Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Revue de Presse Education... La crise sanitaire — Uniforme et correction — Et puis — Ressources...

29 Septembre 2020 , Rédigé par Les Cahiers Pédagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... La crise sanitaire — Uniforme et correction — Et puis — Ressources...

Et bien la première revue de la semaine reprend la litanie habituelle de la crise sanitaire et de ses conséquences. La polémique sur la "tenue" scolaire s’estompe, effet de température ? Et puis un drame. Mais quelques ressources pour s’alimenter.

La crise sanitaire

Saint-Lô. Décrochage scolaire : « Des causes variées »
Chaque année, des élèves envisagent de suivre une formation mais ont des difficultés à s’adapter « et à cause de la crise sanitaire, les portes ouvertes et immersions, qui permettaient aux jeunes de toucher du doigt un métier, n’ont pas eu lieu, explique Séverine Fenouillière, responsable du Centre d’information et d’orientation (CIO) de Saint-Lô. Certains se sont donc engagés dans une formation qui, finalement, ne leur convenait pas. » En revanche, selon la responsable : « C’est le cas tous les ans. La crise sanitaire n’est pas une cause majeure. »

Covid : Les chiffres contestables de l’Education nationale
Alors que l’épidémie s’accélère en France avec la création d’un nouveau niveau d’alerte et la mise en place de nouvelles mesures de lutte contre le Covid 19, elle régresserait rapidement dans les écoles et établissements scolaires. Qui peut croire cela ? Les données diffusées par le ministère vont à rebours de l’évolution nationale.”

École : tablettes, kit numérique, voici comment l’Éducation nationale prépare les cours à distance
Du primaire au lycée, une classe sur deux sera équipée d’un kit numérique dans tous les établissements. Pour l’heure, le dispositif est testé dans le Val d’Oise et dans l’Aisne.”
En cas de reconfinement, total ou partiel, l’objectif est d’assurer la continuité pédagogique. À terme, il s’agit également d’assurer la possibilité d’assurer un enseignement à distance, quand un prof est absent, par exemple. De toutes les façons, le matériel que vient de déployer l’Éducation nationale dans le Val-d’Oise et dans l’Aisne, dans des écoles pilotes, servira quoiqu’il arrive. Hors crise sanitaire, le numérique a vocation à s’inscrire dans la pratique habituelle de la classe. Jean-Michel Blanquer évoque les logiciels qui « permettent de faire du calcul mental de manière ludique et pertinente » et les « petits robots » qui, « dès la maternelle », vont « initier les enfants aux rudiments de la programmation et de la géométrie », rapportent Les Echos.

Le procès fait au grand méchant "enseignement à distance" ne rend pas service aux étudiants par Hugo F. Responsable de projets numériques dans l’enseignement à distance dans une université parisienne
On parle d’enseignement “dégradé”, on se moque de termes comme “séquence pédagogique”. Mais laisser des étudiants collés les uns aux autres dans des salles vétustes présente un risque majeur.”

Coronavirus : 900 étudiants de l’Université de Bourgogne priés de rester chez eux Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne
Deux "clusters" ou "foyers épidémiques" ont été découverts vendredi soir au sein de deux promotions de l’Université de Bourgogne. La direction de l’établissement demande donc à 900 étudiants de deux promotions de rester chez eux durant quinze jours.”

Covid-19 : « Penser accueillir l’ensemble des étudiants sans drame sanitaire relève de l’irresponsabilité », une Tribune de Olivier Bos, Nicolas Frémeaux, Paul Maarek, Universitaires
Alors que la plupart des universités de l’Union européenne ont décidé de privilégier les cours à distance, les universitaires Olivier Bos, Nicolas Frémeaux et Paul Maarek s’inquiètent, dans une tribune au « Monde », de voir certains établissements, en France, privilégier l’accueil du plus grand nombre d’étudiants.”

Uniforme et correction

Éducation : l’uniforme "suscite une sorte d’émulation", affirme Éric Brunet
ÉDITO - “En réaction au mouvement #lundi14septembre, le ministre de l’Éducation nationale a exhorté les élèves à venir habillés avec "une certaine sobriété" et "d’une façon républicaine". De quoi relancer le débat sur l’uniforme.”

C’est quoi, une tenue correcte ? par Audrey Renault
Exigée dans certains établissements scolaires, la bienséance des vêtements repose largement sur des stéréotypes de genre.
Jean-Michel Blanquer doit s’en mordre les doigts. Depuis sa sortie polémique du 21 septembre en réaction au mouvement #14septembre, demander à ses ami·es ou à ses followers de juger si sa tenue est suffisamment républicaine est devenue la blague du moment. Mais derrière les plaisanteries se cache un vrai débat : c’est quoi une tenue correcte ? Quels vêtements sont valides, autorisés, justifiés dans l’enceinte d’un établissement scolaire ?

Et puis

Suicide d’Evaëlle : ce que l’on sait de la mise en examen d’une enseignante pour harcèlement
Après le suicide de leur fille en juin 2019, les parents d’Evaëlle avaient porté plainte contre sa professeure de français, qui a été mise en examen au début du mois pour harcèlement sur mineure.”

Décès d’Evaëlle, 11 ans : qu’a dit la professeure pour être poursuivie pour harcèlement ? par Eteme Severine Celestine
On ne saurait ne pas se rappeler de la petite écolière Evaëlle qui s’était suicidée sur son lit en 2019. Elle n’en pouvait plus du harcèlement scolaire qu’elle subissait de la part de son professeur. De quoi est-il question exactement ? Nous revenons sur ce dossier.
Ce délicat sujet refait surface à la suite de la mise en examen d’une enseignante le 4 septembre 2020. Elle est accusée d’avoir harcelé une élève de 15 ans
.”

Une enseignante mise en examen après le suicide d’Evaëlle, 11 ans : "Elle a interdiction d’exercer son métier"
La professeure de français de la collégienne, disparue en juin 2019, a été mise en examen pour harcèlement, au début du mois. Un soulagement pour la famille d’Evaëlle.”

Ressources

L’éducation a besoin d’un horizon mobilisateur (1re partie) par Jean-Marie De Ketele sur les Cahiers pédagogiques
Avec humour, Coluche disait : « Il faut mettre d’urgence un frein à l’immobilisme ». Un des experts internationaux de l’éducation les plus réputés, nous livre quelques propositions pour y arriver dans le système éducatif. On commence par le pari de l’intelligence collective.”

Le livre du mois du n° 563, Actualité de la métacognition
Les gestes professionnels dans la classe. Éthique et pratiques pour les temps qui viennent, Dominique Bucheton. ESF sciences humaines, 2020
Voilà un ouvrage essentiel «  pour les temps qui viennent  ». Professeure de collège puis formatrice d’enseignants en formation continue et chercheuse, Dominique Bucheton s’est toujours intéressée aux problèmes se posant au cœur de la classe. Son itinéraire l’a conduite à proposer avec d’autres chercheuses et chercheurs une modélisation des gestes professionnels de l’enseignant, mais elle n’a jamais entretenu l’illusion que tout s’y passerait entre pédagogie et didactique.”

Et enfin la recension par Richard Etienne de mon livre Orientation scolaire : les procédures mises en examen. Quel débat dans une société démocratique ?
Bernard Desclaux, L’Harmattan, 2020
"Bernard Desclaux vient de publier Orientation scolaire : les procédures mises en examen. Il poursuit une finalité ouvertement « démocratique ». On a souvent parlé de démocratisation lors de l’accès de toutes et tous à l’enseignement secondaire mais les sociologues ont préféré les termes de démographisation ou de massification. Quel est l’enjeu de l’orientation ? S’agit-il de préparer une affectation dans des formations pour que les entreprises bénéficient de talents et aptitudes révélés par des tests ? Ou de faire coïncider un projet d’élève avec ses résultats scolaires dans un système régi par la notation ? Voire de remplacer les filières par un système d’options, comme le fait la réforme du lycée ?"

Bernard Desclaux

Lire la suite

Will Butler...

28 Septembre 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Musique

Lire la suite

Coup de coeur... Gustave Flaubert...

28 Septembre 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

Quelquefois, n’en pouvant plus, dévoré de passions sans bornes, plein de la lave ardente qui coulait de mon âme, aimant d’un amour furieux des choses sans nom, regrettant des rêves magnifiques, tenté par toutes les voluptés de la pensée, aspirant à moi toutes les poésies, toutes les harmonies, et écrasé sous le poids de mon cœur et de mon orgueil, je tombais anéanti dans un abîme de douleurs, le sang me fouettait la figure, mes artères s’étourdissaient, ma poitrine semblait rompre, je ne voyais plus rien, je ne sentais plus rien, j’étais ivre, j’étais fou, je m’imaginais être grand, je m’imaginais contenir une incarnation suprême, dont la révélation eût émerveillé le monde, et ses déchirements, c’était la vie même du dieu que je portais dans mes entrailles. À ce dieu magnifique j’ai immolé toutes les heures de ma jeunesse ; j’avais fait de moi-même un temple pour contenir quelque chose de divin, le temple est resté vide, l’ortie a poussé entre les pierres, les piliers s’écroulent, voilà les hiboux qui y font leur nids. N’usant pas de l’existence, l’existence m’usait, mes rêves me fatiguaient encore plus que de grands travaux ; une création entière, immobile, irrévélée à elle-même, vivait sourdement sous ma vie ; j’étais un chaos dormant de mille précipices féconds qui ne savaient comment se manifester ni que faire d’eux-mêmes, ils cherchaient leurs formes et attendaient leur moule.

Gustave Flaubert - Novembre

Lire la suite

Rentrée 2020 : l’inquiétante étrangeté...

28 Septembre 2020 , Rédigé par L'Ecole des Lettres Publié dans #Education

Covid-19 : comment se prépare la rentrée scolaire à l'étranger ?

EXTRAIT

Voilà deux semaines que les cours ont repris, et, comme dans une nouvelle fantastique de Maupassant, vous vous sentez saisi d’un trouble de la personnalité, d’un sentiment de dédoublement qui vous divise et vous clive dans l’inquiétante étrangeté des conditions de cette rentrée.

Entre envie et déprime

D’un côté, vous êtes heureux de retrouver votre établissement, vos collègues, vos élèves, une vie professionnelle riche d’échanges et de reconnaissances ; de l’autre, vous éprouvez la tristesse de ces masques, ces mesures restrictives, ces contraintes, ces menaces, et cette quasi-certitude d’une fermeture partielle ou totale à plus ou moins long terme. Comme en proie à une crise cyclothymique, vous alternez phases de confiance et d’envie et phases de déprime et d’angoisse, un jour capable d’oublier le contexte sanitaire et de rêver sorties scolaires, visites, rencontres, l’autre hanté par le spectre du travail à distance, de l’ordinateur régentant votre enseignement, du ministère contrôlant vos activités via ses sites officiels  et ses  plateformes numériques.

(...)

Pascal Caglar

Suite et fin à lire en cliquant ci-dessous

Lire la suite

L’école au temps du coronavirus...

28 Septembre 2020 , Rédigé par France Culture Publié dans #Education

Dossier : Avec le coronavirus, le défi de l'école à distance… pour tous

EXTRAITS

Selon le dernier bulletin hebdomadaire de Santé publique France, le milieu scolaire et universitaire est devenu la première « collectivité » de circulation du virus, devant les entreprises.

32 % des 899 clusters en cours d’investigation concernent le milieu scolaire et universitaire, précisent Mattea Battaglia et Camille Stromboni dans Le Monde.fr

"Avec 285 clusters, le monde éducatif passe, pour la première fois, devant celui de l’entreprise, qui en compte 195."

Il s’agit des clusters en cours d’investigation, et s’ils sont en constante augmentation dans les établissements scolaires et universitaires, lorsque l’on prend en compte l’ensemble des clusters identifiés (y compris ceux maîtrisés ou clôturés), les entreprises restent le premier type de collectivités touchées. Jusqu’à présent, Santé publique France ne distingue pas la part des clusters dans les universités et ceux des écoles, collèges ou lycées, mais il semble que les premiers soient à la fois plus nombreux et plus contaminants. Reste que dans les écoles, de nombreuses voix s’élèvent pour questionner l’assouplissement du protocole sanitaire et dénoncer un « deux poids deux mesures » entre le durcissement des consignes dans les bars ou les rassemblements et leur allègement dans l’enceinte scolaire.

Mon école à la maison

Un collectif de sociologues et spécialistes de l’éducation a mené l’enquête au cours du confinement, puis du déconfinement, de la maternelle à l’université. L’ensemble, coordonné par Stéphane Bonnéry et Etienne Douat, est publié à La Dispute sous le titre L’éducation au temps du coronavirus. Ils soulignent l’aggravation des inégalités dans ce contexte, et l’accroissement de ce que Bourdieu et Passeron désignaient déjà dans les années 1960 comme la logique d’« indifférence aux différences ».

(...)

Le gouvernement des experts

« La Covid-19 n’a pas créé la crise des savoirs au service du pouvoir mais elle a créé un effet de loupe qui en accélère les conséquences. Le coefficient de défiance généralisée est encore plus élevé » observe Nicolas Roussellier dans la revue Études. L’historien et politiste examine les conséquences de la crise sanitaire sur le fonctionnement et l’image de l’État, qui en sort à la fois renforcé dans ses prérogatives régaliennes et affaibli par des défaillances stratégiques, comme l’affaire des stocks de masques, la question des mesures sanitaires à l’école ou celle des tests. Ce qui est à souligner, en l’occurrence, c’est la crise de l’expertise, au sens technocratique et scientifique. 

(...)

Jacques Munier

Article complet à lire en cliquant ci-dessous

Lire la suite

Laurent Lamarca...

27 Septembre 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Musique

Lire la suite

Coup de coeur... Manon Fargetton...

27 Septembre 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

8 heures

Nathan

Les doigts de Nathan semblaient piquer un sprint sur le clavier de son ordinateur. En fait, il s'agissait plutôt d'un marathon car il n'avait pas décollé de l'écran depuis la veille au soir.

Emilie, trois ans et demi, se faufila par la porte entrouverte, frotta ses paupières avec son doudou et jeta un coup d'oeil mal réveillé à son grand frère. Celui-ci, sans cesser un instant de pianoter, leva un coude. La fillette s'approcha, escalada ses genoux, se glissa sous son bras et le replaça comme elle aurait abaissé une barrière.

- T'féko ?

- Ton pouce.

Emilie retira le pouce de sa bouche et répéta :

- T'fé quoi ?

- Je cherche.

- T'cherches quoi ?

- À découvrir.

- Com' un x'plorateur ?

- C'est ça ma puce.

Emilie bascula la tête en arrière et jeta un regard plein de fierté à Nathan qui, protecteur, resserra ses bras autour d'elle. Le pouce retrouva le chemin de la bouche, le doudou celui du nez. Bercée par le cliquètement des touches, la fillette se blottit contre son frère pour profiter d'un supplément de nuit.

Nathan fixa l'écran. Depuis plusieurs années déjà, il avait pris l'habitude de s'infiltrer dans des sites Internet de laboratoires de recherche scientifique. Il ne saisissait pas tout mais, au coeur de son étonnant cerveau, chaque information était méticuleusement enregistrée, classée, reliée aux autres selon une logique qui n'appartenait qu'à lui. Peu à peu, la toile de ses connaissances s'étendait. Et plus il engrangeait d'éléments, mieux il comprenait. Il était particulièrement fasciné par ce qui touchait à la robotique, l'informatique, l'intelligence artificielle, la mémoire... Mais l'importance de ce qu'il avait découvert ces derniers jours le laissait sans voix.

Une bombe, toute prête à exploser.

La voix de Lisa interrompit le cours de ses pensées :

- Nathan, Mimi est avec toi ?

Lisa venait juste après Nathan dans leur fratrie. Il ne prit pas la peine de répondre. Emilie était toujours collée à lui, tout le monde le savait dans la maison.

- Mimi, lança Lisa en passant sa frimousse de souris dans l'embrasure de la porte, p'tit-déj ! Maman t'attend en bas.

Manon Fargetton - Le suivant sur la liste

Lire la suite

Directeurs d’école : un an après le suicide de Christine Renon, une profession sur le fil...

27 Septembre 2020 , Rédigé par Le Monde Publié dans #Education

marcher sur un fil photo et image | animaux, plantes, champignons &  lichens, macro nature Images fotocommunity

EXTRAITS

Une marche du souvenir est organisée le 26 septembre à Pantin, en mémoire de la directrice retrouvée morte dans son établissement. Des concertations sont en cours pour diminuer la charge de travail de la fonction.

Il y a tout juste un an, le suicide de Christine Renon, une directrice d’école de 58 ans, déclenchait une vague d’indignation dans la profession. Une marche du souvenir devait être organisée, samedi 26 septembre, à Pantin (Seine-Saint-Denis), où exerçait cette enseignante. Décrite comme « engagée » par ses proches, elle avait été retrouvée morte le 23 septembre 2019, dans l’école maternelle Méhul. Les jours suivants, sa hiérarchie et ses confrères avaient reçu une lettre dans laquelle elle se plaignait de sa fatigue, de l’accumulation des tâches administratives, et témoignait de sa solitude face aux difficultés relationnelles avec les parents d’élèves.

Peu après le drame, le ministère de l’éducation nationale avait assuré qu’il ferait son possible pour « alléger » les charges qui pèsent sur les directeurs d’école, alors que la profession dénonçait des tâches administratives toujours plus lourdes, cumulées à une faible autonomie décisionnelle. Dans une vidéo adressée aux enseignants le 3 octobre 2019, jour des obsèques de Christine Renon, le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, reconnaissait l’urgence de « trouver des réponses à des questions que nous nous posons depuis longtemps », et sur lesquelles « il n’y a pas de consensus ».

(...)

L’école est enfin, et surtout, un ovni juridique : elle appartient à la mairie, à qui elle rend des comptes sur son budget et ses dépenses, mais le directeur, lui, répond à la hiérarchie de l’éducation nationale. Il n’est pas le chef de l’établissement, et les autres enseignants ne sont pas ses subordonnés.

Les organisations syndicales se sont donc penchées, le 23 septembre, sur l’épineuse question de la « délégation de compétence académique », soit la manière dont le directeur pourrait acquérir plus d’autonomie dans ses décisions. Car c’est là que le bât blesse : les syndicats enseignants ne sont pas d’accord sur la meilleure manière de conférer plus d’autonomie à l’école primaire. La création d’un « statut hiérarchique » du directeur n’est pas à l’ordre du jour, car le syndicat majoritaire, le SNUipp-FSU, y est farouchement opposé. Le SE-UNSA et le SGEN-CFDT sont favorables, quant à eux, à la création d’un statut juridique de l’école, qui permettrait de donner plus d’autonomie financière et décisionnelle à l’équipe enseignante, sans créer de hiérarchie entre les enseignants et le directeur.

(...)

L’éducation nationale renvoie elle aussi au dialogue social, et assume de « prendre le temps de la discussion », selon Vincent Soetemont. « On fera des propositions, avec l’objectif de simplifier la tâche et de clarifier les missions des directeurs », assure-t-il. En attendant, sur le terrain, les changements se font attendre. « Les directeurs demandent des réponses, et tout ce que l’on trouve à leur dire c’est : “On y travaille” », regrette Dominique Bruneau.

Violaine Morin

Article complet à lire en cliquant ci-dessous

Lire la suite

Covid-19 : un tiers des clusters concerne l’école et l’université...

26 Septembre 2020 , Rédigé par Le Monde Publié dans #Education

Covid-19 : un tiers des clusters concerne l’école et l’université...

EXTRAITS

Avec 285 foyers de contamination en cours d’investigation, le milieu scolaire et universitaire devient la première « collectivité » de circulation du virus, devant les entreprises, selon le dernier bulletin hebdomadaire de Santé publique France.

Les établissements scolaires et les universités sont-ils en passe de devenir les principaux foyers de contamination de cette nouvelle vague épidémique du Covid-19 ? Le dernier bulletin hebdomadaire de l’agence Santé publique France (SPF), publié jeudi 24 septembre, peut le laisser penser : 32 % des 899 clusters en cours d’investigation concernent le milieu scolaire et universitaire (chiffre arrêté au 21 septembre).

Avec 285 clusters, le monde éducatif passe, pour la première fois, devant celui de l’entreprise, qui en compte 195. Viennent ensuite les établissements de santé (97) et les « événements publics ou privés : rassemblements temporaires de personnes » (77), écrit SPF. Dans son précédent bulletin, daté du 17 septembre, le milieu scolaire et universitaire comptabilisait 160 clusters en cours d’investigation (soit 22 % du total), et 26 seulement au 10 septembre. Ces chiffres, établis « par type de collectivités », excluent les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et le « milieu familial restreint », précise l’institution.

A noter, toutefois : si l’on prend en compte l’ensemble des clusters identifiés (y compris ceux maîtrisés ou clôturés), et pas seulement ceux en cours d’investigation, les entreprises restent le premier type de collectivités touchées, avec 26 % du total des 2 442 foyers de transmission ; le milieu scolaire et universitaire en réunit 383, soit 16 % d’entre eux.

(...)

La rentrée universitaire, facteur du rebond épidémique

Ce qui est sûr, c’est que l’augmentation des clusters intervient à un moment où, dans le corps enseignant, de nombreuses voix s’élèvent pour questionner l’assouplissement du protocole sanitaire et dénoncer un « deux poids deux mesures » – entre le durcissement des consignes « en extérieur » (bars, rassemblements, etc.) et leur allègement dans l’enceinte scolaire. Depuis mardi 22 septembre, la définition des « cas contacts » chez les élèves comme parmi les enseignants du primaire a évolué, pour éviter au maximum les fermetures de classe.

Chez les médecins, on fait bien le distingo entre publics scolaire et universitaire. « On sait que les enfants sont très peu contaminants, quand les étudiants sont des vecteurs de contamination comme n’importe quels adultes », souligne Patrick Goldstein, patron des urgences du CHU de Lille et du SAMU du Nord.

(...)

Mattea Battaglia et Camille Stromboni

Article complet à lire en cliquant ci-dessous

Lire la suite

Jane Birkin...

26 Septembre 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Musique

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>