Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Education - Rendre le métier plus pénible pour le rendre plus attractif?...

26 Juillet 2018 , Rédigé par Le Cafe Pedagogique Publié dans #Education

Education - Rendre le métier plus pénible pour le rendre plus attractif?...

EXTRAITS

Le rapport sénatorial sur le métier enseignant reprend les objectifs de Cap 22 

26/07/2018 - 03h00- "Ce ne sera pas un rapport comptable". Les propos du sénateur Max Brisson (LR), auteur avec la sénatrice Françoise Laborde (RDSE), du rapport sur le métier d'enseignant, sont pourtant démentis par le contenu du rapport qui évoque des modifications de statut , de recrutement, d'affectation qui reprennent largement les recommandations du rapport Cap 22 : annualisation des services, révision du temps de travail, obligation de remplacement, personnalisation des affectations et reconnaissance du "mérite". On notera deux apports. D'abord l'idée de varier le calendrier de recrutement des enseignants entre 1er degré et 2d degré. Ensuite la reconnaissance d'un point que le Café pédagogique en juin : derrière la question du concours d'admissibilité en L3 il y a celle de la récupération des 25 000 postes de fonctionnaires stagiaires.

"Ce ne sera pas un rapport comptable. Ce ne sera pas non plus un rapport de dénigrement. On veut jeter un regard bienveillant sur la profession". Max Brisson, agrégé, inspecteur général, et Françoise Laborde, professeure des écoles, publient le 25 juillet un rapport attendu sur le métier enseignant, réalisé pour la commission de l'éducation du Sénat,. Et il est peu en accord avec ces engagements. Si le rapport aborde les questions de recrutement, d'affectation, de statut et de carrière, ses préconisations sont toujours très proches des idées ministérielles et du rapport Cap 22, qui, lui au moins, annonce clairement la couleur sur son obsession budgétaire.

Recruter en L3

Supprimer 25 000 postes de professeurs stagiaires

Changer les règles d'affectation

Annualiser le temps de travail

Rendre le métier plus pénible pour le rendre plus attractif ?

Avec tout cela peut on rendre le métier d'enseignant plus attractif ? Evidemment ce n'est pas en aggravant les conditions d'exercice, en rendant l'accès au métier plus couteux et en maintenant des salaires bas qu'on améliore l'attractivité. Celle ci apparait donc comme un prétexte. L'objectif réel de ce rapport c'est de matérialiser le soutien de la Commission de l'éducation du Sénat au projet ministériel et gouvernemental.

François Jarraud

Le rapport

Sur les concours

Sur Cap 22

La Cour des comptes demande l'annualisation

 

Le billet complet est à lire ci-dessous

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :