lancer un énième plan numérique, axé sur la formation et à faire du numérique la grande cause nationale de 2019.”

Numérique éducatif : Pourquoi ça ne marche pas ?Alors que la Commission de la culture et de l’éducation du Sénat publie un rapport appelant à un énième plan numérique, la même commission, mais coté Assemblée nationale, auditionne sur le numérique éducatif. De nombreux acteurs ont été entendus, y compris le Café pédagogique. Mais qu’ont-ils à dire sur l’échec de l’intégration du numérique à l’Ecole ? Les témoignages de l’Inspection générale et des éditeurs scolaires ont apporté des éclairages intéressants à ce sujet.”

Pédagogie

Rémi Brissiaud : Les recommandations Blanquer et la résolution de problèmes arithmétiques à l’école. “La deuxième circulaire ministérielle concernant l’enseignement des mathématiques à l’école élémentaire traite de la résolution de problèmes arithmétiques. Ce thème, complexe, était le principal point faible du rapport du CNESCO (1). La circulaire constitue-t-elle un progrès ? Elle est plus précise mais elle l’est pour le meilleur, certains points théoriques sont mieux explicités, comme pour le pire : certaines recommandations sont aventureuses. C’est une conséquence du fait que cette circulaire avance un cadre théorique qui est loin de correspondre à l’état actuel des connaissances sur le sujet. L’activité de résolution de problèmes, sauf cas particuliers, doit en effet être conçue comme résultant de la compréhension de la situation, puis l’usage de propriétés conceptuelles des opérations et, enfin, le calcul. Or, l’usage de connaissances conceptuelles est totalement absent du texte ministériel. D’où ses recommandations aventureuses.”

Jean-Pierre Astolfi : L’erreur, un outil pour enseigner. " Qu’y a-t-il de commun entre une expression algébrique, l’expression d’un gène et une expression familière ? Entre une fonction digestive, une fonction affine et une fonction grammaticale ? Entre l’expansion du groupe nominal et celle des Trente Glorieuses ? Entre un pronom réfléchi, un rayon réfléchi et un élève réfléchi ?" Voilà quelques raisons bien communes de commettre des erreurs en classe. Car les erreurs sont le pain quotidien de l’enseignant. Dans cet ouvrage, qui est devenu un classique, Jean Pierre Astolfi en fait la liste et invite à les décrypter. Parce que les élèves progressent de leurs erreurs. Jusqu’au 14 juillet, le Café pédagogique vous fait cadeau de ce livre fondateur pour votre adhésion à l’association éditrice du Café pédagogique.”

Supérieur

Le gouvernement empêtré dans un débat à hauts risques sur le diplôme de licence par Marie-Christine Corbier. “Un projet d’arrêté ministériel mettrait fin à la possibilité, pour les seules universités, de délivrer le diplôme de licence.Le ministère plaide « l’incompréhension » et promet d’« amender » le texte. Les grandes écoles s’engouffrent dans la brèche ainsi ouverte.”

Parcoursup : à mi-parcours, encore 170.000 jeunes sans affectation. “La deuxième phase d’admission Parcoursup a démarré le 26 juin et 20% des candidats n’ont, pour l’instant, aucune place garantie à la rentrée prochaine.”

Pourquoi ?

Economie : pourquoi la Finlande fait mieux que la France par Pascal Nguyen. “LE CERCLE/ECLAIRAGE - Les performances économiques de la Finlande sont meilleures que celles de la France alors que les deux pays s’appuient sur un modèle socio-économique proche. Comment expliquer cette différence ?” réservé aux abonnés, dommage.

Hugues Draelants : Le redoublement est-il vraiment moins efficace ? "Dans le monde de la recherche en éducation, l’idée que le redoublement est une pratique globalement négative s’est largement imposée suite à un certain nombre de synthèses, déjà anciennes, de la littérature de recherche américaine sur la question. Le ré-examen de cette littérature montre que ses conclusions qui aboutissent à la dénonciation pédagogique du redoublement sont fondées sur des études méthodologiquement fragiles et des méta-analyses qui tendent à occulter les débats au sein de la communauté scientifique sur les effets du redoublement. Par ailleurs, les résultats des recherches plus récentes qui utilisent des méthodologies beaucoup plus sophistiquées montrent que les études antérieures ont sous-estimé les effets positifs du redoublement. Si les résultats des recherches scientifiques actuelles sont nettement plus favorables au redoublement, il reste néanmoins impossible dans l’état actuel des connaissances de départager de manière incontestable le redoublement et le passage automatique de classe", écrit Hugues Draelants dans une nouveau numéro des Cahiers du Girsef. Il avait développé cette idée récemment dans une note du conseil scientifique de la Fcpe."

Ressources

Regards sur la citoyenneté à l’école, n°125, juin 2018 par Ravez Claire. “Depuis une dizaine d’années, l’éducation à la citoyenneté fait dans le champ scolaire français l’objet de mutations curriculaires fréquentes, les textes officiels se succédant les uns aux autres. Ce Dossier de veille n° 125 se propose de replacer ces évolutions dans les questionnements plus larges qui informent la réflexion éducative, scientifique et internationale, sur ce thème.”

Présentation du rapport 2017 de la médiatrice de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur. “La médiatrice de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur a fait le point sur les mesures prises en réponse aux recommandations du rapport 2016 et a présenté les nouvelles recommandations du rapport 2017, en mettant l’accent sur deux sujets ayant donné lieu à réclamations :
- l’accompagnement des personnels par l’administration dans la préparation de leur dossier de retraite ;
- la poursuite et la réussite des études supérieures pour les jeunes en situation de handicap
.”

Bon week-end
Bernard Desclaux

Lire la suite

Revue de Presse Education... Garde à vous ! - Examens - Réformes encore et toujours - Parcousup...

29 Juin 2018 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Garde à vous ! - Examens - Réformes encore et toujours - Parcousup...

Aujourd’hui c’est le brevet des collèges. Mais l’on parle beaucoup du projet de nouveau service national. Et, comme chaque jour ou presque, on revient sur parcoursup et les diverses réformes.

Garde à vous !

La grande annonce de cette semaine (car pas de semaine sans annonce), c’est le retour d’un service national. Un projet présenté au conseil des ministre.
Au menu, quinze jours d’« apprentissage » et quinze jours d’« expérience d’un projet d’engagement » (Le Monde)
Bilan de santé, illettrisme, stage : ce que contient le projet de service national universel
“Une période d’un mois minimum, pour tous les Français "autour de l’âge de 16 ans". Mardi, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a livré de premiers éléments sur le service national universel (SNU) pour les jeunes, promesse de campagne d’Emmanuel Macron.”

Cette annonce interroge. Déjà à propos de la réaction des jeunes concernés.
Service national universel : obliger les jeunes, une option à risque
“Le général Daniel Ménaouine, à qui l’Elysée a confié la mission de conduire un groupe de travail, préconise une consultation de la jeunesse, une option « validée » par M. Macron.”
Et puis le contenu et les objectifs semblent redondants avec ce qui se fait déjà à l’école.
A quoi sert le service national universel ?
“Quelle sera la part prise sur les vacances et celle prise sur l’année scolaire ? Ce n’est pas encore fixé. Mais le service national universel, adopté en Conseil des ministres le 27 juin, impactera la vie des lycéens de 16 ans dès 2019. Si beaucoup de choses restent à définir, le gouvernement semble déterminé à mettre en place un engagement présidentiel dont les finalités annoncées renvoient largement à celles de l’Ecole. Alors pourquoi créer un service obligatoire d’un mois ?”

Examens

Découvrez les nouveautés du brevet 2018 qui a lieu aujourd’hui et demain.
“Il est le passage obligé des collégiens en France depuis 1947. Jeudi et vendredi, les élèves des classes de 3ème (830.000 l’an dernier) passent le diplôme national du brevet (DNB). La dernière version, instaurée par le gouvernement socialiste pour l’année 2017 aura fait long feu. Pour cette édition 2018 en effet, il y a eu de nouveau une réforme, parue au Journal Officiel le 29 novembre dernier. Au programme : un poids croissant octroyé à l’examen final et une architecture des épreuves plus classique”
D’ailleurs, à quoi sert-il ?
“Depuis plusieurs années, de nombreuses voix s’élèvent pour demander sa suppression. L’obtention du brevet de conditionne pas la suite du cursus des collégiens. Le diplôme n’est pas exigé par les lycées, l’entrée en seconde est donc possible sans. A l’inverse, avoir le brevet ne met les élèves à l’abri du redoublement.”

Education : pour des jeunes malades, le brevet se passe à l’hôpital
“Quelque 835.000 élèves de troisième vont passer le brevet en fin de semaine. Parmi eux, Jason, 15 ans, "un peu stressé" : soigné pour un cancer depuis l’automne, il a révisé chez lui et à l’hôpital, avec des profs de l’association L’Ecole à l’hôpital.”

Bac S 2018 : le ministère répond à la pétition sur l’épreuve de maths
“Une pétition signée par plusieurs milliers de personnes circule sur Internet depuis l’épreuve de mathématiques du bac S. La raison : l’épreuve a été jugée trop difficile. Le ministère répond notamment que le barème et la correction vont tenir compte du degré de difficulté de chaque question.”

Réformes, encore et toujours

Comment mettre en place l’interdiction du téléphone portable ? “Soutenue par La République en Marche, le MoDem et l’UDI, la proposition de loi visant à interdire l’usage du téléphone portable à l’intérieur des écoles et des collèges a été approuvée, en première lecture, par l’Assemblée nationale le 7 juin. Le texte est désormais entre les mains du Sénat. Devant les critiques des élus de l’opposition qui l’estiment « parfaitement inutile » et « absurde », Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, a annoncé la publication prochaine d’un vade-mecum « pour accompagner les établissements dans la mise en œuvre concrète » du projet.” Signalons au passage que cette interdiction existe déjà dans une majorité d’établissements. Mais le ministère aime les "vademecum".

Les sénateurs règlent leur compte aux CIO
“Le texte de la loi sur la formation professionnelle, adopté par l’Assemblée, arrive en lecture devant la commission des affaires sociales du Sénat avant passage devant le Sénat le 10 juillet. La commission de la culture et de l’éducation a déjà largement modifié le texte de l’Assemblée par une série d’amendements. L’amendement le plus significatif est le retrait du mot CIO de l’article 10.”

Le bilan mitigé d’un an de CP à 12 élèves
“Pour les enseignants, la mesure mise en place à la dernière rentrée donne des résultats probants mais, faute de moyens suffisants, elle se fait au détriment des autres niveaux.
Après un an d’application, le CP à 12 présente une vitrine séduisante pour la politique éducative voulue et promue par l’exécutif. Mais la mise en place de cette vitrine ne s’est pas faite sans de nombreux dégâts par ailleurs. Telle est, en peu de mots, la conclusion de l’enquête menée par le SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire, auprès des enseignants concernés par cette mesure.”

Quel modèle pour réformer l’enseignement ?
“Au moment où le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, s’apprête à engager une énième réforme du secondaire, la revue Books s’interroge : « Comment réformer l’école ? » En regardant ailleurs, suggère la publication, qui rappelle que si la mondialisation a entraîné une multiplication des études comparatives, « chaque pays reste les yeux rivés sur ses traditions et ses difficultés propres ». Alors que la question du « bon modèle », « dont il serait justifié de s’inspirer », est, elle, quasiment universelle. Le journal propose d’élargir la focale. Quels objectifs poursuit-on ?”

Parcoursup et sup

Parcoursup : La phase complémentaire commence
“Au stress du bac succède le stress de l’après. La plateforme d’affectation dans l’enseignement supérieur Parcoursup a rouvert ce mardi, après une interruption d’une semaine en raison du bac, avec plus de 170.000 candidats en attente d’une place ou ayant démissionné et alors qu’a démarré la phase complémentaire de la procédure à 14 heures.”

Parcoursup et la loi Orientation et Réussite des Étudiants renforcent les difficultés des étudiant-e-s étranger-e-s en France !

Rattrapages et compensation des notes ne seront plus obligatoires en licence
“Un projet d’arrêté prévoit la personnalisation des parcours en premier cycle à l’université, tout en revoyant les règles d’évaluation qui s’appliqueront aux futurs étudiants.”

Géraldine Duboz

Lire la suite

Revue de Presse Education... Déplacement du Ministre à Poitiers - Reprise de parcoursup - Addictions aux écrans et contenus pornographiques...

27 Juin 2018 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Déplacement du Ministre à Poitiers - Reprise de parcoursup - Addictions aux écrans et contenus pornographiques...

Une visite du Ministre dans l’un des rectorats de la désormais plus vaste région de France, Parcoursup qui redémarre et l’éducation libidinale au programme de cette revue estivale.

Jean-Michel Blanquer en visite à Poitiers aujourd’hui

Le ministre de l’Education nationale est attendu ce lundi à Poitiers. En préambule de cette visite officielle, Jean-Michel Blanquer doit s’exprimer ce matin devant les personnels sur l’avenir du rectorat.”

Et il en profite : A Poitiers, Jean-Michel Blanquer rebaptise l’Esén. “Rebaptisée en 2015 Esenesr, l’école supérieure de l’éducation nationale, basée au Futuroscope, s’appellera désormais Institut des hautes études de l’éducation nationale et de la formation. C’est ce qu’a annoncé ce matin Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, en visite toute la journée à Poitiers.

Parcoursup

Parcoursup 2018 : reprise des réponses et début de la procédure complémentaire. "Après la suspension de la procédure durant le bac, les candidats vont pouvoir formuler de nouveaux vœux, dans les formations où il reste des places."

Les bacheliers de nouveau confrontés à l’enfer de Parcoursup. Présentée par Pauline de Torsiac, Florence Gault, Christian Vadon. “Parcoursup, le retour. Après les épreuves du baccalauréat, l’application qui avait fait tant polémique à son lancement va être réactivée le 26 juin prochain. A cette même date s’engagera la procédure complémentaire permettant aux candidats de formuler des vœux sur des places restées vacantes. Parcoursup est toujours très critiquée. Notamment par la plateforme SOS Étudiants portée par des syndicats d’enseignants, des lycéens, mais aussi par des parents d’élèves.

Rappel : Installation du comité de suivi de la loi Orientation et réussite des étudiants : discours de Frédérique Vidal. "Frédérique Vidal s’est exprimée lors de l’installation du comité de suivi de la loi Orientation et réussite des étudiants, jeudi 21 juin 2018". Le discours de la ministre.

Philippique à Mme. le ministre Frédérique Vidal par Pierre Tripier sur son blog : Le blog de pierre tripier sur Médiapart.
Je n’avais pas suivi les objections étudiantes à Parcours-sup, mais quand j’ai vu que les meilleurs étudiants de lycées périphériques n’avaient pas d’affectation alors que des élèves moyens des lycées de centre-ville étaient casés, mon sang n’a fait qu’un tour, d’où cette Philippique à Mme. la ministre Frédérique Vidal

Addiction aux écrans et contenus pornographiques

"Un rapport nous renseigne sur la hausse de la consommation de contenus pornographiques chez les jeunes. Permise par la multiplication des sources et des plateformes de porno en libre-accès, cette hausse nous interroge sur l’incidence réelle ou supposée sur les pratiques sexuelles des adolescents." Des éclairages intéressants, un bref résumé écrit ou l’émission en posdcast.

Emmanuelle Rimbaud

Lire la suite

Revue de Presse Education... Politique éducative — Jeunesses — Vrac...

26 Juin 2018 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Politique éducative — Jeunesses — Vrac...

Actualité éducative déjà en vacances sans doute. Quelques articles sur la politique éducative ici en France, sur la jeunesse, et un peu de vrac.

Politique éducative

Et l’on commencera par un retour !

Celui de L’éternel ’’retour’’ de l’hymne national à l’Ecole. Mais quelle’’ Marseillaise’’ ? par Claude Lelièvre sur son Blog : Histoire et politiques scolaires. “Le CSP, invité par Jean-Michel Blanquer à fixer des repères annuels de progression pour les programmes, n’a pas hésité à le faire pour l’hymne national lui-même. Et l’on est partagé entre le sentiment d’un inachèvement patent ou celui d’un ridicule achevé.”

Politique enseignante : la France est-elle mauvaise élève ? Trois questions à Noémie Le Donné. Par Institut Montaigne. “Le 11 juin 2018, l’OCDE a publié l’étude “Des politiques enseignantes efficaces – Perspectives de PISA”, qui analyse les résultats de l’enquête PISA 2015 sur l’enseignement à l’échelle mondiale, en se concentrant tout particulièrement sur ceux concernant les politiques enseignantes. Verdict : la France est particulièrement mauvaise élève en la matière. Pour quelles raisons ? Comment peut-elle s’inspirer des modèles vertueux existants ? Noémie Le Donné, analyste à la direction de l’éducation et des compétences de l’OCDE, l’une des auteurs de ce rapport, répond à nos questions.”

Apprendre à lire, ce n’est que du b.a.-ba ?Le ministère de l’Éducation nationale vient de transmettre un guide aux professeurs des écoles, qui leur recommande de privilégier la méthode syllabique pour l’apprentissage de la lecture. La réalité scientifique est plus nuancée.”

Education : le Conseil supérieur des programmes publie des « ajustements » à la réforme de 2016. “Les amendements, dans lesquels on retrouve de nombreuses promesses du ministre Blanquer, concernent les mathématiques, le français et l’enseignement moral et civique.”

Rémi Brissiaud : Des nouveaux programmes plus lourds. “Présentés bien différemment des autres, nettement plus légers, les programmes pour l’école et le collège en maths semblent copiés - collés des programmes de 2015. En apparence rien n’a changé. Une anomalie que Rémi Brissaud éclaire : si les nouveaux programmes ne changent guère c’est que le changement est ailleurs, dans les "repères pour les mathématiques" que le ministère a aussi publiés déjà pour les CP. Pour R Brissiaud, ce document signe la fin des cycles et alourdit sérieusement les contenus en CP.” La fin des cycles… mais c’est parfait pour un “retour” aux redoublements !"

Nouveaux programmes : Des enseignants furieux sur Internet. “" Il y a d’ailleurs quelque chose de très violent et de méprisant à l’égard des profs dans le calendrier de telles annonces de changements de programmes, au moment où les enseignants sont occupés par des tâches diverses et/ou épuisés par l’année passée : école de la malveillance ?" La publication de nouveaux programmes pour l’école et le collège dans 4 disciplines commence à agiter les salles de classe. Tous les enseignants sont loin d’en être informés. Beaucoup parmi ceux qui le sont accueillent mal de nouveaux textes qui ne deviendront officiels que le 12 juillet pour application à la prochaine rentrée.”

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer. “Avec 140 jours de classe, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des pays développés, et par conséquent les journées de travail les plus longues et les plus chargées. "Il y a un sujet des vacances en France. Ça fait longtemps que je dis que l’on va devoir le poser, tranquillement mais sûrement", a déclaré le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, vendredi au micro de la matinale d’Europe 1. "Au cours du quinquennat, on va réfléchir à cette question-là", promet-il.”

Interview de Vincent Troger : « La réforme de la voie professionnelle s’inscrit dans la continuité des politiques précédentes », Vincent Troger est maître de conférences à l’ESPE de l’université de Nantes et chercheur au CREN (Centre de recherche en éducation de Nantes)

Quel bilan, un an après, pour les classes de CP dédoublées ? par Julien Baldacchino. “Dans une enquête publiée ce lundi, le syndicat d’enseignants SNUipp-FSU dresse un bilan du dédoublement des classes de CP dans les zones REP+, qui doit être étendu aux CE1 à la rentrée prochaine. Si l’impact pédagogique est bon, la mesure est problématique pour l’organisation des écoles.”

Jeunesse

Le sociologue François Dubet scrute cinquante ans de jeunesses françaises. “Ou comment l’incertitude, "devenue un sentiment de masse", a remplacé la foi dans l’avenir. Entretien. “François Dubet a commencé ses recherches de sociologue dans les années 1970, en étudiant les luttes et mouvements sociaux. Puis, il a travaillé, notamment, sur les banlieues et sur l’éducation. Dans son nouveau livre, il s’intéresse à la jeunesse, qu’il aborde à travers trois générations : les années 1960, les années 1985–1995, quand il faut apprendre à devenir adulte dans le chômage et la précarité, et les années 2010. Entretien à bâtons rompus.” Réservé aux abonnés malheureusement…

Défiance, complotisme, radicalisation : l’immensité du défi. “Enquête après enquête, il se confirme que la perception conspirationniste du monde et la défiance revendiquée envers les vérités dites « officielles » ne relèvent pas de la boutade adolescente mais d’un phénomène massif, international et touchant toutes les générations.” “Un sondage de plus, cette fois à l’échelle européenne, vient confirmer les constats alarmants issus de différentes enquêtes précédentes sur l’emprise massive des théories du complot au sein des populations, non seulement parmi les jeunes mais aussi parmi les adultes.”

Tableau de bord de la jeunesse. Indicateurs. “L’INJEP a rassemblé et mis en ligne en lien avec ses partenaires 78 indicateurs de référence sur la jeunesse dans huit domaines de la vie quotidienne. Des données publiques fiables, réactualisées, et librement accessibles permettant à l’ensemble des acteurs de jeunesse de disposer d’une vision transversale et objective des jeunes de 15 à 30 ans.”

Et pour les tenant du “c’était mieux avant”, une référence, ancienne : Orientation et sélection scolaires : une enquête sur les enfants à la sortie de l’école primaire par Alain Girard, Henri Bastide, in Population Année 1955 10-4 pp. 605-626. Dans le cadre des “grands retours à …” on pourrait y revenir avec la suppression des cycles !

Vrac

Bac 2018 : une pétition dénonce le sujet de maths « trop difficile » de la série S. “Signée par 62 000 personnes depuis la fin de l’épreuve de mathématiques du bac S, vendredi, la pétition appelle à « une harmonisation des notes » pour ne pas pénaliser les candidats.”

Gard : le directeur d’un collège catholique qui avait dénoncé un viol a été licencié

Un directeur d’école catholique licencié par le diocèse après avoir dénoncé un viol. “Paul Gobillot, directeur du collège privé de Saint-Ambroix (Gard), a prévenu la gendarmerie avant sa hiérarchie. Pour justifier sa décision, celle-ci avance des dysfonctionnements.”

Bernard Desclaux

Lire la suite

Revue de Presse Education... Secondaire — Supérieur — La liberté de choisir... — Ressource...

22 Juin 2018 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Secondaire — Supérieur — La liberté de choisir... — Ressource...

Actualité restreinte aujourd’hui sans doute en raison de musique et de foot… Ce sera donc des infos un peu en vrac concernant le secondaire et le supérieur, la loi sur la liberté…. et une ressource.

Secondaire

Salaires : Les inégalités demeurent à l’Education nationale. “Si le salaire moyen des personnels enseignants est de 2510€ net selon le dernier Bilan social du ministère, cette moyenne occulte des écarts importants entre les âges, les corps, les statuts et aussi les sexes. Très attachée à l’égalité, l’Education nationale est pourtant terre d’inégalités salariales importantes.”

Le Plan mercredi présenté sur le site du ministère.

Le Plan mercredi et les restes du périscolaire. “"Le temps de l’enfant doit être vu comme un temps complet. On ne peut pas rester indifférent à ce qui se passe dans le périscolaire". A écouter JM Blanquer le 20 juin présenter le Plan Mercredi, on se serait cru 5 ans plus tôt lors de la mise en route des activités périscolaires. Pourtant le plan est bien mince par rapport à l’initiative précédente. Si le plan continue officiellement la logique des PEDT sous contrôle de l’Etat, les temps périscolaire et scolaire sont nettement séparés et le volume n’a plus rien à voir. Le Plan Mercredi camoufle mal la très bonne affaire qu’est pour l’Etat le retour à la semaine de 4 jours.”

Plan mercredi, une nouvelle étape commence, Communiqué de presse commun du Réseau français des villes éducatrices, de l’Association nationale des directeurs Éducation des Villes, de la Fédération nationale des Francas et de la Ligue de l’enseignement – 20 juin 2018. Il se termine par "Cependant, cette annonce tardive complexifie quelque peu la mise en place des projets par les organisateurs de centres de loisirs qu’ils soient municipaux ou associatifs pour la prochaine rentrée scolaire, ainsi que la signature de la nouvelle génération de projets éducatifs territoriaux. Elle appelle par ailleurs des précisions sur les nouvelles normes d’encadrement adaptées pour les futures collectivités labellisées."

Bac 2018 : « Parcoursup me prend la tête ». “À quelques jours de la fin des épreuves du bac, encore 135 000 candidats sont sur liste d’attente. Une attente qui a pesé au moment de leurs révisions.” Par Pauline Ducousso.

Et pour info, Enseignement secondaire au Bénin : L’uniforme Kaki désormais exigé pour les établissements privés (note). “Pour compter de la prochaine rentrée scolaire, les élèves des établissements privés et publics devront tous porter la tenue Kaki en guise d’uniforme. Cette décision a été prise par le ministre en charge de l’enseignement secondaire, le professeur Mahougnon Kakpo, hier mercredi 20 juin 2018.”

Supérieur

Parcoursup : Le Défenseur des droits saisi par un sénateur

Insertion professionnelle. Un étudiant sur quatre regrette son orientation post-bac. “Choix d’orientation, influence des proches et attentes vis-à-vis du premier emploi... Une enquête Harris Interactive questionne le ressenti des étudiants sur leur avenir professionnel.”

« Le premier défi de l’enseignement de la gestion c’est la pédagogie » par Olivier Rollot. “La présidente de la Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG), Carole Drucker-Godard, entend bien faire évoluer les critères d’évaluation de sa commission. Des annonces en ce sens devraient même être faites dans les semaines à venir. Son sentiment sur l’évolution actuelle du monde des écoles de management.”

Débat : Des étudiants connectés. Vraiment ? par Pierre Paul Jobert, Assistant Professor, Grenoble École de Management (GEM). Constat : “les étudiants sont accros à leur téléphone portable, au point qu’un des défis pédagogiques devient de trouver des moyens de les sortir de leur addiction pour obtenir de leur part le minimum d’attention requise pour absorber le contenu de la séance.”

Laurent Jeannin : "La pratique pédagogique est influencée par la disposition des lieux" par Laura Makary. “Les répercussions de la disposition des lieux sur les apprentissages des étudiants sont l’un des objets d’étude de Laurent Jeannin, enseignant-chercheur à l’université de Cergy-Pontoise. Selon lui, l’enseignement supérieur français n’est pas encore totalement converti aux espaces modulaires et flexibles. Interview, en amont de la conférence EducPros du 22 juin sur l’innovation pédagogique.”

La liberté de choisir...

Le Sénat menace de rejeter la réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle. “Peu avant l’examen au Sénat du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, le 10 juillet, les sénateurs ont averti la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, des avancées législatives qu’ils attendent en la matière. Sans quoi ils ne voteront pas le texte.”

CIO : L’intersyndicale appelle à une journée d’action le 28 juin. “Après une première journée, le 5 juin, particulièrement réussie, l’intersyndicale Snes Fsu, Se Unsa, Cgt, Sud, Snptes, Sgen , FO "appelle les Psy-ÉN et DCIO, les personnels de l’ONISEP à faire du 28 juin, moment de l’examen du projet de loi au sénat, un nouveau temps fort dans les académies". C’est le 28 jui que la loi sur la formation professionnelle arrivera devant le Sénat. A l’Assemblée nationale le texte adopté confie aux régions les Dronisep et renvoie les psychologues EN dans les établissements signifiant la fermeture des CIO. L’intersyndicale demande "le maintien des DRONISEP, de leurs personnels, des Psy-ÉN, DCIO au sein de l’Éducation nationale " et "le maintien de tout le réseau des CIO, service public d’orientation de proximité dans l’Éducation nationale".”

Ressource

L’école inclusive, avant tout une histoire de coopération ? par Catherine Reverdy sur le site de l’IFE. “Les 6 et 7 juin s’est tenu à Nîmes un colloque sur l’éducation inclusive : « Coopérer pour scolariser » . Il réunissait à l’initiative de l’Institut national supérieur de formation et de recherche handicap et besoins éducatifs particuliers (INSHEA) les acteurs et actrices de l’école, du champ social, médico-social et sanitaire, agents des collectivités territoriales, personnel des MDPH (Maisons départementales des personnes handicapées), responsables d’associations, etc.”

Bernard Desclaux

Lire la suite

Revue de Presse Education... Bac - Pro - Divers...

21 Juin 2018 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Bac - Pro - Divers...

Ces jours-ci l’actualité est dominée par le bac et la réforme de l’enseignement professionnel.

Bac

A la veille du bac, quel bilan pour Parcoursup ?
“Attente, mise en concurrence, stress, la plateforme d’admission aux études supérieures Parcoursup semble accentuer les inégalités entre les lycéens et précariser les plus fragiles, un retour en arrière de deux siècles selon le sociologue Pierre Merle.”
Parcoursup : Droits des lycéens demande la publication des algorithmes locaux
"La totalité des algorithmes seront publiés" a annoncé le 23 avril la ministre de l’enseignement supérieur. Depuis la ministre a publié l’algorithme national. L’association Droits de lycéens l’invite à respecter son engagement et à publier les algorithmes locaux, ceux que les universités utilisent pour trier les candidats. Pour aider la ministre à aller en ce sens, l’association publie une lettre type permettant aux candidats de demander pourquoi ils sont refusés pour permettre un recours en tribunal administratif. Pour l’association, les candidats "peuvent faire reconnaitre l’illégalité du refus d’admission" pour les formations non sélectives. Le 30 mai le président du conseil départemental 93 avait mis en demeure la ministre de publier ces algorithmes."

Colette, Madame de Staël… un bac français 2018 très féminin
“L’édition 2018 du baccalauréat sera unique au moins en cela : ce lundi, à l’épreuve écrite du bac de français de la filière L, 100 % des textes proposés aux candidats ont été des œuvres… de femmes. Une présence rare, si ce n’est inédite. Il suffit d’éplucher les annales : en quinze ans, jamais les plumes féminines n’avaient tant chatouillé les concepteurs des sujets du bac dans la série L. Comptez plus tôt : sur les 51 textes présentés de 2003 à 2017, on compte… 3 signatures de femmes.
Cette année, c’est l’inverse, en L tout au moins. Et les gagnantes sont : Madame de La Fayette, pour « La Princesse de Clèves », Madame de Staël, pour « Delphine », et Colette, pour « La Vagabonde ». Les candidats au bac S et ES ont, eux, planché sur Montaigne, Rousseau, Voltaire et Marguerite Yourcenar.”

“A propos du sujet de bac, Françoise Cahen se dit « vraiment contente que le corpus soit entièrement féminin cette année en L ! » Tout en émettant quelques réserves : « mais parallèlement, je suis un peu dépitée : en tant que jury de bac à l’oral, j’ai une dizaine de classes de premières, et sur tous leurs programmes, il n’y a un pas un seul texte de femmes… »”

Pro

"Révolution" ou "régression", la réforme de l’apprentissage validée par l’Assemblée.
Une dépêche AFP reprise par Europe1 et le NouvelObs.

Réforme de l’apprentissage : débat houleux à l’assemblée
“Bien que divisés, les députés LREM ont voté pour un amendement sur la taxe d’apprentissage opposant ministères de l’Education et du Travail. L’opposition a critiqué des rétropédalages en cascade.”

Le financement des lycées professionnels est-il sauvé ?
“Au terme d’un échange très vif entre la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et les députés de l’opposition, et d’une pluie d’amendements gouvernementaux contradictoires, un amendement gouvernemental garantit le maintien d’une part "hors quota" dans la taxe d’apprentissage. Cette part sera versée aux lycées professionnels en lieu et place de la taxe d’apprentissage dont ils bénéficient aujourd’hui. Mais cette part passe de 23 à 13% de la taxe. Et il reste à cet amendement de recevoir l’accord du Sénat...”

Facebook-live d’Edouard Philippe et Muriel Pénicaud : posez toutes vos questions aux ministres sur la réforme #AvenirPro
“Le Premier Ministre Edouard Philippe, et la Ministre du Travail Muriel Pénicaud organisent un facebook-live le mardi 19 juin à 19h sur la réforme #AvenirPro. Formation professionnelle, handicap, apprentissage, l’égalité professionnelle… Que va changer concrètement la loi #AvenirPro ? N’hésitez pas à poser toutes vos questions aux ministres, qui vous répondront en direct.”

Divers

Curieux "En même temps" salarial
“Alors que le gouvernement ne jure que paye au mérite et gel des salaires, il promet d’appliquer les accord PPCR conclus sous le gouvernement précédent. Un curieux "en même temps salarial" qui renvoie peut-être au vieux jeu de la proie et l’ombre...”

Lecture : Des enseignants inquiets de pressions en faveur d’Agir pour l’école
“Proche de l’Institut Montaigne, l’association Agir pour l’Ecole a longtemps compté JM Blanquer dans ses membres. Est-ce pour cela qu’elle gagne une centaine d’écoles publiques dans le département du Nord ? L’entourage du ministre dément toute pression en ce sens. Mais des responsables syndicaux parlent d’injonctions et d’imposition.”

Une société qui bâillonne sa jeunesse renonce à éduquer
“Prendre la parole en classe, écrire des articles, faire des émissions de radio à l’école sont autant d’initiatives encouragées par l’institution scolaire. L’Éducation nationale, via le Centre pour l’éducation aux médias et à l’information (Clémi), organise tous les ans une semaine de la presse et des médias dans l’école, et les concours d’éloquence sont encensés de toutes parts.
Les politiques aiment beaucoup parler d’engagement de la jeunesse. Mais dès que des ados l’ouvrent un peu trop fort ou ne disent pas ce que l’on attend d’elles et d’eux, on demande des sanctions ou on crie au scandale.”

Quel avenir pour les classes préparatoires françaises ?
Bruno Magliulo Formateur/conférencier/auteur Orientation scolaire et professionnelle.
“Critiquées par certains mais adulées par d’autres, de plus en plus concurrencées par des voies différentes d’accès aux grandes écoles, menacées de disparition pure et simple par les uns quand d’autres se montrent prêt à les défendre bec et ongle ... Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) françaises font débat. Dans l’article qui suit, nous vous proposons d’en découvrir les termes, et nous nous risquerons à une prédiction (qui n’engage que nous) sur le sort qui pourrait leur être réservé dans l’avenir.”

En plein bac, les salariés de « L’Etudiant » font grève
“Les employés du magazine s’inquiètent de l’avenir de leur titre, alors que l’actuel propriétaire s’apprête à céder 51 % de son capital à une entreprise d’organisation de salons.”

Faire classe dehors en maternelle ? « C’est possible et fondamental »
“Une ex-enseignante en maternelle a longtemps fait la classe en extérieur. Sa pratique a fait des émules dans les Deux-Sèvres.”

Des lycéens anthropologues. Comment t’appelles-tu ?
“L’association l’Anthropologie pour tous cherche à promouvoir une pédagogie de l’enquête par l’enquête. Au lycée Le Corbusier d’Aubervilliers, le projet Thélème, atelier facultatif d’initiation à l’anthropologie, familiarise les élèves avec les sciences sociales et leurs méthodes. En 2018, les élèves ont mené une enquête sur les prénoms de leurs condisciples, dont les résultats sont riches d’enseignements.”

Géradine Duboz

Lire la suite