Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

« Innovation pédagogique » : les injonctions paradoxales d’Emmanuel Macron

27 Septembre 2022 , Rédigé par Mediapart Publié dans #Education

« Innovation pédagogique » : les injonctions paradoxales d’Emmanuel Macron

Le président de la République veut soutenir financièrement les projets innovants. Mais les tenants d’une pédagogie critique sont parfois ignorés, voire combattus au sein de l’Éducation nationale. Débat sur les chausse-trappes de « l’innovation » et le risque de libéralisation du système scolaire.

Des débats, partout, impliquant les enseignant·es, mais aussi les collectivités, les associations, les entreprises, et la constitution de « projets pédagogiques innovants », pour donner à chacune et chacun la possibilité de réussir à l’école. Voici, en quelques lignes, les annonces d’Emmanuel Macron pour cette rentrée, assorties de quelque 500 millions d’euros pour les écoles dont le projet passerait la barre d’un « jury », dont la nature reste encore assez mystérieuse.

C’est la mise en œuvre, sur tout le territoire, d’une expérimentation lancée à Marseille il y a à peine un an.

De quoi parle-t-on ? Est-ce que des pédagogies alternatives ne sont déjà pas possibles à l’école ? Y a-t-il un risque à créer une concurrence entre les établissements ? Surtout, comment accueillir ces annonces, alors que certain·es des militant·es des pédagogies critiques, intéressé·es à la réussite de tous les enfants dans le secteur public, dénoncent l’absence de soutien, voire la répression dont ils et elles font l’objet ? Le détour pédagogique peut-il résoudre à lui seul les inégalités sociales que reproduit l’école ?

C’est toute l’ambiguïté de l’institution Éducation nationale vis-à-vis des « pédagogies nouvelles », dans un système scolaire de plus en plus découpé en autant de parts de marché, comme l’explique Ghislain Leroy, auteur d’une Sociologie des pédagogies alternatives (La Découverte). Il en débat avec Hélène Careil, enseignante, militante à l’Icem-pédagogie Freinet, mutée de son école « pour les besoins du service » en 2021, et Sébastien Fournier, secrétaire départemental adjoint du syndicat enseignant SNUipp des Bouches-du-Rhône, dans la nouvelle émission de Mediapart consacrée à l’éducation, « À bonne école ».

Mathilde Goanec

(Vidéo de l'émission en cliquant ci-dessous)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :