Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Coup de coeur... Jean Vilar... "Attention, ne caricaturez pas le peuple"...

28 Mai 2020 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

DEUXIÈME REPRISE DE DANTON

Attention, ne caricaturez pas le peuple. Pas de charges. Le peuple 
est douloureux et 
s’il plaisante parfois, 
il ne s’amuse guère.

Que tout le monde veille, comme mercredi, au ton, 
à la vivacité, au rythme.

La pièce est dure 
et cruelle.

Attention à la deuxième représentation.

Merci encore.

Jean Vilar,

vendredi 13 novembre 1953.

JEUDI SOIR

Dans l’ensemble, tout va bien.

Mais cela manque de violence, 
de tempérament, de chaleur.

Ruy Blas est une pièce bien faite et intense. Je demande aux ministres d’être âpres, durs, rapaces.

Aux amoureux, d’aimer comme des fous.

Aux drôles, d’être tonitruants ou vifs.

Aux rôles d’autorité, d’être autoritaires, vifs, nets. Forts.

Il faut jouer, si ce mot a un sens, romantique.

Pas de pudeur.

Oui, pas de pudeur.

Jean Vilar, février 1954.

NOTE 
À TOUTES 
ET À TOUS

Hier un journal du soir, ce matin un autre journal annoncent que Gérard (1) 
sera remplacé 
au TNP par 
un comédien… 
par ailleurs 
de mes amis.

Si je suis effectivement en rapport avec Daniel Gélin pour jouer dans Erik XIV (2), le style dans lequel cette annonce est faite n’est pas celui du TNP. Il n’est pas le mien. Il n'est pas celui de Gélin. Je tenais à vous le dire et à vous assurer une fois de plus de mon respect à l'égard de la mémoire 
de Gérard.

(1) Gérard Philipe est mort 
le 25 novembre 1959.

(2) Erik XIV, de Strindberg, 
sera créé le 3 février 1960 
à Chaillot.

Jean Vilar,

Paris, samedi 
9 janvier 1960.

NOTE À TOUS

Peut-être voudrez-vous bien remarquer que j’ai supprimé de l’affiche nouvelle la ligne : Direction Jean Vilar. Ceci, afin de laisser aux trois lettres “TNP” le sens que j'ai toujours souhaité leur donner : travail de tout un ensemble (techniques, administrations et artistes) et non responsabilité d’un seul. À l’étranger, en province même, je ne parviens pas, hélas, à faire respecter l’honnêteté de l’affiche, malgré la clause précise inscrite dans nos contrats avec les directeurs.

Voir, par exemple, Rome, Naples et Poitiers.

Jean Vilar, 31 octobre  1955.

Chère X., Chère Y.,

Votre corset étant en piteux état, 
j’ai décidé de 
le renouveler, 
ne voulant porter atteinte de quelque manière que ce soit aux grâces dont 
la providence 
vous a parées.

Cependant je vous fais remarquer, en tout honneur, que notre doyenne tout en sachant maintenir 
ses charmes a su préserver le parfait état de son corset.

Veillez sur 
le matériel du TNP comme je surveille, en tant que patron, vos beautés, 
et tout ira bien.

À vous, parures 
de la troupe.

Jean Vilar,

26 février 1955.

Jean Vilar - Notes de service

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :