Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

"Jean-Michel Blanquer a-t-il voulu effacer le bilan de ses prédécesseurs ?"

20 Janvier 2021 , Rédigé par Capital Publié dans #Education

"Jean-Michel Blanquer a-t-il voulu effacer le bilan de ses prédécesseurs ?"

EXTRAITS

(...)

Jean-Michel Blanquer a-t-il voulu faire table rase du passé ? Dans une question écrite à laquelle le cabinet du ministre a répondu, mardi 12 janvier, le député Les Républicains du Bas-Rhin, Patrick Hetzel, déplorait avoir rencontré les pires difficultés pour consulter les travaux des anciens locataires de la Rue de Grenelle, en surfant sur le site du ministère de l’Education nationale. Et particulièrement ceux des ministres les plus récents. Exit l’héritage de Najat Vallaud-Belkacem, Benoît Hamon, Vincent Peillon, Luc Chatel ou Xavier Darcos, les titulaires du portefeuille qui se sont succédés depuis le début des années 2000 ?

“Tout ce qui est antérieur à 2017 a été effacé”, affirme Patrick Hetzel, citant l’exemple des données de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), le service statistique ministériel, qui contribue à l’évaluation des politiques publiques de l’Education nationale. “Pour les retrouver, il faut aller sur le site de l'Insee, ce qui n'était pas d'usage sous les ministres précédents”, poursuit l'ancien conseiller Éducation de François Fillon, à Matignon. Qui s’agace : “Le portail numérique du ministère est un service d’information à destination du grand public, pas l’outil de propagande de Jean-Michel Blanquer”.

Si les noms des prédécesseurs de Jean-Michel Blanquer apparaissent sur une page consacrée à l’historique du ministère, le moteur de recherche situé sous l’onglet “Publications, statistiques et rapports” du site du ministère de l’Education nationale, ne propose, en effet, aucun résultat antérieur à 2017.

(...)

... Selon la version de la Rue de Grenelle, c’est la récente modernisation du site du ministère de l’Education nationale (intervenue en février 2020), dont la dernière mouture datait de 2009, qui aurait provoqué la mise à l’index de certaines données.

(...)

En résumé, s’il n’est pas tout à fait exact d’affirmer que les données statistiques préalables à 2017 ont disparu du portail du ministère de l’Education nationale, elles ont néanmoins été reléguées dans un espace d’archives de la DEEP. L’accès à ces éléments reste possible en quelques clics depuis la page d’accueil du site du ministère, mais leur visibilité a été considérablement réduite. Notamment pour l’internaute lambda, qui se rend pour la première fois sur le portail education.gouv.fr.

Barthélémy Philippe

Article complet à lire en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :