Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Violences scolaires: la tartufferie ministérielle...

31 Octobre 2018 , Rédigé par Claude Garcia - Le Monde Publié dans #Education

Violences scolaires: la tartufferie ministérielle...

Extrait

 

Cachez ce portable que je ne saurai voir. Telle fut la réaction étonnante de Jean-Michel Blanquer, quand la vidéo de l’agression d’une professeure de Créteil a tourné en boucle sur les réseaux sociaux. En fait, il reprochait surtout au portable d’avoir levé le voile sur ce qui peut se passer d’inadmissible dans les salles de classe.

 

Depuis, le ministère de l’éducation en collaboration avec celui de l’intérieur a cherché à donner plus de consistance à un énième plan, pour lutter contre les violences scolaires. Toutefois, ce 30 octobre le gouvernement a décidé de ne pas communiquer sur les intentions gouvernementales, après le conseil des ministres, contrairement à ce qui avait été annoncé. Inutile de trop s’appesantir sur le caractère irréaliste et contre-productif de mettre des policiers dans les établissements scolaires. Plus fondamentalement, on reste coi, en constatant que le ministre Blanquer qui se targue d’être moderne dans son approche de l’éducation, lui qui revendique l’apport des neurosciences et en creux dénonce l’archaïsme et le conservatisme de bien des professeurs ait oublié la célèbre prophétie de Hugo: Quand on ouvre une école, on ferme une prison.

 

Les deux ministres n’apportent pas de solutions originales: du flicage et des sanctions.  Cela ne fait pas très nouveau monde.  Le discours du nouveau pouvoir mettant en avant la « start up nation » ou son côté disruptif proclamé flirtait avec les précieuses ridicules. Molière toujours, avec la tartufferie des propositions sur les violences à l’école. Loin de résoudre les problèmes, elles sont destinées à flatter les électeurs qui ont la nostalgie de l’ancien temps, ceux qui réclament une tolérance zéro et pensent qu’avant la dernière vague d’immigration les choses étaient plus faciles.

 

(...)

 

Claude Garcia

 

Billet complet à lire en cliquant ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :