Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Pécresse accusée d'utiliser les manuels scolaires comme outil de "propagande" avant les élections régionales

4 Septembre 2020 , Rédigé par Huffington Post Publié dans #Education

Pécresse accusée d'utiliser les manuels scolaires comme outil de "propagande" avant les élections régionales

La présidente de la région Île-de-France y a fait ajouter un feuillet avec un mot signé de sa main.

ÎLE-DE-FRANCE - La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, est accusée ce jeudi 3 septembre par ses opposants politiques d’utiliser les manuels scolaires des lycéens comme outil de “propagande”. 

“Dans chaque manuel scolaire distribué aux lycéens, dont certains voteront lors de l’élection régionale de 2021, la Présidente du Conseil Régional d’Île-de-France a fait ajouter un feuillet avec un mot signé de sa main (à lire dans le tweet ci-dessous), accompagné de sa photo portrait”, décrit le groupe d’opposition Alternative écologiste et sociale (AES) dans un communiqué.

À quelques mois des élections régionales, les élus de l’opposition dénoncent “l’utilisation de l’argent public à des fins de propagande”, du coté d’AES, “l’obsession de propagande de Valérie Pécresse”, pour Ensemble IDF (Socialiste) ou encore “une antisèche pour les régionales à venir”, selon Céline Malaisé, présidente du groupe Front de gauche. 

“On est face au recyclage d’une vieille polémique de 2019”, répond un porte-parole de la présidente de région, dont dépendent les lycées. Les opposants de gauche “oublient que les collectivités locales dirigées par leurs alliés valorisent leur action de la même manière”.

Au cabinet de Valérie Pécresse, on rappelle qu’en 2019, “la gauche avait déjà saisi le préfet de région” à ce sujet et que celui-ci n’avait pas constaté d’irrégularités. 

“Nous étions alors en dehors de la période réglementaire de six mois pour la campagne”, réplique Céline Malaisé.

Cette année, elle va proposer aux autres groupes écologistes et de gauche de s’associer à une nouvelle saisie auprès du préfet “puisque, même si nous ne sommes pas encore dans la période officielle de campagne, les manuels vont être utiliser tout au long de l’année scolaire”.

Lire la suite

Bien utilisé, le temps calme est une méthode éducative efficace...

4 Septembre 2020 , Rédigé par Slate Publié dans #Education

Bien utilisé, le temps calme est une méthode éducative efficace...

La technique permet aux parents d'aider les enfants à mieux gérer leur agressivité et leur frustration.

En cette période où les parents passent souvent plus de temps avec leurs enfants qu'à l'accoutumée, pandémie oblige, les bonnes techniques éducatives sont plus recherchées que jamais. Heureusement, certaines ont fait leurs preuves, à l'image de l'instauration d'un temps calme.

Lucy McGoron, professeure adjointe en développement de l'enfant et de la famille à l'université de Wayne State dans le Michigan, l'assure: «Toute personne qui élève des enfants en bas âge pourrait apprendre à mieux utiliser les temps calmes.»

Cette technique disciplinaire est l'une des meilleures façons de mettre fin à certains comportements des enfants, comme le fait de ne pas écouter, de ne pas respecter les règles familiales ou de faire preuve de trop d'agressivité.

Pas dans tous les cas

Les temps calmes ne sont pas adaptés à toutes les formes de mauvaise conduite. Ils sont plutôt réservés aux situations dans lesquelles l'enfant se comporte de manière agressive, s'il casse quelque chose ou refuse de suivre des instructions, engendrant alors un danger pour lui ou les autres.

En revanche, ils ne conviennent pas aux crises de colère, aux caprices et lorsque l'enfant répond systématiquement. Dans ces cas, les parents peuvent se tourner vers d'autres stratégies, par exemple ignorer ces comportements négatifs.

Avant d'obliger votre enfant à commencer son temps calme, expliquez-lui clairement quelle en est la raison. Ensuite, amenez-le sur une chaise dédiée: mieux vaut la placer dans un endroit peu bruyant et intéressant que dans une pièce remplie de jouets ou de personnes.

Il est préférable d'utiliser une chaise robuste adaptée aux adultes plutôt qu'une conçue pour les petits, car ces dernières peuvent facilement être poussées ou jetées par des enfants contrariés.

Pas trop longtemps

Le temps calme doit durer un nombre de minutes équivalent à l'âge de l'enfant. Rien ne prouve qu'une période plus longue fonctionne mieux.=

Il est normal, et même fréquent, qu'un enfant se lève de sa chaise. Il est alors conseillé de le faire se rasseoir, en évitant de s'énerver. Les temps morts étant ennuyeux par nature, il est possible que l'enfant se relève plusieurs fois. À vous d'insister, toujours calmement.

C'est à l'adulte responsable, et non à l'enfant, de dire quand le temps calme est terminé. Quand c'est chose faite, reprenez contact, pourquoi pas en jouant avec lui. Et si votre enfant s'est montré coopératif, félicitez-le.

Matthieu Barrère

Lire la suite

A nos lecteurs, la publication d'un bilan - réquisitoire de la politique de J-M Blanquer

4 Septembre 2020 , Rédigé par ToutEduc Publié dans #Education

A nos lecteurs, la publication d'un bilan - réquisitoire de la politique de J-M Blanquer

Extrait

Il arrive, même en démocratie, que le journaliste soit empêché de faire son métier comme il le voudrait. C'est du moins ce que j'ai considéré quand, en marge de la direction de ToutEduc, j'ai entrepris la rédaction d'un bilan sans concession de l'action de Jean-Michel Blanquer, dont le mode de gouvernance est radicalement différent de celui de ses prédécesseurs. En règle générale, s'agissant d'éducation, ou de toute autre politique publique, un (une) ministre annonce une réforme, grande ou petite, s'il le faut, une loi est votée, les textes réglementaires sont publiés, les organisations syndicales, les associations de spécialistes, les experts, les parents réagissent, positivement ou non, l'inspection générale et la direction statistique en mesurent l'application, le journaliste en tient la chronique et prépare le travail de l'historien. Mais, depuis trois ans, je ne suis pas satisfait de mon travail.

(...)

Pascal Bouchard

Suite et fin à lire en cliquant ci-dessous

Lire la suite

Enseigner le climat, un défi pour le futur...

4 Septembre 2020 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education

Enseigner le climat, un défi pour le futur...

EXTRAITS

Qu’est-ce que le changement climatique ? Quelles preuves en avons-nous ? Et que pouvons-nous faire ? Après avoir mené des ateliers avec les enfants des participants des rencontres d’été du CRAP-Cahiers pédagogiques, Mathilde Tricoire, responsable pédagogique à l’Office for Climate Education (OCE), organisation chargée de promouvoir et développer l’éducation au changement climatique. Après avoir présenté quelques bases scientifiques sur le changement climatique, elle a proposé des pistes pour travailler avec des enfants, en classe ou ailleurs.

Le changement climatique est une réalité, nous en avons des preuves observables. Il y a une hausse globale des températures d’un degré Celsius en moyenne en un siècle à l’échelle de la planète. Ce réchauffement -induit par les activités humaines- devrait atteindre 1,5°C autour de 2040. La hausse des températures s’amplifie donc ces dernières années. Elle n’est pas uniforme, et est très problématique au pôle Nord, où certains scénarios la voient aller jusqu’à 11 ou 12 degrés supplémentaires. Globalement, les continents se réchauffent davantage que les océans.

(...)

Pour enseigner le changement climatique, Mathilde Tricoire propose quatre points ou messages clé. À commencer par leur apporter une maitrise de la science du climat, ce qui est pour elle le plus important. Il faut aussi les éduquer à la science, c’est-à-dire faire de l’épistémologie, afin qu’ils comprennent les méthodes scientifiques et les résultats, et ainsi risquent moins d’entrer dans les théories climatosceptiques. Et elle recommande également d’adopter une démarche d’investigation et une pédagogie de projet.

Enfin, elle souligne que pour que les individus s’engagent, les figures de confiance ont un rôle important. Et pour les élèves, ces figures sont les enseignants. Pour le grand public, la société civile, ce sont les scientifiques.

Cécile Blanchard

Pour aller plus loin :

L’OCE a produit deux résumés de rapports du GIEC à destination des enseignants :
- un sur le rapport spécial du GIEC Réchauffement à 1,5°C
- un sur le rapport L’océan et la cryosphère face au changement climatique

Sur les Rencontres d’été 2020 du CRAP-Cahiers pédagogiques, lire également :

Vous avez dit holacratie ?, entretien avec Sylvie Fromentelle et Gwenael Le Guevel

Sur l’éducation à l’écocitoyenneté :
« Depuis que nous faisons grève les jeudis, la question climatique est au centre du débat. », entretien avec Adélaïde Charlier

Pour une culture générale du climat, par Valérie Masson-Delmotte

Éducation à l’environnement - Lettre ouverte du CRAP-Cahiers pédagogiques au ministre de l’Éducation nationale

Le défi du climat doit être aussi un défi pour l’école !, par Marie Duru-Bellat

« L’école héritée du XIXe siècle n’est guère préparée à travailler sur les valeurs qui s’imposent au XXIe siècle, entretien avec le collectif « Paris-éducation 2015 »

Éveiller à la conscience écologique, par Laurent Brice

« Mes élèves n’adoptent pas de posture de négation vis-à-vis du changement climatique. », entretien avec Jean-Yves Vilcot

Pour lire le texte complet, cliquez ci-dessous

Lire la suite

Steve Shehan & Nabil Othmani...

3 Septembre 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Musique

Lire la suite

Coup de coeur... Edgar Allan Poe...

3 Septembre 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

Bérénice et moi, nous étions cousins, et nous grandîmes ensemble dans le manoir paternel. Mais nous grandîmes différemment, – moi, maladif et enseveli dans ma mélancolie, – elle, agile, gracieuse et débordante d’énergie ; à elle, le vagabondage sur la colline, – à moi, les études du cloître ; moi, vivant dans mon propre cœur, et me dévouant, corps et âme, à la plus intense et à la plus pénible méditation, – elle, errant insoucieuse à travers la vie, sans penser aux ombres de son chemin, ou à la fuite silencieuse des heures au noir plumage. Bérénice ! – J’invoque son nom, – Bérénice ! – et des ruines grises de ma mémoire se dressent à ce son mille souvenirs tumultueux ! Ah ! son image est là vivante devant moi, comme dans les premiers jours de son allégresse et de sa joie ! Oh, magnifique et pourtant fantastique beauté ! Oh ! sylphe parmi les bocages d’Arnheim ! Oh ! naïade parmi ses fontaines ! Et puis, – et puis tout est mystère et terreur, une histoire qui ne veut pas être racontée.

Edgar Allan Poe - Nouvelle histoires extraordinaires

Lire la suite

A lire... "Papa, qu'as-tu fait en Algérie?" - Raphaëlle Branche

3 Septembre 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature, #Histoire

Extrait

Faire l’histoire d’un silence

"Pourquoi les anciens appelés ont-ils peu raconté à leurs proches, notamment à leurs enfants ? Pourquoi les familles découvrent-elles tardivement l’importance de cette expérience ? Parfois après le décès des hommes eux-mêmes ? Si les vécus de cette guerre de plus de sept ans sont marqués du sceau de l’extrême diversité, l’impression de silence est ce qui domine.

Quels que soient l’endroit, le moment, le grade en Algérie, quels que soient l’origine sociale, le niveau de diplôme, le métier, les hommes qui ont participé à ce conflit sont décrits comme ayant peu transmis, au moins jusqu’aux années 2000. Dès lors, les explications de cette faible transmission sont sans doute moins à chercher dans le détail des expériences combattantes que dans les conditions ayant ou non permis sa possibilité, dès la guerre puis pendant des décennies. Plutôt que de se pencher exclusivement sur ce qui s’est passé en Algérie, l’analyse doit alors considérer ce qui a formé le premier espace pour dire (ou non) l’expérience : leurs familles. En effet, les silences des hommes ne sont pas solitaires : ce sont des silences familiaux, au sein d’une société française longtemps oublieuse de son passé algérien.

Ces « structures de silence » sont historiques. D’une part, elles renvoient à des contextes sociaux, politiques, culturels qui pénètrent les familles et les conditionnent en partie. Des normes existent, dans la société française, sur ce qu’il est possible, désirable ou pas de dire et d’entendre sur la guerre d’Algérie. Ces normes ont varié dans le temps. D’autre part, les structures de silence renvoient à des situations de communication internes aux familles (il n’est pas toujours possible de parler) qui, elles aussi, sont prises dans le temps. Ainsi, la valeur attribuée à la parole d’un père ou à la question d’un enfant a connu d’importants changements dans la seconde moitié du XXe siècle. Ces changements ont, en retour, influencé les transmissions de l’expérience algérienne dans les familles."

A lire... "Papa, qu'as-tu fait en Algérie?" - Raphaëlle Branche

Lire la suite

Revue de Presse Education... Rentrée, en France comme partout dans le monde...

3 Septembre 2020 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Rentrée, en France comme partout dans le monde...

La rentrée domine bien évidemment l’actualité éducative, que ce soit en France comme ailleurs dans le monde.

Rentrée

Profs inquiets, pédiatres rassurantes : qui croire en cette rentrée ?
Louise Tourret
« Covid-19 oblige, on n’aura jamais autant parlé de la rentrée scolaire en amont que cette année. La voilà arrivée sur fond d’inquiétudes persistantes alors que l’épidémie regagne du terrain. »

« Nous aiderons les élèves de l’éducation prioritaire lors de cette rentrée difficile », assure Nathalie Elimas
« INTERVIEW EXCLUSIVE La nouvelle secrétaire d’Etat chargée de l’Education prioritaire, Nathalie Elimas, évoque les enjeux de la rentrée scolaire »

Contraintes sanitaires, retard d’apprentissage, réforme du bac... Une rentrée hors-norme
Par Amandine Hirou,
“Avant même le coup d’envoi de l’année scolaire, les polémiques liées aux enjeux sanitaires se sont enchaînées. Et ce n’est pas le seul défi qui attend le monde éducatif.”

Rentrée en musique 2020 : édition exceptionnelle dans un « contexte particulier »
“Habituellement limitée à la première journée d’école, la 4e Rentrée en musique sera exceptionnellement prolongée jusqu’au 11 septembre. Une occasion de démontrer la compatibilité des pratiques musicales et des normes sanitaires, mais aussi d’affirmer l’importance de la musique à l’école.”

Rentrée : le ras-le-bol des chefs d’établissement
Eva Mignot
“En première ligne d’une rentrée qu’ils n’ont pu anticiper, épuisés par des mois de gestion d’établissement en situation de crise sanitaire, soumis à un rythme de réformes incessantes, les directeurs, de l’école au lycée, expriment de plus en plus leur déception et leurs incompréhensions.”

Le « Grenelle des professeurs » : un slogan ronflant voire inquiétant !
Par Claude Lelièvre (Blog : Histoire et politiques scolaires)
“Le terme de « Grenelle » a été plus d’une fois employé ces dernières années pour magnifier des rencontres entre ’’partenaires’’ sur des sujets divers. Bien à tort si cela renvoie au précédent historique de Mai 68, en particulier pour ce qui concerne les enseignants. Sans compter des propos d’Emmanuel Macro pas si lointains..”

Rentrée scolaire : Jean-Michel Blanquer, un ministre à la reconquête des enseignants
« Le ministre de l’éducation a annoncé un « Grenelle des professeurs » dès l’automne. Une formule nouvelle pour raviver une promesse ancienne et amorcer une rentrée scolaire pleine d’inconnues. » Une tâche qui s’annonce très compliquée, voire impossible.

Rentrée scolaire : on rattrape le retard ou on commence le programme ?
« Après près de six mois d’arrêt forcé, un grand défi attend les enseignants : rattraper le temps perdu. Des évaluations sont prévues dès la mi-septembre pour certains niveaux, a annoncé Jean-Michel Blanquer. "Insuffisant", répondent les syndicats. »

"C’est comme quand on est sur un bateau et qu’on dérive" : après cinq mois sans école, les "décrocheurs" retournent en classe
« Que sont devenus les élèves décrocheurs du confinement ? Au moins 500 000 élèves sont passés sous les radars depuis cinq mois. La rentrée s’annonce plus difficile pour eux. »

Sébastien Goudeau : Comment l’école reproduit-elle les inégalités ?
“S’il est un défi pour les enseignants cette année, avec celui de durer, c’est de diminuer les écarts scolaires entre les élèves qui sont aussi des écarts sociaux. Or, malgré la prise de conscience des inégalités sociales à l’école et la mobilisation de nombreux enseignants, l’Ecole continue à reproduire les inégalités sociales. Comment comprendre cela ? Sébastien Goudeau, maître de conférences à l’Université Paris Descartes, aborde cette question sous un angle original, celui de la psychologie sociale. Un angle qui l’amène à remettre en question les explications données traditionnellement à la construction des inégalités et à proposer aux enseignants des situations pédagogiques à même de diminuer les écarts.”

Monde

Olivier Brochet, directeur de l’AEFE, définit les priorités de l’année scolaire dans un podcast Video

Covid-19 : seul un élève sur trois dans le monde reprend le chemin de l’école
« Si les petits Français retrouvent ce mardi les salles de classe, un milliard d’élèves restent « sans école ou en situation d’incertitude », alerte l’Unesco. »

Rentrée émiettée aux Etats-Unis
Signalé par le Café pédagogique
“Comment faire rentrer les élèves en pleine épidémie ? Chaque état américain propose des solutions différentes, explique CNN. Dans la majorité des états cela se joue au niveau local. Ainsi en Californie la décision de réouverture des écoles est locale et soumise à des règles strictes. A New York, chaque district décide entre présentiel et distanciel. Au Texas, le distanciel peut être maintenu en septembre. A Washington,les écoles restent fermées jusqu’au 6 novembre. L’enseignement n’est donné qu’à distance. Dans le Delaware, l’enseignement est hybride.”
Sur CNN pour un tableau interactif état par état.

En Suède, écoliers et professeurs retournent en classe à visage découvert
« REPORTAGE - Après s’être démarquée en choisissant de ne pas confiner sa population, la Suède fait de nouveau bande à part. »
Par Frédéric Faux

Covid : au Kenya, tous les élèves redoublent
“Les autorités du pays redoutent que le fossé entre les élèves ayant eu accès aux cours en ligne et les autres ne se creuse, raconte le « New York Times ».” Par LePoint.fr

Israël : les leçons d’une rentrée contaminée
« Pour certains pays, cette rentrée des classes n’est pas la première post-confinement. Israël, en particulier, doit tirer les leçons du retour de ses élèves en classe entre le 3 et le 17 mai. Une reprise qui a contribué au sursaut épidémique violent que connaît Israël depuis le mois de juin. »

Géraldine Duboz

Les Cahiers Pédagogiques par ceux qui les font et ceux qui les lisent.

“Praticiens ou chercheurs, enseignants à tous les niveaux de l’École ou à l’université, formateurs… Plusieurs ont écrit dans les Cahiers Pédagogiques. Certains les fabriquent. Beaucoup les lisent et les utilisent pour former ou se former et réfléchir à leur métier.

Tous nous disent ce que leur a apporté la lecture des Cahiers et pourquoi ceux ci ne doivent pas disparaître et continuer à évoluer pour accompagner la transformation de l’École.

Chaque jour, vous trouverez ici de nouvelles contributions (vidéos, textes anciens ou écrits pour l’occasion).

Faites les connaître autour de vous…”

https://www.cahiers-pedagogiques.com/Les-Cahiers-Pedagogiques-par-ceux-qui-les-font-et-ceux-qui-les-lisent

Abonnez-vous, Réabonnez-vous, Offrez un abonnement, diffusez cet appel !

Pour vous abonner : https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/74-abonnements

Lire la suite

Luigi Boccherini...

2 Septembre 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Musique

Lire la suite

Coup de coeur... Laurent Mauvignier...

2 Septembre 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

... mais lui, il l'aime, il aime sa femme, il en crève, il se dit que ce serait plus facile s'il ne l'aimait pas autant, il ne veut pas la blesser, les femmes ne nous appartiennent pas de toute façon et pourtant en ce moment il a payé pour qu'une femme soulève sa robe et écarte les cuisses, et cette colère étrange ne le quitte pas mais lui donne encore plus de force, de désir, elle le motive, l'aiguise, l'excite davantage encore car la colère le pousse à chaque coup de hanches, , de reins, comme s'il se vengeait des femmes, de la distance de la sienne, mais pas seulement, de sa jeunesse aussi, des photos de Playboy dans le hangar d'Albert, des ploucs comme lui qui n'ont jamais eu la chance de compter dans la loterie amoureuse des filles et des garçons de leur âge, et la haine, l'envie de jouir, la jouissance de la haine lui monte à la tête alors qu'il se dit que le monde entier le prend pour un con, lui qui pue la ferme et la boue, le caoutchouc des bottes, la haine soudain parce qu'il ne s'aime pas et qu'il ne s'est jamais aimé vraiment - et, d'aussi loin qu'il se souvienne, s'il aimait vivre dans le hameau, à la ferme, loin des autres, c'est parce que les animaux, eux, ne l'avaient jamais pris de haut.

Laurent Mauvignier - Histoires de la nuit

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>