Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

« Je ne me voyais pas faire ça toute ma vie » : ces agrégés qui ont quitté l’enseignement

21 Septembre 2021 , Rédigé par Le Monde Publié dans #Education

Le concours de l'agrégation sous le coup d'une erreur historique - Le Point

EXTRAITS

Quelques membres de ce « corps d’élite » des professeurs choisissent, temporairement ou définitivement, de renoncer à faire cours. Un phénomène que l’éducation nationale qualifie de « minoritaire ».

Crise de la vocation, pouvoir d’achat, offres plus attractives ailleurs... Chaque année, à bas bruit, des agrégés quittent l’enseignement. Un phénomène ancien et mal quantifié, mais qui concerne 8 % de ce « corps d’élite » des professeurs.

« Je ne me voyais pas faire ça toute ma vie », reconnaît d’emblée un agrégé d’allemand aujourd’hui détaché dans une administration centrale, qui, comme plusieurs autres personnes interrogées par Le Monde, préfère rester anonyme.

(...)

Parmi les raisons qui poussent à changer de voie, la plupart de ceux interrogés par Le Monde citent « l’évolution de carrière » et la « reconnaissance ». La rémunération est moins souvent abordée, même si la perte du pouvoir d’achat des enseignants concerne aussi les agrégés. Selon le bilan social du ministère de l’éducation nationale, en 2018, un agrégé de moins de 30 ans gagnait, en moyenne, 2 367 euros net par mois – primes et indemnités comprises –, contre 1 939 euros net pour un professeur certifié. Cet écart s’accroît au cours de la carrière, pour atteindre près de 1 000 euros à 50 ans.

(...)

Parmi les normaliens, certains admettent ainsi ne pas avoir « vraiment eu le choix ». D’autres ont passé le concours en partie pour « se rassurer » ou « par atavisme », même si peu d’entre eux affirment n’avoir jamais souhaité donner cours. « J’ai enseigné pendant six ans, et j’ai adoré ça », assure par exemple Nicolas Demorand, présentateur de la matinale de France Inter, ancien élève de l’ENS de Fontenay-Saint-Cloud (devenue ENS de Lyon) et agrégé de lettres modernes. « Mais j’avais plus envie encore de faire du journalisme, et c’est cela qui a primé. » A sa suite, une génération d’anciens élèves des ENS, dont certains sont agrégés, rejoindront la presse – en particulier Radio France.

Le premier contact avec l’enseignement, à l’issue du concours, est souvent déterminant. « Au bout de cinq minutes, j’ai compris que ça n’allait pas marcher », se souvient ainsi Xavier de La Porte, agrégé de lettres aujourd’hui journaliste à L’Obs« Je n’ai pas accroché avec ce folklore, la salle des profs, négocier les emplois du temps, gérer les élèves. Je faisais tout ce qu’il ne fallait pas, j’avais un rapport trop affectif avec eux… » Peu après sa titularisation, il démissionnera pour devenir journaliste.

(...)

Un « facteur d’attractivité du concours »

A-t-on, lorsque l’on n’est plus devant ses élèves, le sentiment d’avoir déserté ? Ceux que nous avons interrogés considèrent qu’ils gardent un lien avec « l’intérêt général » et « la chose publique ». A l’heure des questions, après quelques années d’enseignement, l’évidence des choix s’est bien souvent imposée. Peu après son arrivée à France Culture, Nicolas Demorand a ainsi croisé son professeur de littérature du XVIsiècle, qui enseigne toujours à l’ENS de Lyon. « Il m’a dit : Ce que vous faites aujourd’hui, c’est ce à quoi vous avez été formé. Cette phrase m’a marqué et j’y pense souvent. En substance, il me disait d’y aller, et de le faire à fond. »

De son côté, l’éducation nationale ne semble pas trouver à redire au fait que ses ouailles choisissent des chemins de traverse. En insistant sur le caractère minoritaire du sujet, la direction générale des ressources humaines du ministère assure qu’« il n’est pas anormal que le corps des agrégés, dont le recrutement est très sélectif, ouvre des possibilités fonctionnelles diversifiées ». Il s’agirait même d’un « facteur d’attractivité du concours », ajoute-t-on.

(...)

Violaine Morin

L'article complet est à lire en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :