Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Mélenchon et Le Pen vus par Raphaël Enthoven... (Vidéo)

26 Avril 2017 , Rédigé par RCJ 94.8 Publié dans #Politique, #Philosophie

http://annette.blogs.liberation.fr/2017/04/24/melenchon-demasque/

Lire la suite

A Voir... La Papesse Jeanne et Après la tempête...

26 Avril 2017 , Rédigé par christophe Publié dans #Cinema

Lire la suite

La culture dit non au FN...

26 Avril 2017 , Rédigé par Syndeac Publié dans #Politique, #Culture

La culture dit non au FN...
La culture dit non au FN...
Lire la suite

Marine Le Pen, Emmanuel Macron, que ferez-vous pour les enfants?...

26 Avril 2017 , Rédigé par UNICEF Publié dans #Education, #Politique

Résultat de recherche d'images pour "enfants unicef"
 
Présidentielle 2017
 
            Marine Le Pen, Emmanuel Macron, que ferez-vous pour les enfants ? 
 
 
L’UNICEF France alerte sur le respect des droits de l’enfant : le projet de Marine Le Pen va à l’encontre du droit international et du devoir de protection auquel la France est tenue. Les engagements pris par Emmanuel Macron pour une politique globale de l’enfance et de la jeunesse devront être précisés et honorés. 

L’UNICEF France a fait 8 propositions aux candidats à l’élection présidentielle et, avec la campagne « Enfant avant tout », a réaffirmé que l’enfance est un droit. L’UNICEF a pu rencontrer les équipes de François Fillon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon tandis que Marine Le Pen a répondu par une fin de non-recevoir.
 
En France, 5e puissance mondiale, la pauvreté des enfants ne baisse pas depuis la crise de 2008, les chances de s’épanouir, d’apprendre, de réussir ne sont pas les mêmes pour tous et les inégalités s’accentuent. L’école de la République ne parvient pas à résorber les inégalités sociales, des enfants vivent toujours en bidonville avec un accès plus que précaire aux services de base auxquels ils ont droit, les mineurs non accompagnés sont plus que jamais exposés à la violence et à l’errance. Face à cet inquiétant constat, l’UNICEF France a émis 8 propositions, afin que l’équité soit au cœur de toute décision concernant les enfants.
 
A Marine Le Pen, qui n’a pas souhaité rencontrer les équipes de l’UNICEF, le Fonds des Nations unies pour l’enfance rappelle qu’un enfant est avant tout un enfant : il doit être considéré comme une personne vulnérable et ses droits doivent être respectés. Ce ne sont pas des « délinquants », des « mendiants », des « migrants », mais des enfants que la France s’est engagée à protéger au niveau du droit international. Le projet de Marine Le Pen va de ce point de vue à l’encontre des engagements internationaux de la France. En effet, la notion de préférence nationale que la candidate entend inscrire dans la Constitution si elle est élue, est contraire au principe de non-discrimination, que sous-tend la Convention internationale des droits de l’enfant. L’UNICEF sera donc extrêmement vigilant en cas de victoire du Front National.

L’UNICEF France attend d’Emmanuel Macron s’il est élu, que la promesse d’une politique globale de l’enfance et de la jeunesse soit effective dès les premiers mois du quinquennat. En effet, seule une vision partagée couvrant toutes les dimensions - éducation, santé, accès à la culture et aux loisirs, justice et protection - permettra de rendre réel le principe d’égalité pour chaque enfant, chaque jeune en France. C’est une question de volonté politique.

Parce que pour vivre ensemble, il faut pouvoir grandir ensemble, des solutions nouvelles sont à inventer, associant les enfants eux-mêmes, pour un accès effectif à leurs droits fondamentaux.
 
Retrouvez la campagne « Enfant avant tout » et les 8 propositions sur : www.unicef.fr/enfants 2017
 
Elections 2017 : que fait-on pour les enfants ?
Les 8 recommandations de l’UNICEF

1/ Investir d’urgence pour les tout-petits
2/ Associer les enfants et les jeunes aux décisions publiques qui les concernent
3/ Donner à tous les enfants toutes les chances de réussir à l’école
4/ Rendre effectif le droit à l’école pour les enfants des bidonvilles
5/ Rappeler qu’un enfant délinquant est d’abord un enfant en danger
6/ Protéger les enfants réfugiés et migrants
7/ Porter l’aide publique au développement à un niveau décent

8/ Sanctuariser les écoles dans les conflits
 
A lire sur notre espace médias : https://www.unicef.fr/contenu/espace-medias/presidentielle-2017-marine-le-pen-emmanuel-macron-que-ferez-vous-pour-les-enfants
 
 
Lire la suite

Education, supérieur : les propositions d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen...

26 Avril 2017 , Rédigé par VousNousIls Publié dans #Education, #Politique

Education, supérieur : les propositions d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen...

EXTRAITS

Le 7 mai, Emmanuel Macron et Marine Le Pen s’affronteront lors du deuxième tour de la présidentielle. Tour d’horizon de leurs programmes pour l’éducation et le supérieur.

Avec 23,86% et 21,43% au premier tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen s’affronteront le 7 mai. L’occasion de redécouvrir leurs programmes pour l’éducation et l’enseignement supérieur.

Priorité au primaire et fondamentaux

Le président d’En Marche veut donner la priorité au primaire et à l’acquisition des fondamentaux, “afin que tous sachent lire, écrire et compter” en 6e. “Un accompagnement renforcé et une individualisation des apprentissages, dès la maternelle”, devraient “donner à chacun la possibilité de réussir”, indique-t-il.

Dans son programme, Emmanuel Macron propose de diviser par deux les effectifs des classes de CP et de CE1 en REP et REP+. Il prévoit de “réorienter” entre 6000 et 10.000 postes, sur les 60.000 créés au cours du quinquennat Hollande, et de créer entre 4000 et 5000 postes.

Dans ses “144 engagements”, Marine Le Pen aborde également la question du primaire, en se focalisant sur la maîtrise des “fondamentaux”. Elle propose de dédier 50% du temps d’enseignement au français, “à l’écrit comme à l’oral”. Et souhaite revenir sur la réforme des rythmes scolaires”, “rétablir l’autorité du maître”, et instaurer le port d’un uniforme à l’école, ainsi qu’une “plus grande discipline”.

(...)

Fabien Soyez

L'article complet est à retrouver en cliquant ci-dessous

Lire la suite

Voter contre le Front national, une nécessité républicaine...

25 Avril 2017 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Politique

NON

NON

NON

NON

NON

NON

NON

 

NON!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bien sûr, il y a de multiples raisons de vouloir opposer à Marine Le Pen le 7 mai un barrage républicain. Elles sont largement exposées ailleurs, mais c’est dans son champ d’action propre que le CRAP-Cahiers pédagogiques tient à dénoncer les conceptions qu’a le Front national du système éducatif.

Dans sa vision de l’école, Le Pen bafoue en tous points la devise républicaine.

Le Pen bafoue le principe de Liberté : il faut mettre au pas les supposés dissidents vis-à-vis, par exemple, des méthodes de lecture obligatoires et de la pensée officielle quant à l’enseignement de l’Histoire, et imposer un autoritarisme excluant et archaïque au sein des classes.

Le Pen bafoue le principe d’Égalité : il serait mis fin à toutes les conquêtes démocratiques visant à unifier le parcours scolaire obligatoire au profit de la sélection précoce, de l’élitisme et de l’abandon total de l’idée de « donner plus à ceux qui ont moins ».

Le Pen bafoue le principe de Fraternité : rien de plus étranger à l’extrême-droite que les idées de coopération, d’entraide et de travail collectif. Dans ce contexte, un véritable hold-up sémantique transforme la laïcité, principe organisateur du vivre-ensemble, en machine de guerre contre une religion.

L’école rêvée par le FN, soutenue par quelques idéologues, ne peut qu’être rejetée par tout enseignant soucieux de construire une école plus juste et plus ouverte sur l’avenir.

C’est une raison de plus pour que le 7 mai, quels que soient les avis qu’on peut avoir sur le candidat qui lui sera opposé ou sur son programme, aucune voix ne manque pour que Le Pen non seulement ne soit pas élue, mais qu’elle fasse le plus petit score possible.

Le CRAP-Cahiers pédagogiques
25 avril 2017

Lire la suite

Présidentielle - Le vote en fonction de la proximité syndicale...

25 Avril 2017 , Rédigé par Harris Interactiv Publié dans #Education, #Politique

http://harris-interactive.fr/wp-content/uploads/sites/6/2017/04/Rapport-Harris-vote-1er-tour-de-lelection-presidentielle-proximite-syndicale-Liaisons-sociales.pdf

http://harris-interactive.fr/wp-content/uploads/sites/6/2017/04/Rapport-Harris-vote-1er-tour-de-lelection-presidentielle-proximite-syndicale-Liaisons-sociales.pdf

Lire la suite

Pourquoi le discours de Macron sonne-t-il « creux » pour nombre d'électeurs?...

25 Avril 2017 , Rédigé par Vice News Publié dans #Politique

Résultat de recherche d'images pour "macron"

EXTRAIT

Depuis le début de sa campagne et du lancement de son mouvement, En Marche !, une critique revient avec insistance frapper Emmanuel Macron : son discours serait « creux » et ses prises de paroles ne seraient pas toujours simples à décrypter. Ces critiques émanent principalement de ses adversaires comme François Fillon (pour qui Macron est le champion du « marketing du vide ») ou Nicolas Dupont-Aignan (qui parle d'un candidat « creux comme un tambour »), mais nombre d'électeurs semblent partager cette impression.

Pour essayer de comprendre pourquoi certains avaient cette sensation de vide, on a posé quelques questions à Cécile Alduy, professeure de littérature à Stanford, chercheure associée au Cevipof à Sciences Po et auteure de Ce qu'ils disent vraiment : les politiques pris aux mots (Seuil, 2017).

VICE News : L'étude linguistique des prises de parole de Macron permet-elle d'expliquer pourquoi on lui reproche de tenir des propos jugés « creux » ?

Cécile Alduy : En comparant son corpus à celui de ses compétiteurs, on remarque une tendance à l'abstraction, à l'utilisation de grands concepts accolés ensemble sans qu'ils soient illustrés d'exemples concrets (par exemple, « la liberté et la protection »). Son vocabulaire est d'une assez grande pauvreté lexicale – il utilise toujours les mêmes mots – en comparaison de ces adversaires, qui utilisent un vocabulaire plus varié, plus d'adjectifs, plus de mots utilisés une seule fois pour une situation précise.

Le positionnement politique du candidat d'En Marche, à la fois à droite et à gauche, explique-t-il en partie le fait que son discours semble peu compréhensible, parce qu'il est à la fois partout et nulle part ?

Je dirais que cela rend son discours « plat », alors qu'un discours politique doit imprimer en envoyant des signaux partisans forts. Rien ne fait saillie chez Macron, car il utilise presque toujours ensemble des mots-clés partisans d'habitude antinomiques ou opposés, et qui s'annulent donc en étant accolés : il utilise presque autant « liberté » (plutôt une valeur de droite, lorsque c'est la liberté d'entreprendre) que « égalité » (plutôt une valeur de gauche), autant « investissement » (synonyme d'une logique capitalistique) que « solidarité » (rattaché lui à l'État-providence).

(...)

Pierre Longeray

Suivez Cécile Alduy sur Twitter : @cecilealduy

Suivez Pierre Longeray sur Twitter : @PLongeray

L'entretien complet est à retrouver en copiant l'adresse ci-dessous:

https://news.vice.com/fr/article/pourquoi-le-discours-de-macron-sonne-t-il-creux-pour-nombre-delecteurs

Lire la suite

Dominique A...

25 Avril 2017 , Rédigé par christophe Publié dans #Musique

Lire la suite

Coup de coeur... Vercors...

25 Avril 2017 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

Résultat de recherche d'images pour "les animaux dénaturés"

Le ciel est vide, c'est vrai, mais on a beau le savoir, on ne s'habitue pas. On ne s'habitue pas à ce que nos actes n'aient aucun sens ... - que les bons comme les mauvais engendrent au hasard les bienfaits ou la pestilence ... Dieu est toujours, toujours muet ... Nous n'avons, pour fonder le bien et le mal, que le sable mouvant des intentions ... Rien ne vient nous guider...

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>