Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Penser aux frontières du politique ...

30 Décembre 2018 , Rédigé par France Culture Publié dans #Politique

Penser aux frontières du politique ...

EXTRAIT

Deux livres qui nous emmènent aux frontières du politique. Dans Faire tomber les murs, publié chez Fayard, Agathe Cagé se penche sur la relation entre intellectuels et responsables politiques qui, regrette-t-elle, vivent dans des mondes étanches. La question est ancienne : qui doit penser, décider et conduire les actions pour répondre aux grands défis de notre temps ? L’auteur, politiste, énarque, qui a participé en tant que secrétaire générale à la campagne présidentielle de Benoit Hamon, connaît le problème de l’intérieur. Elle plaide ici pour un rapprochement dont elle donne quelques clés. C’est une toute autre question politique qui est posée par Nadia Tazi dans Le Genre Intraitable publié chez Acte Sud. La philosophe se penche sur ce qu’elle appelle les « politiques de virilité dans le monde musulman ». Si ce thème de la virilité est tabou dans ce monde musulman, il se révèle sous la plume de Nadia Tazi comme un incroyable révélateur des rapports à l’autre. Je vous propose de commencer par le livre d’Agathe Cagé, Faire tomber les murs : entre intellectuels et politiques.

Agathe Cagé - Faire tomber les murs : entre intellectuels et politique

C’est le deuxième livre publié dans la collection Raison de plus chez Fayard, une collection dirigée par Najat Valaud Belkacem. Or, il se trouve qu’Agathe Cagé, normalienne, politiste, énarque a travaillé pour l’ancienne ministre socialiste de l’éducation nationale… une expérience qui entre autre alimente ce livre.

Car il s’agit ici de comprendre pourquoi, malgré les nombreux contacts, les intellectuels de gauche puisque c’est essentiellement d’eux qu’il s’agit semblent si impuissants à peser sur les décisions politiques de leur propre camp. Le constat d’Agathe Cagé est simple : les projets de transformation de la France sont légions, ils ont été laissés en jachère par des politiques qui ne savent pas parler à l’université, qui maîtrisent mieux les techniques du marketing et de la communication que les fondamentaux d’une technique de recherche. Et à l’autre bout du spectre, les intellectuels ne comprennent pas, ou feignent de ne pas comprendre, que les exigences et les contraintes des décideurs ne sont pas celles de l’universitaire. Au lieu de composer, de prendre une position hybride, ils préfèrent se refermer dans une critique trop facile.

Agathe Cagé tente de tenir en équilibre sur cette ligne de crête en montrant à travers des exemples concrets comme la réforme de l’éducation, de la fiscalité, de la dépendance, de la fin de vie, du revenu universel… ce qui a fait qu’intellectuels et politiques ont pu mener ensemble à bout une transformation de la société, ou bien pourquoi ils sont restés au milieu du guet. 

(...)

Raphaël Bourgois

Suite et fin à lire en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :