Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Les mères, porteuses d’une nouvelle force politique ?

26 Septembre 2020 , Rédigé par France Culture Publié dans #Education, #Politique

EXTRAIT

"L'État s'en prend à nos enfants". Pour la politologue Fatima Ouassak, l'école française produit des inégalités structurelles massives qui touchent principalement les enfants issus de classes populaires. Elle milite pour la prise de pouvoir des mères dans l'espace public.

https://twitter.com/franceculture/status/1309560803830493184

Elle milite pour la prise de pouvoir des mères dans l'espace public : la politologue Fatima Ouassak publie "La puissance des mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire" (La Découverte, Août 2020). L'occasion de revenir avec elle sur l'urgence d'une lutte collective.

La question de l'empowerment des femmes demeure au cœur des enjeux du féminisme, dans la sphère professionnelle, les relations amoureuses, sexuelles, dans l’exercice du pouvoir politique… Ces prises de pouvoir sont multiples; elles révèlent la pluralité des facettes d’une individualité. Pourtant, si ces combats sont de plus en plus audibles dans l’espace public, la politologue Fatima Ouassak relève que ces luttes ne se sont pas appropriées à la question pourtant éminemment politique de la visibilité des mères

Fatima Ouassak est politologue et consultante en politiques publiques. Son engagement associatif et militant puis sa réflexion sur le statut des mères sont nés de son expérience de la maternité qui l'a confrontée à des petites et grandes violences, sociales et institutionnelles, qu'elles soient visibles - quoique encore tabous - ou latentes. Elle en tire le constat d’une ambivalence profonde du statut de la mère, tantôt puissante, tantôt reléguée au silence.  

"Être mère est un paradoxe. C’est effectivement se sentir puissante, parce qu’on porte la vie et on donne naissance, on a l’entière responsabilité de l’enfant pour lequel on est l’ultime référence. Mais c’est aussi l’expérience de la dépossession de cette puissance, de ne pas être considérée dans ce rôle de mère, dans cette responsabilité. C’est quelque chose que j’ai vécu comme paradoxal. (…) Ce paradoxe m’a conduit à réfléchir aux façons de me réapproprier cette puissance, petit à petit, au fur et à mesure des entraves, des expériences. Cela m’a éveillée sur le pouvoir que l’on pouvait prendre en tant que mère, avec d’autres mères, comment on pouvait se battre pour nos enfants. "     
(Fatima Ouassak)

Dans  La puissance des mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire (La Découverte), elle évoque les obstacles qui ont fondé ses combats qu’elle entend pluriels : à la croisée des luttes féministes, elle pense la prise de pouvoir des femmes autant dans leur expérience de la maternité au sein des associations Front de Mères que face aux discriminations, elle préside ainsi l’organisation Le Réseau Classe / Genre / Race. 

(...)

Olivia Gesbert

Suite et fin à lire en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :