Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

L'école, c'est quoi ? pour Prévert, Simenon, Birkin... France Culture...

1 Septembre 2019 , Rédigé par France Culture Publié dans #Education

L'école, c'est quoi ? pour Prévert, Simenon, Birkin... France Culture...

Archives | À l'école, vous étiez plutôt bons élèves comme Simenon ou cancres comme Pennac ? Assidus comme Birkin ou désabusés comme Prévert ? En attendant la rentrée scolaire demain, on s'interroge : qu'est-ce que c'est, au fond, que l'école ?

En cette rentrée, rappelez-vous de vos souvenirs d'école. Reconnaissance, plaisir, humiliation, regrets... Des sentiments mêlés associés à l'école, et dont parlent, 20, 30 ou 40 ans plus tard quelques unes des grandes figures du XXe siècle, dans ces pépites trouvées dans les archives INA. 

Un écolier 2010

"L’école c’est toujours dur mais après si on apprend bien, si on écoute bien la maîtresse. Eh ben voilà on a le bac."

Marie-Christine Barrault 1987

"J’étais une élève indisciplinée mais j’aimais beaucoup les études, et je crois que je donnais du répondant à mes professeurs parce que ça m’intéressait d’aller à l’école, j’étais ravie. Je ne travaillais pas toujours autant qu’il fallait, mais vraiment, j’aimais l’école l’école est un souvenir sublime pour moi."

Alain Delon 1987

"Pour moi c’est l’enfer. D’abord parce que j’ai passé une grande partie de mon enfance en pension, j’étais chez les frères des écoles chrétiennes, donc c’était un régime très rigoureux, très sévère, très dur. Je me souviens surtout de l’hiver, je me souviens des shorts, des engelures, le froid, les galoches, et ça, c’était terrible."

Georges Simenon 1963

"À14 ans c’était bien décidé, je n’écrivais plus mes compositions françaises au collège, je ne les faisais plus sur le thème donné, mais mon professeur me permettait de prendre le thème qui me plaisait. Quelques fois c’était 30 pages, et quelque fois c’était 30 lignes en vers."

José Giovanni 1970

"Moi j’ai connu les écoles à une époque où on frappait encore les élèves. Je me souviens par exemple d’une école communale où il y avait un professeur de musique qui vous donnait des coups de diapason sur la tête ce n’est pas que c’était méchant, il ne faisait peut-être pas cela pour faire mal, enfin moi j’ai toujours chanté faux de toute façon."

Simone Signoret 1968

"Elles avaient toujours la belle gomme avec des couleurs, qui a l’air de pâte à modeler mélangée. Elles avaient la trousse extraordinaire, le taille crayon avion. Moi ma mère me disait : « Ton vieux taille crayon il ira très bien. Et puis ta gomme, tu as une gomme ? Bon ! »"

"De toutes les écoles que j’ai fréquentée, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure." Anatole France

Jacques Prévert 1973

"Quand j’étais jeune on me faisait toujours apprendre des choses qui m’ennuyaient beaucoup parce que c’était toujours la même chose. C’était sur le pélican lassé d’un long voyage, mon père ce héros au sourire si doux, mais moi je changeais les paroles, c’était plus marrant."

Jacques Bodoin 1965

"Je pense que le cartable c’est la première portion de territoire absolument inviolable de l’enfant. Il trimbale des objets plus ou moins illicites dans son cartable, ça lui sert de but quand il joue au football. Cela sert à des tas de choses, évidemment il y a dans son cartable des choses qui échappent à l’attention du maître -enfin du moins le croit-on- jusqu’au jour où on se fait prendre.

Daniel Pennac 2007

"J’étais le dernier de ma classe. Quand j’étais l’avant-dernier on faisait sauter le champagne, c’était très triste. J’étais totalement inhibé, je ne comprenais absolument rien à rien, dans aucune matière et évidemment cela m’amenait à ne pas comprendre ce que je fichais là puisque je ne produisais pas de résultat."

Fabrice Luchini 1991

"Il y avait un directeur qui venait en fin d’année je m’en souviendrai toute ma vie. Il a dit : « Les premiers qui vont passer en  6e et en 5e et qui vont aller jusqu’au bac. Ils rouleront en bagnole et puis vous qui allez à peine sortir avec le certificat d’étude, vous vous promènerez et puis il baissera la vitre ». Le délire ! Le corps enseignant arrive à un point sublime de délire. « Il baissera la vitre et il fera alors c’est bon la marche à pied ? »"

Danièle Sallenave 1996 

"Il y a, en gros, un enfant sur 4 ou 5 qui lit mal et qu’est-ce qui se passe ? On le fait quand même passer en 6e, à la fin de la 6e ça ne va pas trop et il passe en 5e, et il passe si bien de niveau en niveau comme si on posait le bébé dans le niveau supérieur qu’arrivé au bac, car osons dire les choses : personne ne touchera au bac, qu’est devenu maintenant un droit au bac qui va être inscrit dans la Constitution c’est un bac dévalué."

Les maîtres d’école sont des jardiniers en intelligences humaines. Victor Hugo

Jane Birkin 1985

"Ma maman m’a téléphoné avant-hier pour me dire : "dis-donc tu es dans le Times !" Ah ça j’étais contente. Contente pour mes parents et puis pour ma maîtresse d’école parce qu’elle avait cultivé mes goûts quand j’étais petite et j’ai voulu lui prouver que je pensais toujours et constamment à elle."

 

(La vidéo est à regarder en cliquant ci-dessous)

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19