Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Pour lutter contre l'abstention, renouveler l'éducation civique...

26 Novembre 2022 , Rédigé par La Vie Des Idées Publié dans #Education, #Citoyenneté

https://www.lobservateurdebeauvais.fr/wp-content/uploads/2022/04/abstention-1068x712.jpeg.webp?v=1649609660

EXTRAITS

Comment inverser la chute actuelle de la mobilisation électorale ? Cet essai propose un certain nombre de mesures pour inciter les citoyens à reprendre le chemin des bureaux de vote, depuis la simplification des procédures à la refonte de l’éducation civique.

(...)

Renouveler l’éducation civique et lui donner davantage de moyens

À plus long terme, lutter contre le déclin de la participation requiert d’augmenter les bénéfices du vote, dont le sentiment d’accomplir son devoir civique. De nombreux travaux montrent que les citoyens prennent l’habitude de voter – ou de s’abstenir – dès les premières années de leur vie d’adulte. Pour cette raison, l’éducation reçue pendant l’adolescence et l’apprentissage du métier de citoyen peuvent s’avérer primordiaux.

Aujourd’hui, l’éducation civique est principalement tournée vers l’apprentissage théorique du fonctionnement des institutions et elle est souvent bâclée, quand les heures dédiées ne sont pas tout simplement remplacées par d’autres enseignements. L’apprentissage de la démocratie mérite mieux que ça, à commencer par un renouvellement des méthodes d’enseignement. Les cours d’éducation civique pourraient être remplacés par des discussions entre professeurs et élèves autour d’études de cas, correspondant à des moments clé dans l’histoire de notre démocratie. Ces méthodes ont été expérimentées avec succès dans des lycées américains dans le cadre du Case Method Project.

En outre, l’éducation civique gagnerait à s’accompagner d’un volet pratique. Des travaux récents menés une fois encore aux États-Unis montrent ainsi que l’apprentissage politique par la pratique peut avoir des effets considérables, pour un investissement en temps qui reste raisonnable.

Pour les finances publiques, le coût à long terme d’une réforme de l’éducation civique serait négligeable, cet enseignement existant déjà. Notre proposition vise simplement à transformer son contenu, sans qu’il soit nécessaire de recruter. À court terme, cependant, ce projet nécessiterait de revoir la formation des enseignants chargés de cet enseignement et de créer de nouveaux supports pédagogiques.

Enfin, l’ouverture du vote à 16 ans pourrait, elle aussi, faciliter l’apprentissage démocratique. La littérature sur les effets de l’abaissement du droit de vote à 16 ans est encore balbutiante, en raison du faible nombre de pays ayant franchi le pas, mais les quelques études existantes ont tendance à établir des effets positifs en Autriche et en Amérique latine (Argentine, Brésil, Cuba, Équateur et Nicaragua).

(...)

par Jean Beuve & Étienne Fize & Vincent Pons, le 22 novembre

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :