Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Affaire Avenir lycéen : un rapport officiel reconnaît l’ampleur du scandale

7 Décembre 2021 , Rédigé par Mediapart Publié dans #Education, #Blanquer

Le ministre de l'Eucation nationale, Jean-Michel Blanquer, le 10 novembre 2021. (LUDOVIC MARIN / AFP)

EXTRAITS

À la suite des révélations de Mediapart sur Avenir lycéen, Jean-Michel Blanquer avait sollicité une mission d’inspection sur les subventions aux associations lycéennes. Le rapport est assassin pour plusieurs associations, dont Avenir lycéen, mais aussi pour la gestion des crédits par le ministère.

Tout est parti des révélations de Mediapart sur Avenir lycéen. Les dérives de cette association, proche des Jeunes avec Macron et de Jean-Michel Blanquer, ont conduit à un premier rapport des services ministériels en janvier 2021, ainsi qu’une saisine de la justice, au titre de l’article 40 du Code de procédure pénale.

Mais face aux problèmes constatés, le directeur du cabinet du ministre a demandé à l’inspection de son ministère (l’IGÉSR) d’effectuer un contrôle plus large des associations lycéennes et de parents d’élèves recevant des subventions. Le rapport remis en juillet vient d’être discrètement mis en ligne (lire ci-dessous en intégralité).

Concernant Avenir lycéen, syndicat dont la quasi-totalité des ressources provenaient du ministère, la mission ne peut que confirmer nos révélations (lire ici) et l’opportunité de l’enquête judiciaire déjà engagée. La mission épingle plusieurs dépenses récréatives ou dans des grands restaurants faites en 2020 : 236 euros pour deux personnes dans un restaurant étoilé en juillet, 263 euros pour trois en septembre et 534 euros pour quatre en octobre, comme nous l’avions raconté.

« Ont été également identifiés des paiements de boissons apéritives et alcoolisées notamment dans des bars de nuit », l’achat de deux montres connectées (1 608 euros) et des équipements aux coûts « totalement disproportionnés ». Pendant l’instruction, les dirigeants d’Avenir lycéen ont transmis 284 pièces justificatives aux inspecteurs, mais « à peine plus de la moitié ont pu être rattachées à des décaissements ». Ces justifications « n’expliquent que 40 % des montants sur la période observée »

(...)

Une autre association à la dérive

Une seconde association est dans le viseur des inspecteurs : l’Organisation internationale de la jeunesse, qui s’appelait jusqu’en 2019 « Syndicat général des lycéens ». Elle semble aujourd’hui inactive, son site Internet étant hors ligne et ses réseaux silencieux, depuis une rencontre avec le gouvernement. Cette association a perçu 361 000 euros depuis 2015. Moins de la moitié des flux bancaires ont pu être justifiés.

À partir de 2018, l’association se transforme. Finis les hôtels de première catégorie, place aux « trois étoiles ou plus » et aux VTC de luxe. Les dépenses d’achat de droits d’accès à la musique ou à des jeux en ligne représentent 1 647,66 euros. 40 477 euros de retraits d’espèces et de virements sur des comptes personnels n’ont pu être justifiés. Le pire, c’est que les subventions du ministère étaient si importantes qu’il restait 40 000 euros sur le compte, alors même que la structure ne vivait que de subventions. La mission recommande une saisine du procureur de la République au titre de l’article 40 du Code de procédure pénale, contre cette organisation qui semble aujourd’hui inactive.

(...)
 
ANTTON ROUGET et PIERRE JANUEL
 
Article complet à lire en cliquant ci-dessous
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :