Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

"Najat Vallaud-Belkacem encourageait les dispositifs de mixité sociale... Alors on a cherché, cherché, cherché..."

30 Décembre 2018 , Rédigé par Le Cafe Pedagogique Publié dans #Education, #Politique

"Najat Vallaud-Belkacem encourageait les dispositifs de mixité sociale... Alors on a cherché, cherché, cherché..."

C'était en juillet 2018...

CC

                       __________________________________________________________

EXTRAITS

C'était en un temps déjà ancien. François Hollande était président. Najat Vallaud-Belkacem était ministre de l'Education nationale et elle encourageait les dispositifs de mixité sociale afin d'en finir avec les collèges-ghettos. Dans le cadre du renouveau en marche, on s'est demandé ce que devenaient ces dispositifs. On a cherché, cherché, cherché...

En ces temps nouveaux, Emmanuel Macron, 39 ans, est président. Jean-Michel Blanquer est ministre de l'Education nationale. Il n'est d'ailleurs pas si nouveau que ça puisqu'il a occupé les postes clés de la maison - recteur, directeur général de l'enseignement scolaire ... Il s'illustra notamment en appliquant sans faillir la politique de suppression des 80 000 postes sous Nicolas Sarkozy.

Depuis sa nomination, les annonces se succèdent. En fait de " nouveautés ", on parlera plutôt de marche arrière.

La réforme du collège est de facto abandonnée avec le retour des classes bilangues, celui du latin et du grec (qui n'avaient pas vraiment disparu) et avec l'extinction des EPI (les enseignements pratiques interdisciplinaires).

(...)

" Le trop d'expédients peut gâter une affaire " (Le chat et le renard)

Enfin, la star des annonces, qui se veut la plus symbolique et la plus consensuelle de l'ère Macron : la réduction à 12 du nombre d'élèves en CP dans les écoles en REP+ (les réseaux d'éducation prioritaire les plus sensibles).

Cela se corse lorsque l'on passe à la mise en musique. Où trouver les profs pour ces nouvelles classes de 12 ? Et où trouver les salles pour dédoubler les classes actuelles ?

Au passage, on donne un coup d'arrêt, voire on supprime, un dispositif lancé sous Hollande et que l'on n'avait pas encore évalué : le " Plus de maîtres que de classes ". 

Et dans tout ça, quid des dispositifs de mixité sociale dans les collèges ? Encouragés par Najat Vallaud-Belkacem, des inspecteurs, des principaux, des élus départementaux, s'étaient pris la tête pour arriver à mélanger davantage les élèves issus de divers milieux sociaux au sein des collèges.

Souvent, il a fallu modifier la carte scolaire, créer des secteurs multicollèges, sans heurter les parents toujours anxieux de voir leurs enfants en côtoyer d'autres, issus des quartiers. Beaucoup d'énergie et de temps fut donc dépensé.

(...)

En journaliste consciencieuse, on a encore cherché dans les déclarations du ministre. Et il a fallu se rendre à l'évidence : les dispositifs de mixité sociale sont tombés aux oubliettes.  

Véronique Soulé

Le billet complet est à lire ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :