Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Articles avec #finlande tag

La Finlande va devenir le premier pays à supprimer toutes les matières scolaires...

10 Janvier 2017 , Rédigé par Sympa Publié dans #Education, #Finlande

lonelyplanet.fr

lonelyplanet.fr

Le système éducatif finlandais est considéré comme l’un des meilleurs au monde. Dans les classements internationaux concernant l’éducation, la Finlande est toujours dans les 10 premiers. Toutefois, le gouvernement a décidé de ne pas s’en contenter, et d’entreprendre une véritable révolution de son système scolaire.

Les responsables souhaitent supprimer toutes les matières scolaires : il n’y aura désormais plus de cours de physique, mathématiques, littérature ou histoire-géographie.

La ministre de l’Education à Helsinki, Marjo Kyllonen, explique ces changements de la façon suivante : “Il y a encore des écoles où l’on enseigne selon des méthodes anciennes, qui fonctionnaient au début du XXème siècle. Mais aujourd’hui les besoins ont évolué et nous devons créer quelque chose qui soit adapté au XXIème siècle“.

Au lieu d’avoir des matières distinctes, les élèves apprendront les événements et les phénomènes dans un cadre pluridiscipinaire. Par exemple, la Seconde Guerre Mondiale sera étudiée d’un point de vue historique, géographique et mathématique. Et pendant le cours ”Travail à la caféteria“, les élèves assimileront des connaissances complexes d’anglais, d’économie et de communication.

Ce système sera appliqué aux étudiants de dernier cycle, à partir de 16 ans. L’idée est que chaque élève choisisse le thème ou le phénomène qu’il souhaite étudier selon sa notion de leur utilité dans sa vie. De cette façon, les adolescents n’auront pas à étudier des cursus complets de physique ou de chimie en se posant cette éternelle question : “A quoi bon apprendre tout ça?” ou ”Pourquoi ai-je besoin de savoir ça?“

Le format traditionnel ”professeur-élève" va également évoluer. Les étudiants ne seront plus assis derrière leurs tables en attendant qu’on les interroge. A la place, le travail en petites équipes et l’explication de problèmes seront développés.

Le système éducatif finlandais encouragera le travail en équipe, si bien que les transformations du travail concerneront aussi les professeurs. La réforme scolaire va requérir plus d’interaction entre les professeurs des différentes matières. Environ de 70% de tous les professeurs d’Helsinki ont déjà suivi une préparation pour savoir exposer l’information sous cette forme, et leur salaire sera revu à la hausse.

Le système sera complètement rénové à l’horizon 2020.

Lire la suite

L’école finlandaise, un modèle d'éducation dont pourrait s'inspirer la France

13 Décembre 2016 , Rédigé par Challenges Publié dans #Education, #Finlande

L’école finlandaise, un modèle d'éducation dont pourrait s'inspirer la France

Ce petit pays arrive régulièrement en tête du classement scolaire Pisa de l’OCDE. Sa recette : du pragmatisme et… des moyens.

Entre tableau noir et écran numérique, Maria Hukkanen n’a pas choisi. Elle utilise les deux. « Je passe de l’un à l’autre, c’est un atout pour capter l’attention des élèves », glisse cette professeure à la blondeur toute nordique, qui enseigne à l’école de Siltamäki, quartier résidentiel de la périphérie d’Helsinki. Dans sa classe, il y a aussi un piano, une guitare, des piles de déguisements et… un profond canapé. « Chez leurs parents, les enfants font souvent leurs devoirs dans le salon, ce canapé leur permet de retrouver les conditions auxquelles ils sont habitués pour se concentrer », explique l’enseignante.

Ici, tout est fait pour rendre l’apprentissage le plus ludique possible. Jeux de piste pour découvrir les cinq continents, initiation à la physique grâce à de petits robots… « J’attends des enseignants qu’ils sachent motiver leurs élèves et les tirer vers le haut. Qu’ils soient des leaders pédagogiques », déclare très solennellement Anna-Mari Jaatinen, la directrice de l’école. Un mot d’ordre valable sur tout le territoire. En Finlande, les notes sont quasi inexistantes en primaire et ne descendent jamais en dessous de 4 sur 10 au collège. Les emplois du temps sont près d’un quart moins chargés qu’en France et les redoublements rarissimes. Dès qu’un élève décroche, il est pris en charge par un enseignant spécialisé, doté d’une formation en pédagogie de deux ans plus longue que celle de ses collègues. Et si besoin, il passe des tests d’orthophonie, de dyslexie…

(...)

Laurent Fargues

L'article complet est à retrouver ci-dessous

L’école finlandaise, un modèle d'éducation dont pourrait s'inspirer la France
Lire la suite