Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

A (re)voir - "Ceux qui possèdent si peu" (2011) - Un film vrai à propos des "SEGPA" ...

4 Janvier 2022 , Rédigé par Le Monde - Youtube Publié dans #Sociologie, #Société

"Raphaël, Sabrina, Stéphanie et Laura appartiennent à cette frange oubliée de la population, située entre la grande pauvreté et la classe moyenne. Vincent Maillard les suit pendant 15 ans."

Alors que va sortir bientôt un film coproduit par Cyril Hanouna (?) et intitulé "Les Segpa", je pense absolument nécessaire de faire connaitre la réalité - même datant de 2011 - pour corriger l'image déplorable laissée par la série "Youtube" ayant inspiré ce long métrage. 

CC

Quatre jeunes en échec scolaire ont été filmés pendant quinze ans

L'ascenseur social est bloqué entre le premier et le deuxième sous-sol. Pas d'échappatoire, peu d'espoir d'entrevoir d'autre lumière que celle des écrans de télévision qui étalent les richesses d'un autre monde. Tel est le sombre fil conducteur de Ceux qui possèdent si peu.

Pour prendre la mesure de ce surplace, Vincent Maillard a suivi pendant quinze ans, de la préadolescence à l'âge adulte, quelques élèves rencontrés en 1995 alors qu'ils étaient en section d'enseignement général et professionnel adapté (Segpa). Raphaël, Sabrina, Stéphanie et Laura ont alors 13 ans et sont déjà abandonnés, au vu de leurs difficultés scolaires. "Sans réel discours, sans aspérité immédiate, sans traumatisme évident, ils étaient l'inverse du résultat d'un casting pour "émission de société"", explique Vincent Maillard dans une note d'intention.

PARCOURS D'"INVISIBLES"

"Parce que toute vie mérite d'être contée", le réalisateur s'est attaché à suivre le parcours de ces "invisibles". On les voit grandir en accéléré, comme des plantes mal armées que le soleil extirperait d'un terrain rocailleux. Considère-t-on les obstacles ? Ils sont légion et se nourrissent les uns des autres. Leur milieu social, on s'en doute, n'est pas des plus favorisés. Leurs foyers sont souvent instables. Leur langage est trop pauvre pour exprimer leurs attentes. Puis, très vite, viennent les situations d'échec et la perte de confiance.

Et pourtant, ils poussent... Aussi peut-on voir le verre à moitié plein. Et contempler les fous rires de Raphaël, envers et contre tout, y compris cette "muco" (mucoviscidose) qui obstrue ses bronches. Ou encore le sourire empli de fierté de Sabrina devant les très bons résultats scolaires de sa fille.

Jean-Baptiste de Montvalon

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :