Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

L’école à l’heure du Covid-19 / Journal d’un confinement...

6 Avril 2020 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education

L’école à l’heure du Covid-19 / Journal d’un confinement...

EXTRAIT

Pour beaucoup d’élèves, l’école, le collège, le lycée est le seul lieu où se construit un lien social ; pour eux l’urgence n’est pas tant de continuer à apprendre que de continuer à avoir une existence sociale. Et si ces deux objectifs pouvaient se rejoindre ? C’est le pari proposé ici avec le « Journal d’un confinement ».

Marseille, le 18 mars.

« Je ne sais pas d’où sort ce virus qui m’empêche de vivre mon quotidien. Qui m’a privé d’aller à mon lycée qui [est] si cher pour moi, avec mes camarades de la classe et mes professeurs qui sont toujours là pour nous, qui sont là jusqu’à présent. Pour nous aider à mieux préparer notre avenir et être autonome. Moi qui aime me faufiler dans les transports en commun. Aller me balader dans les rues de cette belle ville, Marseille. Je suis privé de tout cela et cela [me rend] triste. Je suis enfermé dans mon foyer depuis avant-hier pour des préventions et les consignes données par le gouvernement. »

Ainsi commence Mahamadou-Nana, mon élève qui ne parlait pas français il y a quelques mois à peine.

Dès le début du confinement, j’ai ressenti le besoin intense de garder le lien, coûte que coûte, avec tous mes élèves. Leur proposer des ressources numériques, cours après cours, à distance, ne me suffisait pas. Il me fallait les aider à s’exprimer, à ressentir, à écrire, à réfléchir, à s’interroger ; longuement, profondément, individuellement. Et être là pour eux. C’est ensemble que nous vivons une période tristement historique. Écrire notre Histoire par nos petites histoires. Ensemble. Loin les uns des autres mais unis autour d’un même projet, ancré dans le réel. Une manière de recréer notre classe, cet orchestre dans lequel chacun s’efforce de jouer au mieux sa partition pour créer du beau, dans lequel chacun est indispensable par sa sensibilité propre. Alors, la tenue d’un Journal de confinement est apparue comme une évidence.

(...)

Maëlle Pretceille de Pressensé

Suite et fin à lire en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :