Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Une Ecole pour ce XXIe siècle qui commence aujourd'hui... (7)

11 Avril 2020 , Rédigé par christophe

Une Ecole pour ce XXIe siècle qui commence aujourd'hui... (7)

La notion d’équipe enseignante au cœur du système d’enseignement pédagogique

 

En plus de ce droit à la formation initiale et continuée, la pédagogie au quotidien devra prendre appui sur un travail en équipe, qui fera l’objet d’un accompagnement, en particulier dans les zones sensibles, mais pas seulement.

 

  • Il faut oser le dire : les personnels éducatifs ne savent pas travailler en équipe

 

Leur métier, dans un quasi face à face avec des élèves, ne les y incite pas. Le système éducatif français, à la logique descendante, favorise plutôt la soumission aux normes ou l’esprit rebelle ; peu, la recherche de solutions par l’échange et le consensus. Les questions matérielles ne sont pas négligeables : des emplois du temps différents et l’absence de lieux appropriés ne sont guère propices à des échanges porteurs. Il faut également oser le dire : la question des différences de statuts entre enseignants peut être un obstacle à certaines collaborations. Ce sont des choses connues, qui font partie des non-dits et qui demeurent – même si elles s’estompent avec les nouvelles générations de professeurs issues des IUFM - et même si chacun s’en défend.

 

  • Il faut l’affirmer : la violence scolaire n’interpelle pas les équipes pédagogiques

 

Tous les travaux sur les violences scolaires montrent le rôle essentiel de l’équipe, de la cohésion du groupe d’adultes et de la cohérence des discours tenus aux jeunes à l’École et sur l’École. Et pourtant, la violence est un problème dont il est difficile de s’emparer en tant qu’enseignant, car il s’agit le plus souvent d’une remise en question fondamentale du statut que l’enseignant s’est assigné à lui-même. Oser parler de la violence scolaire c’est remettre en question ses certitudes ou supposées telles.

 

  • Il faut le revendiquer : un accompagnement des équipes n’est pas aveu de faiblesse.

Certains jeunes lecteurs auront sans doute du mal à imaginer que, dans les années 80 dans certains lycées, les agrégés ne mangeaient pas à la même table que les certifiés. Anecdote savoureuse, située immédiatement après la victoire de la gauche en 1981 : dans un collège de région parisienne, qui recevait toute une brochette d’inspecteurs supposés porter la rénovation, le principal avait fait réaliser des cartons de présentation de ses enseignants de 3 couleurs différentes. Objectif ? Permettre la « visualisation immédiate » des PEGC (en voie d'extinction aujourd'hui, ce qui est fort regrettable), des certifiés, des agrégés lors de leur prise de parole ! Cette époque est heureusement révolue.

 

Prôner le travail en équipe et revendiquer des formations, du soutien dans ce domaine est souvent pris comme l’aveu d’une incompétence. Il s’agit au contraire d’une dimension de la profession… qui n’est apprise nulle part. L’institution fait comme s’il s’agissait d’une compétence « naturelle » (contrairement à ce qui existe en entreprise). Une équipe, surtout si elle a en charge des enfants (mais c’est également vrai dans le monde du soin), cela se construit.

 

Il est donc particulièrement important de veiller et favoriser des équipes stables, co-construisant, avec tous les acteurs des règles de fonctionnement largement explicités aux élèves ; des équipes soudées et proches des élèves ; des équipes motivées car parties prenantes du projet de l’établissement ; des équipes fonctionnant sur « l’autorité expliquée », sans concession mais juste.

 

- des équipes fortement impliquées dans les projets artistiques, sportifs, environnementaux et culturels des élèves, leur suivi scolaire personnalisé et la participation à la gestion, par contrat personnel des élèves en difficulté ou en situation de décrochage. Afin de renforcer l'implication des équipes, de la faciliter, il conviendra d'éviter le « parachutage » des professeurs débutants dans des endroits où ils n’ont aucun lien et qu'ils veulent quitter au plus vite pour pouvoir repartir chez eux. Ceci aurait pour effet de construire solidement la pérennité des équipes pédagogiques, condition absolument nécessaire pour un travail efficace sur la durée.

 

Quant à l’accompagnement lui-même, il peut revêtir des formes multiples. Aider à la gestion des groupes. Favoriser la mise en œuvre de pratiques innovantes : celles liées aux nouvelles technologies ; aux Éducations à… l’environnement, la citoyenneté, qui sont, par définition, pluridisciplinaires ; celles permettant des activités d’exploration du tissu économique environnant (découvrir une exploitation agricole ou un chantier en construction en compagnie de professionnels par exemple). Améliorer la mise en pratique de projets éducatifs (à partir de la mise en place de crédits pédagogiques) en relation étroite avec les lieux de culture : musées, écomusées, théâtres, cinémas, centres culturels… Le monde associatif, les travailleurs sociaux, le monde professionnel ainsi que la société civile doivent pouvoir contribuer à retisser du lien et montrer, par la preuve, la cohésion d’ensemble du monde des adultes face aux jeunes : nous le réaffirmons, l’Éducation est l’affaire de tous. La mobilisation d’équipes enseignantes, identifiées par les élèves autour de projets en prise sur le monde environnant, peut être un gage supplémentaire de la mobilisation des élèves et de leur prise en compte du « sens » que doivent avoir les apprentissages.

 

Christophe Chartreux

 

A suivre...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :