Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

La directrice d’une école du Havre sanctionnée pour avoir critiqué la réforme Blanquer...

30 Avril 2019 , Rédigé par christophe

La directrice d’une école du Havre sanctionnée pour avoir critiqué la réforme Blanquer...

La directrice d'une école du Havre a été sanctionnée après avoir critiqué la réforme Blanquer, via sa messagerie professionnelle. Une manifestation de soutien a lieu le 29 avril.

Une sanction « disproportionnée », « totalement injuste ». Les syndicats SNUIPP FSU (Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles) et CGT Éducation appellent à une manifestation lundi 29 avril 2019, à la suite d’un blâme et d’une sanction reçue par la directrice d’une école maternelle du Havre (Seine-Maritime).

La directrice a reconnu son erreur

La directrice d’une école maternelle du Havre devra quitter son poste en juin prochain. C’est la décision que l’inspection académique a prise à son encontre récemment. En cause, un mail adressé par cette dernière via la messagerie de l’école, aux parents d’élèves expliquant son opinion contre la réforme Blanquer.

La directrice a reconnu son erreur, celle d’avoir communiqué en tant que directrice aux parents d‘élèves ses critiques à l’encontre de la loi Blanquer. Mais en plus d’un blâme, elle se voit contrainte à une mutation forcée, c’est assez surréaliste, indique une syndicaliste havraise de SNUIPP-FSU.

Contactée par 76actu, la directrice a confirmé qu’elle ne contesterait pas la décision d’un point de vue juridique et n’a pas souhaité s’exprimer davantage sur cette affaire.

« Un blâme aurait suffi »

Pour les syndicats, « c’est faire pression plus qu’autre chose sur notre droit à nous exprimer, un blâme aurait suffi, mais non, cette directrice très appréciée des parents, qui mène depuis des années des projets formidables pour son école, va devoir quitter les lieux en juin ». 

Nul doute que ces derniers interrogeront lundi soir les élus du conseil sur les raisons qui selon eux ont poussé « la Ville du Havre à avertir l’inspection académique de ce mail adressé aux parents ». Interrogée également par la rédaction, la première adjointe au maire en charge de l’éducation et de la petite enfance Florence Thibaudeau-Rainot indique : « Nous étions destinataires de ce mail qui avait pour objet de prévenir la ville qu’une journée de grève aurait lieu en mars dernier au sujet de cette réforme. Comme à chaque fois que c’est le cas, la Ville se met en lien avec les services de l’Inspection académique afin d’organiser le service minimum. » L’adjointe explique en outre : « Sur la décision de l’inspection académique au sujet de cette directrice, je n’ai aucun commentaire à faire. »

Dans un courrier envoyé au Dasen (Directeur académique des services de l’Éducation nationale), les syndicats soutiennent :

Cette mutation d’office n’est pas légitime, nous ne la reconnaissons pas comme telle. Notre mobilisation contre les réformes Blanquer et pour une école et des services publics de qualité pour tous va se poursuivre ainsi que la mobilisation contre la répression dont nous sommes victimes.

L’inspection académique n’a pas, pour le moment, donné suite à notre demande d’entretien sur le sujet.

Ils crient à « la délation »

Lors du conseil municipal, vers 19 heures, une soixantaine de personnes, enseignants et parents d’élèves est intervenue dénonçant cette situation et criant en fin de conseil : « délation ». 

Des élus de l’opposition ont ainsi demandé à ce qu’un courrier soit envoyé à l’inspection académique afin de « reconnaître la disproportion de cette sanction. » Le maire Jean-Baptiste Gastinne a invité ces élus à rédiger un vœu « qui sera examiné en fin de séance ». Devant l’impatience des personnes dans le public et de l’opposition, le maire a alors pris la parole. 

« Nous n’avons pas à juger une sanction disciplinaire » , a insisté le maire Jean-Baptiste Gastinne. 

Les manifestants ont alors investi le conseil municipal.

Actu Normandie Havre

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :