Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Coup de coeur... Nabil Wakim...

5 Avril 2021 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature, #Langue

Le passager

Si ce n’est pas la preuve du grand complot arabe contre moi, je ne crois plus en rien. Je vais à Brive-la-Gaillarde. Brive-la-Gaillarde. Il n’y a pas plus français comme endroit : c’est la terre de Hollande, Chirac et des pommes du Limousin soigneusement vaporisées de pesticides. Et il faut que mes voisins de train soient un couple de vieux Libanais. Voici ce que ferait un Libanais normal : il leur tomberait dans les bras, d’où tu viens, et ta famille, ton nom surtout, oui ma mère vient de Jbeil (Byblos), mon père du sud du Liban. Une conversation remplie d’indices invisibles pour le non-Libanais, mais qui donne à comprendre rapidement à quel culte microscopique on appartient, au moins en théorie, et où on se trouve dans l’échelle sociale tordue de ce pays.

Mais moi, je ne sais pas faire tout ça. J’ai trop honte. Honte de mon arabe haché, de mon accent ridicule, de mon vocabulaire qui ne dépasse pas la liste de courses. Le pire pour moi : je comprends presque tout ce qu’ils disent, et je suis sûr qu’ils ont compris qui j’étais. Enfin, qui ils pensent que je suis : un Libanais malpoli qui ne daigne pas leur adresser la parole. Peut-être que ce sont des Libanais très français et qu’ils s’en foutent, qu’ils ne pensent pas que, dès qu’on croise l’un des « nôtres », on doit mélanger nos sangs et nos histoires familiales pendant toute la durée du voyage ? Dans la série télévisée Highlander que diffusait M6 quand j’étais collégien, les immortels se reconnaissent de loin, en sentant un changement dans l’atmosphère. Ils savent d’instinct que l’un des leurs vient de pénétrer dans leur espace vital. Je ressens toujours la même chose en présence d’un Libanais. Sauf que moi, je ne sais pas quoi faire. Je bloque. Pourquoi je suis incapable de leur dire bonjour, au lieu de taper ces lignes, recroquevillé derrière mon ordinateur ? J’ai l’air bizarre, avec mon écran tourné vers le couloir, pour éviter qu’ils voient ce que j’écris. J’ai eu l’idée de ce livre la semaine dernière et voilà ce qui me tombe dessus ! C’est plus qu’un coup du sort, c’est un complot sataniste mené par l’algorithme qui distribue les sièges de la SNCF. J’ai plein de raisons de ne pas leur parler. J’ai autre chose à faire, j’ai faim, j’ai du boulot, je suis en vacances, je dois regarder la deuxième saison de cette série norvégienne sous-titrée en anglais. Je dois réfléchir à mon travail certainement très important. Penser aux cadeaux de Noël de ma fille. Décompresser. Je suis en vacances, je ne peux pas toujours faire des efforts. Je décompresse vachement, là.

Nabil Wakim - L'Arabe pour tous. Pourquoi ma langue est taboue en France

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :