Oui, la mesure sur les classes de CP à 12 élèves est démagogique. On peut très bien travailler à 17 voire plus …  Ce qui compte c’est la dynamique de travail dans le groupe.  D’autre part le postulat que tout se joue au CP est faux.  On confond corrélation statistique et causalité . Les capacités en lecture se construisent  sur le temps long. Faut-il rappeler que les illettrés sont le plus souvent des personnes  alphabétisés qui ont désappris faute de pratique au quotidien?  On enfume le débat public avec les questions de méthodes de lecture (Ca joue mais à la marge).  Faut-il rappeler qu’à l’ère du numérique, les pratiques de lecture  (et plus globalement le rapport au savoir) sont en train de changer  radicalement ? (Lire Stiegler Bernard, Meirieu Philippe et Kambouchner Denis, L’école, le numérique et la société qui vient, Fayard/Mille et une nuits, 2012.)

Tiptop

Le billet complet est à lire en cliquant ci-dessous