Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Affaire de Créteil - Et si l'on cessait de sur-réagir?...

22 Octobre 2018 , Rédigé par christophe Publié dans #Education, #Politique

Affaire de Créteil - Et si l'on cessait de sur-réagir?...

Affaire de Créteil - Braquage d'une collègue

Que de bêtises sont dites, écrites! Dans l'effervescence, à chaud, tout le monde sur-réagit. Quelle que soit la position prise par les uns ou les autres, l'excès est démultiplié par les réseaux sociaux. C'est maintenant devenu une habitude.

Le geste de l'élève est EVIDEMMENT insupportable. Inacceptable! On ne peut qu'apporter notre soutien à cette collègue. 

Mais entendre affirmer, au plus haut sommet de l'Etat, qu' il y a eu "trop de laxisme" par le passé, cela me met hors de moi. L' accusation, récurrente, est une paresse intellectuelle, une manœuvre politique grossière:

- elle permet de ne pas évoquer le présent;

- elle exonère le gouvernement actuel de toutes responsabilités alors que quelques-uns de ses membres éminents ont occupé des postes à hautes responsabilités par le passé qu'ils accusent;

- elle excuse le gouvernement actuel de ne rien entreprendre  pour atténuer, puis faire disparaître, les effets TRES dangereux de la non mixité socio-territoriale;

- elle permet au gouvernement de justifier le détricotage des politiques antérieures.

Avant de sur-réagir comme l'a fait le gouvernement, mais pas seulement lui, ne serait-il pas préférable d'attendre les conclusions des enquêtes administratives? De faire CONFIANCE aux membres du conseil de discipline souverain?

Ne serait-il pas intelligent d'éviter les annonces populistes consistant à réclamer l'interdiction des téléphones portables dans les lycées, comme si là se trouvaient les raisons des problèmes de violences scolaires?

Ne serait-il pas enfin prudent de respecter le temps judiciaire? 

C'est à dire exactement ce que réclamaient les députés de la majorité à propos de l'affaire Benalla qui, en son temps et entre autres "bêtises", avait braqué une serveuse à l'aide d'un - vrai - revolver, tout cela sous les yeux du candidat devenu Président.

Christophe Chartreux

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :