Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

"Discours de Macron pour la culture : aide-toi et l’État t’aidera !" (A propos d'éducation)

7 Mai 2020 , Rédigé par Télérama Publié dans #Culture

"Discours de Macron pour la culture : aide-toi et l’État t’aidera !" (A propos d'éducation)

EXTRAIT

Parmi les annonces de soutien au secteur culturel détaillées ce mercredi figure la mobilisation des intermittents sur le temps périscolaire. Une manière de renforcer l’éducation artistique à l’école tout en faisant baisser le nombre d’intermittents susceptibles de solliciter la prolongation de leurs droits.

(...)

Les artistes au secours de l’Éducation nationale et inversement

Emmanuel Macron n’est plus à une révolution près. S’il appelle à révolutionner la culture, il souhaite aussi « révolutionner l’accès de la culture et de l’art à l’école ». En même temps, tous les ministres de la Culture de la Ve République ont, à un moment ou un autre, entonné ce couplet. Là où le propos du président diffère, c’est qu’il est mû par une forme de pragmatisme. D’un côté, a-t-il expliqué en substance, nous avons des milliers d’artistes couverts par l’intermittence, attendant que la vie culturelle reprenne ; de l’autre, des centaines de milliers d’enfants qui ne pourront pas tous retourner à l’école en même temps et qui, cet été, ne partiront pas en vacances. Pourquoi ne pas faire en sorte que les uns et les autres se rencontrent, au plus grand bénéfice de chacun ?

« Nous allons donner des heures qui permettront aux intermittents du spectacle de créer », a détaillé le chef de l’État. L’idée est de solliciter ces derniers pour qu’ils s’investissent sur le temps périscolaire dans les établissements, qui doivent progressivement rouvrir dans des conditions fortement impactées. « J’ai besoin de gens qui savent inventer, besoin d’artistes et d’intermittents pour réorganiser le temps de l’école », a-t-il lancé.

Les ministres de la Culture et de l’Education nationale devront donc rapidement oeuvrer à la mise en place d’une plateforme pour recenser et mettre en contact les établissements avec ceux en mesure de s’investir quelques heures ou jours par semaine. Manière de renforcer l’éducation artistique et culturelle à l’école tout en faisant baisser le nombre d’intermittents susceptibles de solliciter la prolongation de leurs droits. « Peut-être que comme ça, les intermittents pourront faire leurs heures ! », a ainsi conclu Emmanuel Macron. Sauf que cet investissement existe déjà, a rapidement souligné la CGT-Spectacle, qui doute en outre que ce soit la meilleure solution pour faire repartir le volume d’emplois.

(...)

Olivier Milot et Sophie Rahal

L'intégralité de l'article est à lire en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :