Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Apprendre tout au long de la vie scolaire... Un droit et des devoirs...

6 Mars 2019 , Rédigé par christophe Publié dans #Education

Apprendre tout au long de la vie scolaire... Un droit et des devoirs...

Apprendre tout au long de la vie scolaire... Un droit et des devoirs...

 

Affirmer qu’apprendre tout au long de la vie scolaire est un droit entraîne, de la part des pouvoirs publics, des engagements forts.

 

- Engagement à mettre en place un « Service National de la Petite Enfance» (Idée, entre autres,de Philippe Meirieu)

 

L’enfant serait accompagné:

 

- dans sa découverte du langage (et de la langue française);

 

- dans sa découverte du «vivre et faire ensemble»

 

deux fondements de la citoyenneté débutante. Il pourrait, quand c’est possible et particulièrement dans les premiers mois de sa scolarité, être accompagné de ses parents dans cet apprentissage.

 

- Engagement à poursuivre et renforcer le principe des cycles à l’école primaire. Une évaluation précise des acquis de cette réforme ambitieuse, de ses blocages devra être faite. Des réajustements pourraient être envisagés si besoin.

 

- Engagement à mettre tout en œuvre pour une mise en place des pédagogies différenciées. Leur promotion, depuis le milieu des années quatre-vingts, pour rendre plus efficace l’enseignement-apprentissage dans des classes devenues parfois très hétérogènes, n’a pas été suivie d’une réelle généralisation. Si des approches différenciées ont fini par infiltrer les pratiques, elles sont trop souvent le fait d’enseignants « innovants » en raison du surcoût de travail demandé, des problèmes liés à l’évaluation, des effectifs parfois pléthoriques. La restructuration des établissements en «unités éducatives» devraient, notamment en réduisant les effectifs pour certaines activités, en permettre la généralisation.

 

Un mémorandum des pratiques innovantes et de leur efficacité devrait faire l’objet d’une évaluation globale. Des moyens devraient être mis en place, au plan national et local (niveaux départementaux et régionaux) pour favoriser la diffusion des pratiques pédagogiques innovantes : mutualisation grâce à la mise en réseau internet des établissements ; journées d’études ; presse professionnelle spécialisée (ce qui n’existe pas dans notre métier contrairement à d’autres, les revues étant le plus souvent l’œuvre d’associations militantes).

 

- Engagement à offrir à tous les élèves la possibilité de capitaliser des acquis afin d’éviter les redoublements inefficaces.

 

- Engagement à supprimer tous les critères d’âge et à systématiser la « scolarisation par récurrence ».

 

L’École deviendra alors une véritable «maison d’éducation» ouverte sur tous les apprentissages destinés à un public diversifié. Très loin de la construction - dé-construction? - actuellement en cours. L'institution se contente de gérer l'ingérable et fait reposer le poids des problèmes engendrés par des décennies d'immobilisme - à part la période 2012/2017 qui a vu de courageuses réformes mises en place mais hélas freinées, voire sabotées, par des lobbies divers et variés - sur les épaules des enseignants.

 

Pire même, le quinquennat 2007/2012 (Sarkozy) a rendu ces derniers responsables des difficultés alors que les professeurs tentaient, tant bien que mal, d'appliquer des directives contradictoires, souvent inutiles et en tout cas en décalage total avec les réalités du terrain.

 

Christophe Chartreux

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :