Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Coup de coeur... Albertine Sarrazin...

22 Janvier 2019 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

Gina me considère avec pitié, et repart dans le récit de ses démêlés avec les poulets, l’Interpol et tout. Je fais triste figure devant une telle organisation, moi qui n’ai pour tout associé qu’un tout petit casseur, qui n’a que quinze ans de passés, passés en taule mais ça c’est du passé, une insignifiante relègue en guise d’épée de Damoclès, arme blanche et périmée, et puis ce sourire, ce côté sociable, cette cordiale blondeur…

Le soir, Gina en est à raconter sa propre cavale, car, comme tout le monde, elle a essayé de s’évader :

« J’étais moi aussi à l’atelier du bas, avec Liliane et Josette (ses coïnculpées : je crois qu’elles ont trimbalé ensemble un petit coffiot modèle pour dames) au rez-de-chaussée, l’atelier a une porte-fenêtre qui donne directo sur la promenade. L’an dernier, la surveillante laissait la grille ouverte et se cassait au Greffe, une heure toutes seules comme ça, tu penses si… on n’avait pas encore été à l’instruction, on était là depuis à peine quinze jours, ça valait encore le coup de les mettre. Ces putains de filets nous ont donné une idée. Avec les rouleaux du fil, on a fait les échelons ; et pour les montants, on a tressé, tressé… des kilomètres de bobine, qu’on lui a usé, à ce confectionnaire de…

Albertine Sarrazin - La Cavale

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :