Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Réforme du baccalauréat : « Une tête bien faite, c’est une tête pleine de vide qui se laisse ballotter au gré du vent »

10 Juin 2021 , Rédigé par Le Monde Publié dans #Education, #Baccalaureat

Journal dans ma tête: La tête vide

EXTRAITS

La professeure de philosophie Hélène Péquignat a choisi le mode humoristique pour saluer, dans une tribune au « Monde », le renoncement à toute ambition intellectuelle dans la réforme du bac mise en œuvre par Jean-Michel Blanquer.

Tribune. Trente ans, trente ans de bons et loyaux services, au service du bac. Trente ans de correction de copies de bac, à raison de 130 copies en moyenne par session, ça commence à en faire, des kilos de papier, de feuilles doubles pesantes, lestées de cette valeur symbolique de la fameuse « épreuve de philosophie », ce rite républicain dont le panache rayonne à l’international, si l’on en croit les journaux. Rien que de le savoir, je me sens pousser des ailes.

Alors oui, j’accueille avec enthousiasme le maître-mot de cette session 2021, placée sous le signe de l’allégement : soyons légers, soyons « light » en effet, et nous ne nous en porterons que mieux ! Allégé, le poids du savoir et du travail, puisque le fait d’avoir suivi l’année permettra sans doute d’obtenir 10 d’emblée… à moins que les sous-jurys d’harmonisation (entendez ici sous-jurys d’ascension) ne fassent jouer leurs passe-droits pour que vous, pauvre élève victime du Covid, puissiez obtenir plutôt 13.

Allégé, le temps d’harmonisation, puisque vous, heureux correcteur au service de chacun, pourrez toujours interrompre votre réunion en visio pour faire le tour de votre jardin et vous aérer l’esprit, de façon à pouvoir poursuivre non-stop vos échanges entre collègues jusqu’au retour de vos copies, et ce dix jours durant, week-end compris. A défaut, un vélo elliptique de chez Décathlon fera l’affaire.

(...)

Flottons mes amis, flottons, laissons les rêves – et surtout les notes – atteindre aisément des sommets… Et lorsque tous les lycéens, et Jean-Michel Blanquer avec eux (ou plutôt derrière eux), arriveront triomphalement à cumuler 100 % de réussite au bac, il sera toujours temps d’atterrir et de s’atteler au prochain chantier enthousiasmant : faire en sorte que l’impossible devienne réel, et que 110 % des lycéens valident leur sésame ! Quant à savoir si celui-ci leur permettra d’entrer outillés dans le monde de demain, laissons donc d’autres pèlerins s’en charger, contre monnaie sonnante et trébuchante évidemment.

En vérité, je vous le dis, jamais je ne me suis sentie aussi légère qu’en cette fin d’année. Béni soit le ministre de l’éducation nationale !

Hélène Péquignat est l’autrice de Platon et Descartes passent le bac, carnet de bord d’une prof de philo (Editions du Pommier, 2016)

 

Hélène Péquignat(Enseignante de philosophie en Isère)

 

Texte complet à lire en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :