Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

cinema

A Voir... Un couteau dans le coeur... Avec Vanessa Paradis...

19 Mai 2018 , Rédigé par Youtube Publié dans #Cinéma

Lire la suite

A Voir.. En Guerre... Avec Vincent Lindon...

15 Mai 2018 , Rédigé par Youtube - Télérama Publié dans #Politique, #Cinéma

Lire la suite

Sortir... "Le jardin d'artiste - L’Impressionnisme Américain"...

14 Mai 2018 , Rédigé par christophe Publié dans #Cinéma, #Art

Après le succès du film "Peindre le jardin moderne de Monet à Matisse" lors de la troisième saison d’Expositions sur grand écran, découvrez une nouvelle production basée sur l’exposition très remarquée "The Artist’s Garden: American Impressionism and the Garden Movement, 1887–1920" au Florence Griswold Museum dans le Connecticut, considéré comme le haut lieu de l’impressionnisme américain.

En prenant modèle sur des artistes français tels que Renoir et Monet, le mouvement impressionniste américain a fini par suivre sa propre voie. Peints sur une période de 30 ans, ces tableaux dévoilent les États-Unis aussi bien comme nation que comme vivier créatif en ébullition. L’histoire de ce mouvement est étroitement liée à l’amour des jardins et à la volonté de préserver la nature dans un pays en pleine urbanisation. 

Ce voyage envoutant entre les ateliers, les jardins et des lieux célèbres aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France est un véritable régal pour les yeux.

https://www.franceculture.fr/evenement/sortie-en-salle-le-jardin-dartiste-limpressionnisme-americain-de-la-serie-expositions-sur-grand#xtor=EPR-2-[LaLettre14052018]

Lire la suite

A Voir... Rafiki... Film interdit au Kenya..

11 Mai 2018 , Rédigé par Le Monde - Slate Publié dans #Cinéma

Lire la suite

A Voir... Senses... De Ryusuke Hamaguchi...

2 Mai 2018 , Rédigé par Liberation Publié dans #Cinéma

Primé en 2015 au festival de Locarno, le film-fleuve du Japonais Ryusuke Hamaguchi arrive en salles. En cinq épisodes, il médite sur les rapports amoureux et conjugaux à partir de la vie de quatre amies, dont l’une va disparaître. Une révélation.

Par-delà ses beautés diverses, Senses, le superbe film/série de Ryusuke Hamaguchi, présente quelque chose comme une méthode approfondie d’apprentissage du regard et de l’écoute, comme si l’on y atteignait soudain, pour la première fois depuis trop longtemps, un état de pleine conscience. C’est-à-dire que l’on s’y retrouve voyant, s’agrippant intensément au présent, insufflant avec tout le corps et apprivoisant les moindres sons, gestes et sentiments qui forgent son environnement. Originellement titré Happy Hour, le film durait plus de cinq heures dans sa version originale, primée en 2015 au festival de Locarno, et se trouve subdivisé en cinq épisodes répartis sur trois séances (et trois semaines de sorties, hormis d’exceptionnelles et très recommandables projections marathon dans quelques villes) dans la mouture qui sort enfin aujourd’hui en salles. A sa manière singulière et néanmoins limpide de raconter son histoire en s’adossant à toutes les ressources du temps long et de l’étirement des situations, le cinéaste japonais - inconnu en France jusqu’à aujourd’hui et probable révélation du prochain Festival de Cannes, où il signe une irruption surprise en compétition officielle - nous présente à hauteur humaine le destin de quatre femmes vivant à Kobe, dans la trentaine, tournées les unes vers les autres, les unes contre les autres, ainsi que vers le brouillard, les sources d’eau chaude dorées d’Harima, les corps, les vies et les vitres de trains à grande vitesse. Jun, Akari, Fumi et Sakurako sont amies - un groupe soudé par les virées qu’elles font dans la nature, les rires qui s’échappent et les paroles qu’elles échangent ouvertement sur les hommes qui partagent leur vie, ou qui en ont auparavant fait partie.

Résolution

Infirmière, mère, curatrice d’art, mariées ou solitaires, émancipées ou dévouées, alliées ou esseulées, chacune s’épanche sur sa façon d’être. Elles accomplissent par leurs paroles un pas de côté, en avant ou en arrière, toujours en prenant le temps de regarder, de se regarder, de se laisser regarder, et de se demander ce qu’il y aurait de mieux (ou de pire) à faire. Et Jun leur annonce alors qu’elle va divorcer. Puis, lors d’une excursion, l’amie va disparaître… en transit, visage éclairé de rouge dans un tunnel, ensevelie dans un fondu au noir. La première pousse de Senses se nommait par ailleurs Brides - le pendant du Husbands de John Cassavetes -, l’idée donc que le retranchement d’une personne au groupe pourrait mettre en branle tout un équilibre, comme si une montagne s’évaporait au risque de l’écroulement du massif. Les trois femmes qui restent s’en trouvent profondément bousculées, conduites à repenser brutalement, et par la force de ce revirement, les contours de leurs vies. Le grand récit-fleuve s’en trouve comme fendu à la poitrine par le tunnel où s’effectue la fugue impromptue.

(...)

Jeremy Piette

Suite et fin à lire en cliquant ci-dessous

Lire la suite

A Voir... Les anges portent du blanc... Le 2 mai...

30 Avril 2018 , Rédigé par christophe Publié dans #Cinéma

Lire la suite

A Voir... Mai 68, la belle ouvrage... Sortie le 25 avril...

25 Avril 2018 , Rédigé par christophe Publié dans #Education, #Histoire, #Cinéma

Les arguments de de Gaulle en début de film pour "expliquer" le mouvement sont exactement les mêmes que ceux entendus dans la bouche d'Emmanuel Macron et des ministres du Gouvernement...

Hélas la jeunesse de 2018 est dépolitisée, déçue, désabusée et sans projet de société qui la fasse véritablement rêver...

Ou alors ces rêves sont éparpillés dans plusieurs partis et associations qui ne se rejoignent pas...

Qu'attendons- nous? Nous sommes TOUS concernés!

CC

Lire la suite

A Voir... Libre... Sélection officielle Cannes 2018...

25 Avril 2018 , Rédigé par christophe Publié dans #Politique, #Cinéma, #Refugies

Lire la suite

A Voir... Allons enfants... "On a tous un rapport primitif au conte"...

18 Avril 2018 , Rédigé par France Culture Publié dans #Education, #Cinéma

Le cinéaste signe « Allons enfants ». A l’heure de l’école buissonnière, deux tout jeunes enfants, dans les jardins de la Villette. Cléo, 3 ans et demi, joue avec son frère jumeau Paul. Cléo s’éloigne et se perd. Puis, c’est au tour de Paul de se retrouver seul perdu, et de chercher sa sœur...

(...)

Marie Richeux

Suite et fin à lire en cliquant ci-dessous

Lire la suite

A Voir... A l'heure des souvenirs... Sortie le 4 avril...

4 Avril 2018 , Rédigé par christophe Publié dans #Cinéma

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>