Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Revue de Presse Education... Bac — Vers septembre — Divers...

2 Juillet 2020 , Rédigé par Les Cahiers Pédagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Bac — Vers septembre — Divers...

La réforme du bac se réforme. Tout le monde voudrait préparer la rentrée de septembre différemment sauf le ministre. Quelques infos diverses.

Bac

"Ça me fait énormément de bien de retrouver mes camarades et ma prof" : des élèves de retour au lycée pour préparer leur rattrapage du bac
« Dans une semaine, on connaîtra les résultats du bac, basé cette année sur le contrôle continu. Des élèves, certains de passer par le rattrapage, reviennent au lycée pour un coaching intensif. Une préparation à l’oral inédite dans l’histoire du bac, comme au lycée Rodin, dans le 13e arrondissement de Paris. »

Et voici la réforme de la réforme du bac.
Baccalauréat : les établissements pourront "fixer les dates" des contrôles continus
« INVITÉ RTL - Le ministre de l’Éducation donne quelques éléments sur l’organisation de la nouvelle version du baccalauréat, qui entrera en vigueur à partir de septembre prochain. »

Bac : Le ministre acte la localisation des E3C
« Vivement critiquées, y compris dans un rapport de l’Inspection générale, les E3C, épreuves de contrôle continu des bacs général et technologique, font l’objet d’une nouvelle décision de JM Blanquer. Leur nombre est maintenu. On s’écarte un peu plus d’un examen national en laissant les chefs d’établissement organiser à leur guise les épreuves qui doivent dorénavant avoir lieu « dans le cadre des heures de classe » et ne feront plus l’objet d’une harmonisation après épreuve. Alors que les premières et les secondes épreuves ont été contestées dans de nombreux établissements, le ministre choisit nettement la confrontation. Enfin cette banalisation aura probablement comme conséquence la disparition de l’indemnité de correction. Il n’y a pas de petites économies… »

Bac 2021 : les E3C deviennent les EC
« Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer a suivi la plupart des recommandations du comité de suivi de la réforme du bac. Les E3C s’appelleront désormais "évaluations communes", et l’organisation du bac sera assouplie.
Le nouveau bac général et technologique change encore. Les recommandations du comité de suivi de la réforme ont été suivies par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale. S’il n’y a pas de révolution de fond ni de forme, plusieurs changements sont à noter. Ils entreront en vigueur dès la rentrée 2020 »

Vers septembre

Revoir les programmes scolaires, une nécessité pour la prochaine rentrée, selon les enseignants et parents par Sonia Princet
"L’année scolaire se termine mais les professeurs ont déjà les yeux tournés vers la prochaine rentrée. Il sera impossible de reprendre les cours comme si rien ne s’était passé. Les élèves auront besoin de remises à niveau. C’est pourquoi des appels demandent un aménagement du contenu des programmes à la rentrée."

L’école au défi de « préparer septembre » Par Mattea Battaglia
“Le confinement et la crise sanitaire ont creusé les inégalités. Les enseignants se préparent déjà à une rentrée dont les enjeux seront inédits.
Des trois mois de confinement qu’elle a traversés, la communauté éducative tire un premier enseignement. Parce que la donne sanitaire reste instable, la prochaine rentrée des classes mérite, autant que faire ce peut, d’être anticipée. « Préparer septembre » : c’est ce que réclament, unanimement, les syndicats d’enseignants, en vue d’accueillir au mieux 12 millions d’élèves – dont au moins 20 000 supplémentaires dans le secondaire – et lutter contre des écarts scolaires qui se sont creusés pendant la crise sanitaire.”
Abonnés

En fait, seul le ministre ne pense pas qu’il soit nécessaire de préparer la rentrée de septembre. Signe d’un remaniement ?
Écoles : vers un retour à la normale pour la rentrée de septembre, selon Blanquer, Par Marie-Liévine Michalik
« Dix jours après la reprise obligatoire, il manque encore à l’appel 20% des effectifs, a regretté ce mercredi matin sur RTL le ministre de l’Éducation. »

« Des protocoles déconnectés du terrain » : pour les universités, une rentrée post-Covid aux multiples inconnues Par Eric Nunès
« Cours en partie en ligne, consignes sanitaires difficilement applicables, nouveaux entrants moins préparés… Les établissements préparent le retour des étudiants dans un climat d’incertitude. Reportage à l’université de Montpellier. »

Vacances « apprenantes » : « Le but initial des colonies de vacances, c’est la rupture avec la famille, l’école, le quartier »
« Les colonies de vacances ont-elles vocation à être un prolongement de l’école ? A l’heure des « colos apprenantes », retour sur l’histoire et les difficultés des colonies de vacances, avec l’historienne Laura Lee Downs. »

Divers

Education : près d’un élève sur cinq n’est pas retourné en classe, selon Jean-Michel Blanquer
« Alors qu’écoliers et collégiens sont tenus de reprendre le chemin de l’école depuis le 22 juin, "un peu moins de 20%" des élèves n’ont pas retrouvé les salles de classe. "Ça reste beaucoup", a estimé Jean-Michel Blanquer. Le ministre a toutefois souligné qu’"en temps normal, en juin 2019 ou en juin 2018, il n’y a, malheureusement, pas 100% des élèves". »

En Belgique : Redoublements à l’école : vers une pluie de recours ?
« “Des associations de parents et d’élèves s’inquiètent : dans les écoles, le redoublement ne serait pas si exceptionnel qu’annoncé.
Si le conseil de classe reste « souverain pour décider de la réussite ou non d’une année d’études », le redoublement « doit toutefois être exceptionnel, eu égard à la situation exceptionnelle à laquelle les élèves et les équipes pédagogiques doivent faire face (…) Il est important que la décision du Conseil de classe soit prise en dialogue avec les parents et les élèves, afin que la décision prise puisse être comprise et vécue de manière positive ». C’est ce que précise la circulaire 7594 du 19 mai dernier, qui fixe les modalités à suivre en matière d’évaluation, de certification et de délibération pour les conseils de classe.
” Et en France on a une idée des résultats de la procédure d’orientation ?

A l’occasion du mois des fiertés, cinq jeunes de 14 à 25 ans témoignent de leur vie en France en tant que LGBT +.
« Moi JEune : « J’ai enfin trouvé, je suis une fille, je suis transgenre »
En publiant ces témoignages, Libération poursuit son aventure éditoriale avec la Zone d’expression prioritaire, média participatif qui donne à entendre la parole des jeunes dans toute leur diversité et sur tous les sujets qui les concernent. Ces récits, à découvrir aussi sur La-zep.fr, dressent un panorama inédit et bien vivant des jeunesses de France. »

Brésil : le nouveau ministre de l’Education de Bolsonaro démissionne avant même de prendre ses fonctions
« Carlos Alberto Decotelli a renoncé à ses fonctions après avoir triché sur son CV. Une situation grotesque, selon une ONG liée à l’éducation »

Géraldine Duboz

Abonnez-vous, Réabonnez-vous, Offrez un abonnement, diffusez cet appel !
Pour vous abonner : https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/74-abonnements

Lire la suite

Creedence Clearwater Revival...

1 Juillet 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Musique

Lire la suite

Coup de coeur... Michael Herr...

1 Juillet 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

Pour les sorties de nuit les médecins vous donnaient des pilules, la Dexedrine et son haleine de serpents morts gardés trop longtemps dans un pot. Moi je n’en ai jamais eu besoin, un léger contact ou n’importe quel bruit du même genre m’excitait à haute dose. Quand j’entendais le moindre son hors de notre petit cercle crispé je flippais en priant Dieu de ne pas être le seul à l’avoir entendu. Deux rafales dans la nuit à un kilomètre de là et j’avais un éléphant à genoux sur la poitrine, il fallait que j’aille chercher l’air jusque dans mes bottes. Une fois j’ai cru voir une lueur bouger dans la jungle et je me suis surpris à presque murmurer : « Je ne suis pas prêt à ça, je ne suis pas prêt à ça. » C’est là que j’ai décidé de laisser tomber et de faire autre chose de mes nuits. Et je n’allais pas aussi loin que ceux qui tendaient des embuscades ou que les Lurps, les patrouilles de reconnaissance en profondeur, qui sortaient toutes les nuits pendant des semaines et des mois, allaient ramper près des camps de base VC ou le long des colonnes des Nord-Vietnamiens. Déjà je vivais trop près de mes os, je n’avais plus qu’à l’accepter. En tout cas je gardais les pilules pour plus tard, pour Saigon et la déprime horrible que j’y trouvais chaque fois.

Michael Herr - Putain de mort

Lire la suite

A Voir... "Brooklyn Secret" d'Isabel Sandoval...

1 Juillet 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Cinéma

Olivia travaille comme soignante auprès d’Olga, une grand -mère russe ashkénaze de Brighton Beach à Brooklyn. Fragilisée par sa situation d’immigrante philippine, elle paie secrètement un Américain pour organiser un mariage blanc. Alors que celui-ci se rétracte, elle rencontre Alex, le petit fils d’Olga, avec qui elle ose enfin vivre une véritable histoire d’amour…

https://www.youtube.com/channel/UC5i9ji_nljs6-mp0jz_hOHg

Lire la suite

Au revoir les enfants... Un jour, un souvenir... (Suite)

1 Juillet 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Education

Au revoir les enfants... Un jour, un souvenir... (Suite)

Ma carrière prendra fin vendredi 3 juillet.

Chaque jour je publierai ici un texte de souvenirs, choisi très arbitrairement.

Beaucoup ont été écrits pour le site de Philippe Meirieu qui a eu la gentillesse de m' "accueillir" depuis 2006! Je l'en remercie chaleureusement!

Christophe Chartreux

                     ____________________________________

Dimanche 1er juillet... 2007

Quand mûrissent les blés…

La campagne normande, humide sous un ciel gris qui n’en finit pas de pleurer, frissonne sous le vent. Les blés sont encore verts mais déjà hauts. Je marche seul sur un chemin qui descend vers le bourg. Il s’étale, se vautre presque, alangui le long de la rivière qui chante en accompagnant les cris aigus des élèves. Les vacances sont là, toutes proches désormais. Je m’arrête un instant et je regarde, j’écoute. Je m’enivre des parfums tout neufs, exhalés de mille fleurs dont je ne sais rien d’autre que la beauté. Je sursaute au chant d’un oiseau apeuré et qui fuit. Voilà vingt-six ans, j’arrivais ici, jeune enseignant enthousiaste et heureux de suivre les pas de mon père. Les ruines du château côtoient l’architecture hideuse du collège. Je me suis toujours demandé pour quelles étranges raisons nos établissements scolaires étaient parfois si laids… Et pourtant, quel bonheur chaque matin de retrouver les couloirs, la salle de classe, MA salle de classe et MES élèves ! « Bonjour Monsieur! Alors en balade ? ». C’est un parent d’élève, juché sur son tracteur, qui m’interpelle… Oui en balade, une balade loin de tout, à l’écart du monde, de ses soubresauts, de ses drames petits et grands, sur un chemin vert qui pourtant me ramènera forcément vers le collège, forcément et heureusement !

Pierre, le petit Pierre passe en cinquième. Avec des difficultés majeures encore. Mes collègues et moi-même avons pansé les plaies de son orthographe meurtrie. Il sépare les mots maintenant… Son bonheur fait plaisir à voir. Blond comme on l’est souvent en Normandie, terre viking, le visage pâle transformant son sourire en éclat vermillon. Dans deux mois, Pierre reviendra s’asseoir devant ses professeurs… Pourvu que les vacances n’effacent pas ses efforts…

Stéphanie a, m’a-t-elle dit, réussi son Brevet. Je n’en doutais pas. Aussi brune que Pierre peut être blond, elle rit. Elle rit toujours ! Le lycée va lui ouvrir ses portes et elle y réussira, je le sais. Par ses efforts, son bonheur d’apprendre, sa curiosité toujours en éveil, ce petit oiseau fou prendra son envol. Nous l’y avons aidée… Elle quitte le nid… Bel oiseau dans le ciel de son propre avenir, un ciel bleu celui-là…

Je reprends ma marche, en relevant mon col. Il pleut et l’eau s’infiltre partout. Un grand nombre de collègues quitte le collège cette année. Une équipe pédagogique est un terrain mouvant. Mais c’est peut être bien ainsi. De nouveaux partenaires vont arriver, expérimentés ou pas. Il faudra recommencer, apprendre à nous connaître, peut-être à nous défier. J’ai toute la côte à remonter et la pluie redouble. Dans le bourg, les parapluies se précipitent vers les voitures garées sur la place. Un ballet de parapluies multicolores, des petits ciels de plastique sur lesquels viennent mourir les gouttes. Les seize années de mon adolescence au Maroc m’ont définitivement fâché avec la pluie. Il faudra que je demande mon emploi du temps de l’an prochain…Cela ne m’a jamais inquiété. Je n’ai jamais contesté les moindres répartitions horaires. A quoi bon ? Pourtant, certaines d’entre elles comportaient des aberrations. Deux heures de français en sixième de quinze a dix-sept heures ! Quelle ineptie ! il y aurait tant à faire à ce sujet. A mes jeunes collègues de se battre pour démolir les murs de la bêtise. Je les y aiderai. Un chien se jette à la barrière en m’entendant accélérer le pas. Même les chiens se méfient des passants en Normandie…

Enseigner ! Je souhaite à toutes celles et ceux qui ont choisi ce métier de l’aimer. Oh je sais parfaitement que je suis un privilégié, en aucun cas un exemple. Ces quelques chapitres n’ont été qu’un témoignage de ma passion, exercée dans un établissement rural, à l’abri des soucis quotidiens de mes collègues urbains. Je sais leurs difficultés, leur découragement, mais aussi leur patience et leur foi. Notre profession a besoin de considération. La considération de notre hiérarchie, des parents, des élèves. Mais pour l’obtenir, ne faudrait-il pas tout simplement nous considérer nous-mêmes et considérer les autres ? Échanger, partager davantage…Oser les expériences, le dialogue permanent. Accepter l’erreur pour mieux la corriger. Féliciter l’élève brillant sans blâmer celui en difficultés. Refuser l’à-peu-près pour permettre à chacun d’atteindre « son » excellence. Sortir enfin des discours de chapelles pour participer ensemble à la refondation nécessaire de notre Éducation Nationale.

J’ai rejoint le parking… Ma voiture m’attend… Je regarde le collège… Il ruisselle quand mûrissent les blés… Il pleure peut-être de ne plus voir ce qui en fait sa raison de vivre : les élèves, nos élèves !

Christophe Chartreux

Lire la suite

Revue de Presse Education... Du vrac — Des ressources...

1 Juillet 2020 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Du vrac — Des ressources...

Du vrac, il est beau mon vrac, mais avec quelques ressources

Du vrac

Pourquoi les enseignants craignent de s’exprimer dans les médias Par Isabelle Maradan
Autocensure, crainte de sanctions de la hiérarchie, jugement des collègues, méfiance envers les médias… Les enseignants refusent souvent de témoigner lorsque des journalistes les sollicitent, ou demandent l’anonymat. Sans toujours savoir ce qu’ils risquent vraiment.”

Baromètre Unsa : Un appel au changement Présenté par le Café pédagogique
A quelques jours du remaniement, les résultats du Baromètre Unsa lancent un véritable appel au changement. On observe une très faible acceptation de la politique menée : 6% des enseignants et 21% des non enseignants seulement, ce qui signe une défiance sans précédent envers le ministre. 68% des enseignants signalent de la souffrance au travail et 57% des non enseignants. Est-ce que cela peut durer ?

Nature à l’école : le temps est-il venu de faire classe en plein air ? Par Sylvain Wagnon Professeur des universités en sciences de l’éducation, Faculté d’éducation, Université de Montpellier
Dès l’annonce des mesures de déconfinement, l’idée d’une école dont les cours s’organiseraient à l’extérieur s’est développée. Plusieurs tribunes ont appelé à ouvrir l’école sur la société, à faire classe dehors. Avec la mise en place de protocoles sanitaires contraignants, cette école du dehors devenait à la fois une « solution sanitaire et salutaire » et un symbole de liberté retrouvée.”

Contre la labellisation. Colonies et accueils de loisirs « studieux » : éducation populaire en danger ! Texte collectif dans l’Humanité
Nous, organisateurs d’accueils collectifs de mineurs, mouvements d’éducation populaire, militant.e.s des droits des enfants, associations, élu.e.s, nous opposons aux dispositifs « colonies studieuses » et « accueils de loisirs studieux ».
Durant la période de confinement, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a mentionné à plusieurs reprises sa volonté de mettre en place des « vacances apprenantes » qui se déclineraient en « colonies studieuses » et « accueils de loisirs studieux ». Vendredi 8 mai, le site Internet du Journal de l’animation a publié des documents de travail de la DJEPVA qui nous permettent de mieux comprendre ces dispositifs
.”

Pour l’université numérique ! Une aberration pour certains, l’avenir à portée de mains (et de claviers) pour d’autres. Par Caroline Regad Enseignant-chercheur des universités
Depuis quelques semaines, la question de l’entrée des universités dans l’ère du numérique agite la communauté des universitaires.
D’aucuns se plaignent de ce qu’on profiterait de la crise sanitaire pour pousser en la matière le bouchon un peu plus loin, et même un peu trop loin. À leurs yeux, sous couvert de mesures prises pour la santé des usagers et du personnel, le Ministère envisagerait ce qui n’était qu’au stade de projet embryonnaire et lointain hier et qui serait possible et imaginable de réaliser dès aujourd’hui : un enseignement hybride, une formation essentiellement à distance (qui n’exclut pas le présentiel, mais de préférence à faible dose), une université dite numérique.
Une aberration pour certains.
L’avenir à portée de mains (et de claviers) pour d’autres
.”

Classement thématique Shanghai 2020 : 34 établissements français distingués
A la suite de l’édition 2020, ce jour, du classement thématique de Shanghai, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, se félicite des succès rencontrés par les établissements d’enseignement supérieur français : plus de trente-quatre d’entre eux figurent dans cette édition annuelle.”

Des ressources

Hors série numérique 54 des Cahiers pédagogiques
Différencier sa pédagogie : Des idées et des pratiques
Numéro coordonné par Florence Castincaud et Jean-Michel Zakhartchouk
Promouvoir la pédagogie différenciée est un axe fort des orientations des Cahiers. Encore faut-il savoir de quoi on parle et quelles pratiques vont vraiment dans ce sens. Un retour sur des textes essentiels publiés par la revue depuis trente ans.”

n° 166 – Ruptures 2 : École et migrations ; L’école de la République est-elle accueillante ?
Sommaire du n° 166 – juin 2020
Coordinateurs : Claude Bisson-Vaivre et Isabelle Klépal

Licence générale : crédits E.C.T.S. et loi ORE Note d’information n° 8 - Juin 2020
La loi « Orientation et Réussite des Etudiants » (ORE) et les textes réglementaires afférents ont rénové les études en licence et la procédure d’accès, à commencer par la nouvelle procédure Parcoursup ou la possibilité de moduler la durée de la formation de licence.”

Abonnez-vous, Réabonnez-vous, Offrez un abonnement, diffusez cet appel !
Pour vous abonner : https://librairie.cahiers-pedagogiques.com/74-abonnements

Bernard Desclaux

Lire la suite
<< < 10 11 12 13