Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

La prostitution des mineures, un fléau en hausse...

27 Février 2020 , Rédigé par Le Monde Publié dans #Sociologie, #Société

EXTRAITS

Combien sont-elles à s’adonner à cette activité ? Nul ne le sait. Si, de l’avis de plusieurs sources – justice, police, protection de l’enfance, associations –, le phénomène est en expansion, il n’existe aucune évaluation solide et récente.

« Aujourd’hui, je sais qu’il n’y a pas de honte à avoir, mais il m’a fallu du temps pour accepter que ce que je faisais était de la prostitution. Je préférais parler d’accompagnement, ou d’escort. Prostituée, c’était trop dégradant à mes yeux. »

Nina a 17 ans et le vocabulaire d’une jeune fille de bonne famille. C’est ce qu’elle est, par ailleurs. « J’appartiens à une famille unie. Mes parents m’ont toujours entourée. J’adorais mes petits frères », écrit-elle en guise de présentation dans le livre qui raconte son « retour de l’enfer », paru mercredi 26 février aux éditions de l’Observatoire (208 pages, 18 euros). Son titre est un cri : Papa, viens me chercher ! Dans ce récit construit avec l’aide de la journaliste Jacqueline Remy, la voix de Nina et celle de son père, Thierry Delcroix (des pseudonymes), alternent pour retracer deux années d’errance pour l’une, d’angoisse pour l’autre.

« On n’a rien vu venir. Au départ, Nina s’est mise à nous voler de l’argent, puis à fuguer, et un jour, on a découvert sur le Net qu’elle se prostituait. On a été complètement dépassés », reconnaît le père de famille, chef d’entreprise dans le nord de la France.

Le livre témoigne des efforts – parfois vains – entrepris avec son épouse pour maintenir le contact, y compris dans les périodes les plus difficiles, et sauver leur fille. Il dresse aussi un bilan amer des relations avec les institutions, promptes à soupçonner ceux qui les appellent au secours. Les pages écrites par Nina illustrent, elles, les raisons et les mécanismes qui conduisent en quelques mois une adolescente de 15 ans, issue d’un milieu social relativement aisé, à enchaîner les passes dans une chambre d’hôtel, sous la surveillance d’un proxénète.

(...)

Caractère « protéiforme »

Katia Baudry, sociologue et éducatrice spécialisée, organise avec son association Astheriia des modules de prévention et de sensibilisation aux conduites pré-prostitutionnelles et prostitutionnelles dans des collèges et des lycées de Seine-Saint-Denis.

Au cours de ses trois heures d’intervention, elle cherche à établir une relation de confiance avec les jeunes, souvent très défiants vis-à-vis des adultes. « On évoque les notions de consentement, de rapport entre les hommes et les femmes, l’accès à la pornographie. Parfois, ça peut libérer une parole, et certaines demandent à nous revoir individuellement, ou s’adressent aux infirmières scolaires. »

En classe, elle n’hésite pas à aborder le « michetonnage », qui consiste en l’octroi de faveurs d’ordre sexuel contre de l’argent ou des cadeaux. Cette pratique est connue de la plupart des jeunes filles, mais bien souvent elles ne la relient pas à la prostitution.

Pour la sociologue, l’une des clés de compréhension du phénomène consiste à aborder son caractère « protéiforme ». « Aujourd’hui, la prostitution des mineures touche tous les milieux sociaux, toutes les zones géographiques, et ça s’exprime de plusieurs manières ; du michetonnage aux filles exploitées à plusieurs dans des appartements ou des hôtels, en passant par celles qui proposent leurs services toutes seules en utilisant les réseaux sociaux, dans l’illusion d’une indépendance financière. »

(...)

« La prostitution des mineures est un phénomène très complexe qui fait apparaître plusieurs dimensions, variables selon les cas : l’appât du gain, un “effet Zahia” [cette jeune femme, à l’époque mineure, qui avait eu des rapports tarifés avec des joueurs de l’équipe de France de football à la veille de la Coupe du monde 2010], qui se traduit par une glamourisation de la vie d’escort ainsi qu’une banalisation très forte du sexe, liée à ce que véhiculent certaines émissions de télé-réalité et la pornographie en ligne », pointe le magistrat.

(...)

Solène Cordier

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/02/26/la-prostitution-des-mineures-un-fleau-en-hausse_6030838_3224.html

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :