Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Chrissie Hynde...

14 Septembre 2019 , Rédigé par christophe Publié dans #Musique

Lire la suite

Coup de coeur... Michaël Ferrier...

14 Septembre 2019 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

Résultat de recherche d'images pour "michael ferrier scrabble"
Prélude

Tout doucement, l’enfant penche la main vers l’ombre. Les fauvettes des jardins se sont tues et les bateleurs des savanes ne chantent plus. Seules les veuves noires font entendre leur cri strident, doublé d’un grincement sec, cliquetis de graines, grésillements d’insectes. Dans le ciel tournent des aigles aux nuances fauves. Ce sont des prédateurs puissants : leur bec est jaune avec une pointe noire.

Dans la cour, assis face à face devant une table de bois, deux enfants jouent. Le jeu consiste à former des mots entrecroisés sur une grille avec des lettres de valeurs différentes, la valeur des lettres ou des mots étant multipliée par deux ou par trois (lettre compte double, lettre compte triple, mot compte double, mot compte triple) selon la couleur des cases : bleu clair ou bleu foncé, rose saumon ou rose thé, rouge cerise ou rouge sang. Chaque joueur tire une lettre, celui qui obtient la plus proche de A commencera la partie.

L’enfant tend le poignet vers le sac. C’est un sac en toile souple de la taille d’une main, vert olive, cousu sur les côtés et fermé par un cordon noir. Que trouvera-t-il au fond de cette poche opaque ? Il entend les claquements du drap qui sèche et lance ses élans de toile claire aux alizés. Où va le vent ? D’où revient-il ? C’est le vent qui fait vibrer les draps. La cordelette ronde glisse comme un lacet et le sac s’ouvre. Lentement, très concentré, il plonge la main vers l’ouverture noire.

Où sommes-nous, en quel temps, que se passe-t-il ? La scène a l’air d’un simple divertissement familial et, pourtant, elle garde une part d’énigme presque imperceptible au premier abord, mais qui s’accroît au fur et à mesure qu’on la regarde – et plus on la parcourt et plus elle s’agrandit. À côté de la table, une femme observe les enfants : très belle, avec un air extraordinairement soucieux. La ligne de ses sourcils, fine mais froncée, contraste avec la tranquillité trompeuse des palmiers à l’arrière-plan. Il fait très chaud – une étincelle d’or sur une tôle du toit révèle la frappe du soleil et laisse deviner une chaleur de mitraille – mais elle est chaussée de grandes bottes et habillée d’un manteau, comme si elle se préparait à partir. Sur la table de jeu, une boîte de médicaments ouverte (notice dépliée, carton déchiqueté laissant entrevoir deux cachets blancs dans un emballage d’aluminium déchiré) ne cadre pas bien avec ce tableau ludique et domestique. Et que font dans les airs tous ces rapaces, vautours à tête blanche, éperviers bruns tachetés de noir, faucons ardoisés, oiseaux de proie au lexique criard (on entend maintenant leur sifflement rauque et des hurlements continus) qui planent dans le ciel en dessinant des cercles ?

Michaël Ferrier - Scrabble

Lire la suite

Parcoursup - Pas de changement significatif des taux de réussite, sauf exceptions...

14 Septembre 2019 , Rédigé par Le Monde Publié dans #Education

Parcoursup - Pas de changement significatif des taux de réussite, sauf exceptions...

EXTRAITS

Un an après la réforme de Parcoursup, les étudiants réussissent-ils mieux à l’université ? Si les chiffres des bacheliers encore en attente d’une place, à la veille de la fermeture de la plate-forme samedi 14 septembre, sont au cœur de l’attention, le succès de la réforme sera tout autant examiné à l’aune de cet indicateur de la réussite étudiante.

Lutter contre les « 60 % » d’échec en licence, c’était la promesse du gouvernement pour mener ce bouleversement des règles d’entrée dans l’enseignement supérieur. Pour quel résultat ?

(…)

Pas de changement significatif des taux de réussite

Sur le terrain, d’une fac à l’autre, on le reconnaît néanmoins : dans la plupart des licences, les taux de réussite n’ont pas bougé significativement. A Paris-Descartes, le président Frédéric Dardel – qui doit rejoindre le ministère de l’enseignement supérieur comme conseiller à la fin du mois – résume : « Il n’y a pas eu d’effet sur la réussite dans beaucoup de licences, dans lesquelles nous avons eu le même recrutement qu’avant, c’est-à-dire que nous sommes allés au bout des listes des candidatures. »

(…)

En Staps, un bilan détaillé et national – le seul à ce stade – montre un bond de 12 points de la réussite, qui s’élève désormais à 54 %. La filière a vu la part de bacheliers scientifiques grimper de 7 points dans ses effectifs (quelque 25 600 étudiants). « Nous avons donc quelque 2 500 étudiants de plus qui ont eu leur année, c’est une très bonne nouvelle », se réjouit Didier Delignières, à la tête de la conférence des doyens. Lui assume sans difficulté cette sélection : « Les populations vraiment en difficulté et qui échouaient chez nous ne sont plus présentes », dit-il. Mais, au vu de la diversité des résultats selon les facultés, il existe « d’autres facteurs » à cette meilleure réussite, qu’il lui reste à documenter.

(…)

… deux catégories d’étudiants, qui ont toujours fait grimper ce « thermomètre » de l’échec à « 60 % », n’ont pas disparu. « Ceux qui restent tellement loin du niveau qu’il leur faudrait quelque chose de beaucoup plus lourd », résume l’universitaire, et ceux qui sont là par défaut, dans l’attente d’une solution de repli pour se réorienter, le plus souvent dans des filières sélectives de type BTS ou DUT.

Camille Stromboni

L'article complet est à lire en cliquant ci-dessous (abonnés)

Lire la suite

A Voir... "Deux moi" - Cédric Klapisch...

14 Septembre 2019 , Rédigé par 20 Minutes Publié dans #Cinéma

Ana Girardot incarne une jeune femme aux prises avec la solitude malgré les réseaux sociaux dans « Deux moi » de Cédric Klapisch, ce mercredi au cinéma

Deux trentenaires en quête de l’âme sœur dans Paris, c'est le sujet de Deux moi. Sur une Carte du Tendre version 2.0, Cédric Klapisch retrace les parcours parallèles d' Ana Girardot et de François Civil, deux solitaires tentant de trouver l’amour via leurs téléphones portables. 

(…)

Caroline Vié

Suite et fin en cliquant ci-dessous

Lire la suite

Parcoursup saison 2 : quel bilan ?...

14 Septembre 2019 , Rédigé par Libération Publié dans #Education

Parcoursup saison 2 : quel bilan ?...

La plateforme Parcoursup, qui gère les affectations dans l’enseignement supérieur, ferme ses portes ce samedi, à 23 h 59. Les candidats devaient recevoir une dernière vague de propositions, auxquelles ils pourront répondre jusqu’à samedi soir, indiquait vendredi le ministère dans un communiqué au ton enjoué.

«Au cours de la procédure, tous les candidats ont pu bénéficier d’un dispositif d’accompagnement inédit.» Et de citer, en guise de preuves : «Plus de 100 000 appels ont été traités par les équipes du numéro vert, plus de 42 millions de visites sur le site internet et plus de 5 millions de SMS ont été envoyés aux candidats et à leurs familles depuis l’ouverture de la procédure.»

Dans ce communiqué, il manque tout de même les informations essentielles permettant d’évaluer l’efficacité de ces «campagnes de suivi» :

combien de jeunes sont toujours sans proposition ?

Combien ont abandonné la plateforme en cours de route ?

Combien se retrouvent inscrits dans des filières par défaut où ils n’ont pas envie d’aller ?

Le ministère ne donne aucune information sur ces points. «La ministre, Frédérique Vidal, dressera un bilan lors de sa conférence de presse de rentrée, le 20 septembre. Pour l’instant, il est trop tôt», répète son entourage. Mélanie Luce, la présidente de l’Unef, l’un des principaux syndicats étudiants, s’interroge : «Pourquoi ne pas communiquer ? Nous n’avons aucun chiffre depuis la fin de la procédure principale, le 19 juillet… C’est tout de même curieux. Comment ne pas être suspicieux ?» D’autant, relève-t-elle, que lors de la mise en place de ce nouveau système, le gouvernement avait mis en avant le souci de transparence, pour rompre avec l’ancien APB.

Pour la première édition de Parcoursup, l’an dernier, le ministère mettait à jour un tableau de bord avec des indicateurs chiffrés. Certes, la façon de présenter les chiffres a pu être critiquée, mais les données avaient le mérite d’exister.

«Le manque d’information sur la procédure d’affectation est inquiétant», regrette la Fédération des associations générales étudiantes (Fage), premier syndicat étudiant, qui a pourtant soutenu cette réforme, mais s’inquiète du «nombre toujours croissant de candidats quittant la plateforme avant d’avoir reçu une proposition d’affectation. Ils étaient déjà plus de 50 000 au 19 juillet, soit 30 000 de plus que l’année précédente à la même période…»

Marie Piquemal

Lire la suite

Revue de Presse Education... Ici — Ailleurs — Ressources...

14 Septembre 2019 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Ici — Ailleurs — Ressources...

Nous aurons beaucoup d’informations diverses sur l’état de notre fonctionnement ici. Des informations venues d’ailleurs et quelques ressources complèteront cette dernière revue de la semaine.

Ici

École : autosatisfecit pour Blanquer qui juge la rentrée bien menée Par Marie-Estelle Pech
Réforme du lycée, élèves handicapés sans solution, fermeture des écoles rurales, effectifs dans les classes… les députés ont passé le ministre sur le gril.
À entendre le ministre Jean-Michel Blanquer, interrogé plus de deux heures et demi mardi soir par la commission culture et éducation de l’Assemblée nationale, tout va bien. Oubliées les protestations de professeurs au moment du bac… même si une grève enseignante est déjà annoncée pour le 9 octobre
.”

SNPDEN : Des personnels de direction fatigués portent les réformes
A en croire un sondage auprès de ses membres réalisé par le Snpden Unsa, le premier syndicat de personnels de direction, la rentrée 2019 est réussie. Mais le sondage ajoute aussi une série de réserves. Par exemple, la moitié des établissements commencent l’année scolaire avec des postes non pourvus, les deux tiers des collèges n’ont pas les fonds nécessaires au dispositif Devoirs faits. Les personnels de direction soutiennent massivement la réforme du lycée mais s’inquiètent de l’organisation des nombreuses épreuves du nouveau bac.”

Les proviseurs satisfaits de la réforme du lycée Par Marie-Estelle Pech
Contrairement aux syndicats de professeurs, les proviseurs soutiennent majoritairement la disparition des filières. Avec plusieurs bémols toutefois.
Artisans de la réforme du lycée, les proviseurs ont, c’est le moins que l’on puisse dire, un discours beaucoup plus positif que celui des professeurs. Jeudi, une intersyndicale enseignante (FSU, CGT, Solidaires, Snalc, CNT, Synep-CFE-CGC, Snec-CFTC, SNFOLC, soutenus par les « stylos rouges », la « chaîne des bahuts ») estimait dans un communiqué que « la rentrée est bien loin du tableau idyllique dressé par Jean-Michel Blanquer », soulignant qu’au lycée la réforme conduirait à des « organisations des enseignements d’une complexité inédite »
.”

Le boom des profs non titulaires, un tournant pour l’Éducation nationale ?
Pour exercer en tant qu’enseignant, il faut en principe réussir un concours – celui de professeur des écoles, le CAPES ou encore l’agrégation pour quand il s’agit du secondaire. A cette règle, il existe néanmoins des exceptions. Pour faire face aux postes non pourvus, les académies recrutent aussi hors du vivier des fonctionnaires des candidats issus d’autres parcours ou univers professionnels.”

Dans les salles de classe, les profs non titulaires se multiplient par Claude Lelièvre
Face à la pénurie d’enseignant·es, l’Éducation nationale a de plus en plus recours aux contractuel·les. Le phénomène n’est pas nouveau, mais il prend cette fois une nouvelle tournure.”

Débat : Enseignement supérieur, replaçons la salle de cours au cœur de la cité ! par François-Xavier de Vaujany Professeur en management & théories des organisations, Université Paris Dauphine – PSL, Amélie Bohas Maître de Conférences en Sciences de Gestion, Aix-Marseille Université (AMU) et Olivier Irrmann, Professor of Innovation Management and Codesign, Yncréa
Les infrastructures de l’Internet ont fourni un support à un rêve déjà ancien, celui de diffuser la connaissance au plus grand nombre. Mais l’ambition des sciences ouvertes ne se limite pas aux questions d’accès que de nouveaux moyens techniques et juridiques facilitent un peu plus chaque jour. Si elles visent à faire circuler les résultats de recherche de manière bien plus fluide, il s’agit aussi d’agir en amont, en rendant la recherche plus participative.”

Le budget de l’éducation stagne en France depuis plus de dix ans par Orlane Jézéquélou
Un tiers du budget de l’Etat était alloué à l’éducation et la recherche en 2018, soit 99,3 milliards d’euros la même année. C’est plus que les missions de défense et sécurité, ainsi que les politiques sociales.“

La Cité éducative : Un nouveau label pour rassembler autour de l’éducation
"Rassembler autour de l’acte d’éduquer, l’ensemble des partenaires éducatifs (collèges, lycées ...) mais également les associations, les parents d’élèves" : c’est par ces mots que le label de cité éducative a été présenté ce mardi 10 septembre en conférence de presse. Concrètement, il va permettre d’accompagner les jeunes de leur entrée à l’école jusqu’à leur insertion professionnelle.”

La biométrie dans les collèges fait encore débat par Ludovic Séré
Autorisé depuis 2006, le contrôle biométrique à l’entrée des collèges et lycées semble être entré dans les mœurs.
Des parents s’interrogent pourtant toujours sur la nécessité d’imposer une telle technologie à des adolescents et dénoncent les « contrôles permanents » dans les établissements scolaires
.”

Parcoursup : Clôture de la phase complémentaire de la procédure d’inscription dans l’enseignement supérieur
La phase complémentaire d’inscription dans l’enseignement supérieur se termine samedi 14 septembre à 23 h 59 (heure de Paris). Les candidats recevront aujourd’hui une dernière vague de propositions, auxquelles ils pourront répondre jusque demain soir. Le travail des commissions d’accès à l’enseignement supérieur se poursuivra au cours des prochains jours, ce qui permettra de dresser un premier bilan de la procédure en fin de semaine prochaine.”

Parcoursup : après plusieurs démissions, le comité de suivi va devoir se recomposer Par Camille Stromboni
Dernier départ en date, celui de Julien Grenet qui juge que les recommandations du comité n’ont eu qu’une « portée pratique très limitée ».” “Surtout, les recommandations du comité n’ont eu qu’une « portée pratique très limitée », juge-t-il. Que ce soit sur le terrain de la transparence des critères de classement des candidatures dans les établissements – toujours placés sous le sceau du secret des délibérations –, ou de la réintroduction d’une forme de hiérarchisation des vœux des candidats au cours de la procédure, qu’il défend. Des questions d’apparence technique, mais aux conséquences importantes : « Il s’agit d’éviter le traitement actuel des jeunes encore sans proposition durant la phase complémentaire : on leur applique des règles opaques, notamment celle du “premier arrivé premier servi”, ce qui me semble peu équitable. »

Ailleurs

Le Togo se prépare à intégrer la médecine traditionnelle dans l’enseignement supérieur
La démarche, soutenue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), est une dynamique communautaire sur le continent. On compte dans cette dynamqie le Niger, qui a déjà adopté l’enseignement de la médecine traditionnelle dans le cursus académique. Le Tchad, le Ghana et le Benin, seraient également en train d’élaborer des stratégies pour rendre applicable la même mesure.”

Education guinéenne : La flambée de la fraude au cœur des examens nationaux
Un rapport final sur l’observation indépendante des examens nationaux session 2019 a été présenté ce mercredi, 11 septembre à Conakry par l’Association Scolaire et Estudiantine de Guinée (A-SEG) avec pour intitulé ‘’Le défi des examens crédibles face à la recrudescence de fraude. Objectif, pallier aux innombrables difficultés rencontrées au cours de ces examens afin que les autorités en charge de l’éducation prennent davantage leur responsabilité.”

L’enseignement du latin prend un coup de jeune. En Suisse, Vaud
La journée des latinistes a eu lieu mercredi à Dorigny où une cinquantaine de gymnasiens ont goûté poésie et petits plats romains.”

Entretien avec Mourad El Mahjoubi, directeur emlyon business school Africa
« Le monde de l’enseignement doit s’adapter et proposer de nouveaux formats de la transmission de la connaissance ». au Maroc
Dans un monde où le digital impacte tous les domaines, le secteur de l’enseignement est plus que jamais appelé à évoluer pour répondre aux besoins des apprenants. L’enjeu étant de former à de nouvelles compétences, avec des outils pédagogiques plus interactifs et adaptables aux nouveaux impératifs du monde professionnel. Le point avec Mourad El Mahjoubi, directeur emlyon business school Africa, sur la transformation de l’écosystème d’apprentissage.”

Ressources

Au BO du 12 septembre 2019 : baccalauréat technologique, voies d’orientation au lycée et expérimentation d’un enseignement optionnel renforcé d’éducation physique et sportive au lycée

Le Code de la justice des mineurs modifié par ordonnance
L’ordonnance de modification du code de justice des mineurs est promulguée au JO du 13 septembre. Le nouveau texte garde les principes généraux de cette justice : primauté à l’éducatif et spécialisation de la justice des mineurs. Il introduit une "présomption de non discernement" en dessous de 13 ans en conformité avec la Convention internationale des droits des enfants. Mais l’ordonnance introduit une procédure spécifique pour les mineurs récidivistes.“

Décret n° 2019-908 du 30 août 2019 relatif à la discipline dans les établissements d’enseignement du second degré et les établissements d’Etat relevant du ministère chargé de l’éducation nationale NOR : MENE1911320D Version consolidée au 12 septembre 2019

Bernard Desclaux

Lire la suite

Silvia Pérez Cruz...

13 Septembre 2019 , Rédigé par christophe Publié dans #Musique

Lire la suite

Coup de coeur... Philippe Soupault...

13 Septembre 2019 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

Lorsque, autour de moi, on parlait d’elle, c’était surtout pour l’envier. Mais, de sa vie, personne ne savait rien : elle n’avait pas d’amis, on ne lui prêtait pas d’amants. On critiquait son indifférence, qu’on appelait vanité ou « pose », on dépeignait le luxe dont elle était entourée. On n’inventait rien, ou presque. Elle possédait le pouvoir d’écarter tous ceux qui voulaient s’approcher du royaume d’or et de glace où elle passait ses lentes journées. Que lui importait ce que l’on pensait d’elle ? Le mépris était aussi un diadème.

Philippe Soupault - Le grand homme

                                                  ______________________________

Rien que cette lumière
 
Rien que cette lumière que sèment tes mains

Rien que cette flamme et tes yeux
Ces champs cette moisson sur ta peau
Rien que cette chaleur de ta voix
Rien que cet incendie
Rien que toi

Car tu es l’eau qui rêve
Et qui persévère
L’eau qui creuse et qui éclaire
L’eau douce comme l’air
L’eau qui chante
Celle de tes larmes et de ta joie

Solitaire que les chansons poursuivent
Heureux du ciel et de la terre
Forte et secrète vivante
Ressuscitée
Voici enfin ton heur

Philippe Soupault

Lire la suite

Le boom des profs non titulaires, un tournant pour l’Éducation nationale ? - Par Claude Lelièvre...

13 Septembre 2019 , Rédigé par The Conversation Publié dans #Education

Résultat de recherche d'images pour "virage dangereux"

EXTRAIT

Pour exercer en tant qu’enseignant, il faut en principe réussir un concours – celui de professeur des écoles, le CAPES ou encore l’agrégation pour quand il s’agit du secondaire. A cette règle, il existe néanmoins des exceptions. Pour faire face aux postes non pourvus, les académies recrutent aussi hors du vivier des fonctionnaires des candidats issus d’autres parcours ou univers professionnels.

Ces embauches de professeurs contractuels sont en plein essor, d’après les derniers bilans du ministère de l’Éducation nationale. Leurs effectifs progressent de 2,7 % par an depuis 2010-2011. Entre les années scolaires 2016-2017 et 2017-2018, ils ont bondi de 11,8 %, alors que le nombre d’enseignants titulaires n’a évolué que de 0,5 %.

Cette hausse se concentre surtout sur les collèges et les lycées. En 2008, on comptait 2730 enseignants non titulaires dans le premier degré, un nombre resté stable jusqu’en 2016 où il monte à 3 110 puis 4092 en 2017. Dans le second degré, on passe de 24 282 enseignants non titulaires en 2008 à 33 668 en 2011, nombre resté à peu près stable jusqu’en 2016 (36 201) et 2017 (39 791).

S’agit-il d’un phénomène potentiellement explosif pour l’Éducation nationale ? Certains n’hésitent pas à aller dans ce sens en y voyant une possibilité d’« aggiornamento » de l’Éducation nationale, les uns la souhaitant, les autres la dénonçant en pleine période de mise en œuvre de la loi de transformation de la Fonction publique.

(…)

Claude Lelièvre

Suite et fin en cliquant ci-dessous

Lire la suite

Devenir pauvre fait peur à 6 enfants sur 10 en France...

13 Septembre 2019 , Rédigé par Huffington Post Publié dans #Sociologie

Devenir pauvre fait peur à 6 enfants sur 10 en France...

Si les enfants donnent parfois l’impression de ne pas se préoccuper de leur avenir, ils sont pourtant 62% à avoir peur de la pauvreté.

Ce chiffre provient d’une étude réalisée par Ipsos et le Secours Populaire, pour la 13e année consécutive. Le Baromètre de Pauvreté, publié ce mercredi 11 septembre, montre que les enfants représentent 41% des personnes aidées par le Secours Populaire, c’est pourquoi l’association les a interrogés pour la troisième fois depuis 2012.

Les 8-14 ans sont 51 % à trouver qu’il y a “beaucoup de personnes pauvres” en France, une nette augmentation par rapport à 2012, où ils étaient “seulement” 39%.

Bien que la pauvreté soit partout, c’est à l’école que les enfants y sont le plus confrontés (c’est l’impression de 56% d’entre eux). Malgré leurs jeunes âges (8-14 ans), ils sont 41% à avoir remarqué que d’autres écoliers ne mangent pas à leur faim ou de manière variée, 61% à constater que certains n’ont jamais de chaussures neuves ou de vêtements neufs et 72% estiment que, par manque d’argent, des élèves ne vont jamais au cinéma, au musée ou dans un parc d’attraction. Les résultats ne cessent d’augmenter depuis 2012.

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 > >>