Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Coup de coeur... Jules Vallès...

17 Juin 2019 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

« Moi, dit une voix qui a l'air de sortir de dessous terre, je ferai la PHILOSOPHIE DE L'HISTOIRE. »
On cherche, on regarde. C'est Championnet qui a parlé.
Championnet penseur !
-  Avant la scène de la manifestation il n'était guère connu de nous que  parce qu'il tournait ses souliers en marchant, mais il les tournait,  c'est effrayant ! Il les tourne encore. Une paire de bottines neuves lui  fait trois jours ; les bottines de ce jeune homme ont toujours l'air de  vouloir s'en aller de droite, de gauche, comme si elles étaient  dégoûtées de ses pieds...
Il veut faire la PHILOSOPHIE DE L'HISTOIRE.
Comment  l'entend-il ? A-t-il une vue d'ensemble sur le déluge, sur les kalifes,  sur Omar, sur les croisades, sur Louis-Philippe ?
« Citoyens,  fait Renoul qui préside, personne ne dit rien ? Matoussaint, tu n'as  pas d'observation à faire ?... Vingtras ?... Rock ?... On ne demande pas  la parole? ».
Non,  on se tortille sur ses chaises seulement : on a l'air de chercher au  fond de sa poche et de ne pas pouvoir atteindre son diable de tabac  qu'on a dans le creux de la main... On se tortille beaucoup ; il y a de  petites toux et un grand silence, troué de rires qui pétillent...
Championnet  a perdu la tête ; il fait comme beaucoup de gens embarrassés qui  regardent le bout de leurs souliers. Il ne peut pas voir le bout des  siens, c'est impossible ! Il attraperait un torticolis. Il a justement  tourné énormément ces jours-ci.
« Citoyen  Championnet, reprend Renoul d'un air doctoral, c'est bien la  philosophie de l'histoire que vous avez voulu dire, ce n'est pas  l'histoire de la philosophie ?
- Non, non, c'est bien la philosophie de l'histoire, c'est assez clair !
-  Sans doute, mais pourriez-vous indiquer au comité de rédaction  (murmures flatteurs dans l'assemblée) comment vous prendrez la chose !  Montez sur ce tabouret. »
On a justement ciré le plancher. Championnet a l'air de patiner.
« Otez vos souliers !
- Oui, oui.
- Vous savez bien qu'il a été voté que non ! On ne peut pas aller contre un vote. »
Championnet se dirige de nouveau vers le tabouret. C'est difficile avec ses chaussures tournées !
« Qu'il parle assis !
- Non, non. À genoux !
- Assis, assis ! »
Mais il n'y a plus de chaises – on a caché sa chaise. Championnet fut simple et grand.
Il s'accroupit à l'orientale et commença à nous expliquer, les jambes croisées, ce qu'il appelait la philosophie de l'histoire.
Il  fut long, très long. Nous écoutâmes avec beaucoup de soin, mais  personne n'y comprit goutte – et encore aujourd'hui, je ne suis pas bien  sûr, pour mon compte, de savoir exactement ce que c'est que la  philosophie de l'histoire. Je me la représente toujours sous la forme  d'un homme assis en tailleur avec des bottines tournées.

Jules Vallès - Le Bachelier

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :