Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

A Lire... Les racines de la colère... Deux années dans la France des oubliés, celle qui n'est pas en marche...

13 Mars 2019 , Rédigé par Le Monde Publié dans #Sociologie

A Lire... Les racines de la colère... Deux années dans la France des oubliés, celle qui n'est pas en marche...

EXTRAITS

Le photographe Vincent Jarousseau s’est installé deux ans à Denain, dans le Nord, afin de raconter « une France qui n’est pas en marche ». Un livre-documentaire en forme de roman-photo qui nous plonge dans le quotidien et l’intimité de huit familles.

La forme est aussi simple qu’un refrain dans le vent fredonné à la radio : le roman-photo. Le récit affiche la couleur du moment, le jaune nuance gilet. Ça se passe dans les Hauts-de-France, à Denain, quartier du Nouveau Monde.

Le titre, enfin, vous dira quelque chose : Les Racines de la colère, allusion appuyée à Steinbeck et à ses « raisins de la colère ». Le nouveau livre du photographe Vincent Jarousseau raconte « deux ans d’enquête dans une France qui n’est pas en marche ».

Les chapitres s’ouvrent comme des portes. Nous voilà de plain-pied dans l’intimité de huit familles, une par chapitre. Au milieu de la cour, Christian change un pneu de son scooter. « Ça m’a coûté 22 euros, j’ai dû prendre sur le budget nourriture. »

Quelques rues plus loin, des escalopes cuisent dans la cuisine de Manu. Auréline, sa fille, joue avec Camille, seule copine autorisée à venir chez elle. Pour les autres, « Maman trouve que la maison n’est pas assez bien », dit la bulle, au-dessus de la tête d’Auréline. Revenu de la maison : 694 euros de revenu de solidarité active (RSA).

(...)

Vincent Jarousseau s’est retrouvé à Denain en 2016, « par curiosité », pour en avoir entendu parler pendant un précédent travail à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), ville gagnée par le Front national (aujourd’hui Rassemblement national), à une quarantaine de kilomètres. Le photographe a trouvé Denain emblématique de cette « France qualifiée de périphérique par certains ». Il en a pris pour deux ans ferme, enchaînant les allers-retours.

Son impressionnant travail de terrain est corseté de statistiques et de contributions de chercheurs. Jarousseau lui-même a voulu joindre sa voix à celles qui, sur les ronds-points ou dans les manifestations, s’adressent aujourd’hui à Emmanuel Macron.

(...)

« Les Racines de la colère », de Vincent Jarousseau, éd. Les Arènes, 160 pages, 22 €.

Florence Aubenas

A lire intégralement en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :