Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Méritocratie et commun...

1 Mars 2021 , Rédigé par LE BLOG DE BERNARD DESCLAUX Publié dans #Education

Méritocratie et commun...

EXTRAIT

En décembre 2020, Vincent Troger, dans une tribune pour Le Monde affirmait que « Le clivage entre les élites et le peuple se construit à l’école. 1]. Reprenant les travaux de François Dubet et Marie Duru-Bellat, il rappelait « que le principe de l’égalité des chances et de la réussite par le mérite scolaire suppose que la scolarité soit organisée comme une compétition, avec des vainqueurs et des vaincus, et non comme un effort collectif pour assurer la réussite du maximum d’élèves possible. » La compétition commençant très tôt chez nous, la différenciation a pour cause les situations différentielles initiales des individus. La différence de départ se retrouve bien évidemment dans la différence d’arrivée. En conclusion il renvoyait à un auteur radical un peu oublié : « En 1971, dans Une société sans école (Seuil), Ivan Illich avait rêvé d’une éducation qui refuse la course aux diplômes et privilégie des « réseaux de communication à dessein éducatif, par lesquels seront accrues les chances de chacun de faire de chaque moment de son existence une occasion de s’instruire, de partager, de s’entraider ». Peut-être devrions-nous le relire. »

Voilà une manière d’ouvrir un débat entre la méritocratie et le commun.

Les paliers, la stratégie et l’atmosphère

Au cours de l’histoire de l’organisation de notre système on voit que les paliers d’orientation, c’est-à-dire de bifurcation, de séparation des populations, sont remontés dans le système. A l’origine les deux ordres d’enseignement, le primaire et le secondaire séparait les deux publics, le peuple et les notables. Puis l’entrée en sixième du lycée avec le latin fut la barrière. Ce fut ensuite la cinquième et la troisième. Aujourd’hui, c’est la troisième et l’accès au supérieur qui constituent les deux paliers trieurs. Mais cela ne veut pas dire que la sélection ne se joue qu’à ces niveaux. En fait la compétition se joue dès l’accès à l’enseignement par la possibilité ou non du choix de l’établissement et parfois dès le primaire.

(...)

Bernard Desclaux

Suite et fin en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :