Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

cinema

A voir... Birds of America - De Jacques Loeuille... Sur les traces du peintre naturaliste Audubon, à la recherche des oiseaux disparus.

26 Mai 2022 , Rédigé par L'Ecole Des Lettres Publié dans #Cinema

Lire la suite

A voir... "Tirailleurs" avec Omar Sy...

21 Mai 2022 , Rédigé par Liberation Publié dans #Cinéma, #Histoire

Lire la suite

A voir... "L'école du bout du monde" de Pawo Choyning Dorji

12 Mai 2022 , Rédigé par Liberation Publié dans #Cinema

Tourné dans l’Himalaya, ce premier long métrage sur un instituteur téléporté dans un village reculé célèbre les joies inattendues de l’ascétisme et offre de somptueux panoramas.

Le bonheur n’est pas là où on le cherche, il vous tombe dessus de nulle part, quitte à écraser vos rêves au passage. En peu de mots, c’est la morale de l’Ecole du bout du monde, premier long métrage de Pawo Choyning Dorji, originaire du Bhoutan, petite monarchie enclavée entre les géants indiens et chinois qui a fait du Bonheur national brut son slogan alter. Ugyen a la vingtaine, un iPod, une guitare, une belle voix, et rêve de transporter ses talents en Australie, se cramponnant comme s’il en allait de sa survie à une brochure touristique qui vante les enchantements du monde moderne. Mais il doit encore un an de loyaux services à l’Etat en tant que prof, boulot dans lequel il s’ennuie si bruyamment que le rectorat «propose» de lui trouver un autre point de chute. Ses derniers mois, il ira les tirer à Lunana, «l’école la plus reculée du monde», perdue dans une vallée uniquement accessible après des jours de trek. Fini les SMS. Fini l’électricité. Quand à mi-chemin, son baladeur tombe en rade, le jeune homme est frappé par l’horreur de cet ascétisme forcé.

Sitôt arrivé, Ugyen explique à ses hôtes dans leurs petits souliers que, finalement, tout ça ne va pas le faire et qu’il doit repartir fissa. Une nuit passe et au petit matin, il se laisse émouvoir par la bouille d’une gamine venue lui demander de faire classe. «Vous avez le pouvoir de toucher notre futur», lui dit-elle. OK pour cette fois, mais juste cette fois… Le petit miracle du film tient à son tournage in situ, qu’on imagine un poil laborieux dans cette vallée himalayenne où l’électricité doit être négociée avec le soleil. Entre les formidables panoramas sur des cimes enrobées de nuages, des pâturages infinis, la modestie des habitats, l’Ecole du bout du monde offre une carte postale idéale pour qui rêve de quiétude et de frugalité.

Certes il y fait froid, il y a un peu de boue et les toilettes ne sont pas vraiment dans les standards du CSSCT, mais l’espèce de sobre béatitude qui frappe Ugyen est communicative. Un peu trop même. Difficile en effet de ne pas être frappé de percevoir à l’écran les échos de l’incroyable film documentaire les Trois Sœurs du Yunnandu Chinois Wang Bing, qui déjà s’intéressait aux enfants d’un village de montagne aux conditions de vie moyenâgeuses. Une peinture du dénuement autrement plus rude et puissante que celle très feel good dressée ici, où tout le monde semble prêt à sortir la guitare sèche, les marshmallows en bouse de yack séchée pour danser autour du feu. Mais diable que la vallée est belle.

Marius Chapuis

L’Ecole du bout du monde de Pawo Choyning Dorji, avec Sherab Dorji, Ugyen Norbu Lhendup… 1h49.

Lire la suite

A voir... Il buco - Par Michelangelo Frammartino...

4 Mai 2022 , Rédigé par Slate Publié dans #Cinema

Lire la suite

A voir... "Contes du hasard et autres fantaisies" - Par Ryusuke Hamaguchi....

6 Avril 2022 , Rédigé par christophe Publié dans #Cinéma

Lire la suite

A voir... "En corps" de Cédric Klapisch...

31 Mars 2022 , Rédigé par France Culture Publié dans #Cinéma

(...)

Marion Barbeau est en tête d'affiche du film En Corps de Cédric Klapisch, en salles aujourd'hui. Elle y joue le rôle d'Elise, une jeune danseuse classique se blessant lors d'un ballet. Sa vie est alors bouleversée, elle va devoir apprendre à se réparer. La blessure devient pour elle un moyen de commencer une nouvelle vie. Elle fait alors la connaissance d'une compagnie de danse dirigée par Hofesh Schechter et l'intègre petit à petit, alors que sa blessure la condamnait à deux ans d'immobilité.

A travers ce parcours initiatique de la danse classique à la danse contemporaine, c'est l'itinéraire de Marion Barbeau qui est représenté en filigrane. "Elise me ressemble et ne me ressemble pas. On a comme points communs les caractéristiques typiques de la danseuse classique, on est battantes, on ne va pas s’apitoyer sur notre sort" explique Marion Barbeau.

(...)

Olivia Gesbert

Lire la suite

A voir... "En nous", de Régis Sauder - En salle le 23 mars

15 Mars 2022 , Rédigé par Shellacfilms Publié dans #Education, #Cinéma

Il y a dix ans, Emmanuelle, professeure de français d’un lycée des quartiers Nord de Marseille, participait à un film avec ses élèves. A partir de l’étude de LA PRINCESSE DE CLÈVES, Abou, Morgane, Laura, Cadiatou et les autres énonçaient leurs rêves, leurs désirs et leurs peurs. Tous se retrouvent aujourd’hui, les souvenirs se mélangent aux récits de leur vie et des obstacles à surmonter.

Que reste-t-il de leurs espoirs de liberté, d’égalité et de fraternité ? « Je sais bien qu’il n’y a rien de plus difficile que ce que j’entreprends », cette phrase du roman trouve plus que jamais écho en eux.

En nous. Film d'ouverture - Cinéma du Réel 2022

Plus d'infos sur shellacfilms.com

Voir aussi ci-dessous sur le site de France Culture

Lire la suite

A Voir... "Nous", par Alice Diop - Sortie le 16 février...

11 Février 2022 , Rédigé par France Culture Publié dans #Cinéma, #Sociologie

À partir de « Nous », la cinéaste Alice Diop suit la ligne du RER B pour raconter d’autres histoires de la France. De la basilique Saint-Denis où l’on commémore toujours la mort de Louis XVI, aux cités, comme Aulnay-sous-bois où elle a grandi, en passant par le Mémorial de la Shoah à Drancy, Alice Diop filme la banalité du quotidien.

Dans ces portraits de « petites vies », c’est l’histoire de France qui se dessine dans sa complexité. Il y a l’histoire des rois, celle de la Shoah, mais aussi les mémoires des migrants italiens, puis africains, oubliées faute d’être racontées. Ces histoires vécues comme dérisoires par leurs protagonistes retrouvent leur légitimité à travers la caméra d’Alice Diop. 

(...)

Guillaume Erner

Lire la suite

A voir... "Un monde", de Lara Wandel... La société miniature de la cour de récréation...

26 Janvier 2022 , Rédigé par Divers Publié dans #Cinéma, #Education

Lire la suite

A voir... "Mystère"... Une petite fille et un loup...

15 Décembre 2021 , Rédigé par christophe Publié dans #Cinéma

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>