Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Couper les allocations des parents d'élèves violents est-il efficace ?...

14 Janvier 2019 , Rédigé par Challenges Publié dans #Education

Couper les allocations des parents d'élèves violents est-il efficace ?...

Suspendre les allocations familiales des parents d'enfants violents dans les établissements scolaires est-il pertinent ? Interview de Philippe Vincent, proviseur du lycée Jean Perrin à Marseille et secrétaire général du syndicat des personnels de direction de l'Education nationale.

On ne peut pas demander à l'école de prendre en charge toute l'éducation de nos enfants. C'est ainsi que Jean-Michel Blanquer a justifié, en substance, la possibilité de suspendre les allocations versées aux familles dont les enfants commettraient des violences à l'école. La mesure qui n'est pour l'instant qu'une piste issue du plan contre les violences scolaires a déjà suscité une levée de bouclier d'une partie de la majorité présidentielle à l'Assemblée. 

"Vieille lubie cette mesure n'a jamais apporté la preuve de son efficacité", a immédiatement réagit le député Hugues Renson (LREM Paris) sur Twitter. "Comment imaginer une seconde qu'une famille dépassée par un adolescent violent pourra mieux y faire face une fois privée de ces allocations ? Ce serait une double peine insupportable. Cette mesure ne doit pas être reprise par le gouvernement", a également considéré l'élu Aurélien Taché (LREM Val d'Oise)

Cette mesure n'est pas nouvelle. Elle est même le symbole des divergences et des errances politiques sur les actions à mener contre la violence rampante à l'école. Déjà en 1959, une ordonnance liait le versement des prestations familiales à la présence des enfants à l'école ! En 2004, cette disposition est supprimée par le gouvernement Raffarin car jugée "inefficace". Elle fait son retour en 2006, dans le contexte des émeutes des banlieues, sous le nom de "contrat de responsabilité parentale". La mesure permet alors à un président d'un conseil général de demander à la CAF de couper les allocations aux parents des élèves qui " troublent le fonctionnement de leur établissement scolaire ". En 2011, la loi Ciotti redonne la possibilité aux inspecteurs d'académie de sanctionner les parents des élèves absentéistes. Enfin en 2013, la majorité socialiste supprime cette loi, dont le bilan est mitigé: 619 allocations suspendues sur la période 2011-2013, pour plus de plus de 79 000 signalements. 142 de ces dernières ont été reversées aux familles après le retour de l'élève à l'école. Challenges a interviewé Philippe Vincent, proviseur du lycée Jean Perrin à Marseille et secrétaire général du syndicat des personnels de direction de l'Education nationale.

(...)

Héloïse de Neuville

Suite et fin à lire en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :