Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

« Le risque de guerre civile, Eric Zemmour n’y répond pas, il le crée »

17 Octobre 2021 , Rédigé par Le Monde Publié dans #Politique

Quand aura lieu la Guerre Civile en france ? 2021 ou 2022 ? -  ideo-surveillance

EXTRAITS

Usant d’un discours sans tabous, ni limites, le polémiste d’extrême droite fait de la figure de l’immigré et du musulman la cause d’un malheur français et va encore plus loin que Jean-Marie Le Pen dans le racisme ordinaire, avertit, dans une tribune au « Monde », l’avocat Frédéric Salat-Baroux.

Tribune. Eric Zemmour n’est pas un produit de « politico-réalité » ni un amateur en politique que l’on pourrait sous-estimer. C’est un idéologue révolutionnaire, qui n’emprunte pas seulement aux années 1930 les thématiques religieuses, mais aussi les stratégies de conquête du pouvoir.

Les Français en ont assez. Ils ont soif d’un récit national et d’autorité. Ils veulent à nouveau pouvoir se rassembler. Par la face noire, Eric Zemmour y répond, s’engouffrant dans l’espace laissé ouvert par une classe politique qui ne croit plus à la force des idées. S’inspirant d’idéologies qu’il connaît bien, il offre une réponse unique à tous les problèmes : l’immigré, le musulman. Comme hier avec le juif, tout devient simple : il faut éliminer celui qui nous submergerait et nous pervertirait.

Diminuer de Gaulle et l’associer à Pétain

La stratégie politique est millimétrée. Aucune limite n’est posée à sa réalisation. Eric Zemmour aime et parle d’histoire et fait l’effort de la partager avec le plus grand nombre. Il contraste avec le mépris de classe d’une élite qui continue à penser que le peuple n’aspire qu’à s’abrutir devant les émissions de téléréalité. Ainsi laissé seul à manier le récit national, il en fait une arme de destruction massive.

Pourquoi faire revivre le débat Pétain-de Gaulle, tranché par l’histoire ? Parce que Vichy est le mur infranchissable entre la droite et l’extrême droite. En ravivant la théorie, absolument fausse, du glaive et du bouclier, Eric Zemmour veut diminuer de Gaulle et l’associer à Pétain, bref fonder historiquement le rapprochement des deux droites.

(...)

Ayant ainsi payé ce prix pour associer préférence nationale et protection des Français, il peut s’attaquer à son objectif principal : la guerre contre l’islam.

Il va infiniment plus loin que Jean-Marie Le Pen, au racisme ordinaire. Quand il affirme, mélangeant volontairement les termes, que l’islam et la religion musulmane, donc les musulmans, seraient incompatibles avec la République française, il revient sur l’héritage majeur de la philosophie des Lumières : le libre arbitre de l’homme. Il nie l’individu et l’enferme dans sa communauté religieuse. Il a les mêmes mots que Barrès : « Que Dreyfus est capable de trahir, je le conclus de sa race. » En ramenant l’homme à sa seule religion, on efface ce que l’humanité a en commun. A partir de là, le pire devient possible.

Le risque de guerre civile, Zemmour n’y répond pas, il le crée. Face à des médias irresponsables, face au silence assourdissant de nos autorités morales, que peut ressentir le Français musulman ? Qui a un mot de respect et de fraternité à son égard ? Faut-il être aveugle pour ne pas voir que Zemmour et les islamistes sont des alliés objectifs pour mettre le feu au pays ?

(...)

Il faut s’adresser au peuple de France avant que Zemmour ne le fasse et en prenant enfin la mesure du message originel des « gilets jaunes » d’une société où les plus modestes ne peuvent plus vivre dignement de leur travail et où leurs enfants n’ont plus aucune chance de s’élever socialement. C’est la question centrale, celle qui n’est pas encore posée, mais qui décidera de la prochaine présidentielle.

Frédéric Salat-Baroux est ancien secrétaire général de la présidence de la République (2005-2007), auteur de De Gaulle-Pétain. Le destin, la blessure, la leçon (Robert Laffont, 2010).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :