Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Littérature jeunesse avec Claudine Desmarteau et Laurent Moreau...

24 Juin 2018 , Rédigé par France Culture Publié dans #Education

Littérature jeunesse avec Claudine Desmarteau et Laurent Moreau...

Claudine Desmarteau et Laurent Moreau sont les invités de Christophe Ono-dit-Biot à l'occasion de la publication de leurs livres respectifs : "Un mois à l'ouest" (Thierry Magnier, 173 pages) et "Jouer dehors" (Hélium, 48 pages).

Aujourd'hui, c’est presque les vacances, on va arrêter de penser à soi et on va penser aux autres, aux petits, aux petits lecteurs, ceux qui deviendront les grands lecteurs de demain, ceux qui dévorent, qui veulent dévorer, des livres, et nous avons donc invité deux auteurs "jeunesse", comme on dit, dont il faut absolument que vous fassiez la connaissance, il s’agit de Claudine Desmarteau et de Laurent Moreau.

Claudine Desmarteau est illustratrice et romancière pour la jeunesse, on lui doit notamment les aventures du personnage "Le petit gus", déclinées en série chez Albin Michel, une sorte de petit frère du Petit Nicolas. Elle publie chez Thierry Magnier un roman pour les adolescents, Un mois à l’Ouest, aux éditions Thierry Magnier. Un mois à l’ouest, c’est avant tout le récit du road-trip de Fred, alsacien de 20 ans, en Amérique, de Montréal à New-York, en passant par Québec. Un road-trip forcé, assez sombre, qui tient davantage de la fuite – Fred ne pouvant supporter de rester à Montréal, après sa rupture avec Emma, la fille pour qui il a fait ce voyage depuis Strasbourg – que d’une soif de voyage et de découverte. Ce sera tout de même un voyage pour le moins marquant pour le narrateur, l’occasion de rencontres impromptues, parfois dangereuses. 

On doit à Laurent Moreau une véritable somme de livres que nous avons avec nous ici… Dans la forêt des masques, notamment, règle le problème des cadeaux d’anniversaire. Il publie aujourd'hui Jouer dehors, aux éditions Hélium, qui s’adresse à un public bien plus jeune que celui de Claudine Desmarteau – à partir de 4 ans. C’est un imagier, qui met en scène les déambulations d’un petit garçon et d’une petite fille, invités par leur maman à jouer dehors, à travers quatorze paysages (la montagne, la jungle asiatique, la banquise ou encore les déserts africains), l’occasion pour eux de découvrir plus de 250 espèces d’animaux, dont beaucoup sont menacées. Les animaux sont-ils le vecteur le plus puissant pour "parler" aux jeunes esprits ?

Vincent Cuvelier a écrit, dans un livre intitulé Je ne suis pas un auteur jeunesse : "Ce métier, je ne sais pas ce que c’est, auteur jeunesse, pour moi ça ne veut rien dire, écrivain, ça a plus de gueule, auteur jeunesse je sais pas c’est un peu cucul la praline, comme si parce qu’on écrit pour des gamins, on n’assumait pas complètement la dimension artistique du métier, genre on serait des auteurs, ça suffit pour les mômes, c’est bien bon, pour moi c’est simple, je fais des livres, j’écris, donc je suis écrivain." "Où est l’enfance est l’âge d’or", disait également Novalis, et on est un peu au cœur de l’âge d’or avec ces deux auteur, ce qui ne va pas sans une certaine gravité parfois, comme on le voit avec le sujet de Claudine Desmarteaux. Il n’empêche, ces auteurs sont, dans la mesure où ils écrivent pour la jeunesse, les garants d’un enjeu crucial, la transmission de la littérature. En effet, les enfants, et même les petits font leur apprentissage de la vie, de la lecture, qui est la vie, grâce à eux, grâce à leurs livres. l’enfant "entre en littérature" par l’écoute, par la vue, puis par la lecture. Un tout-petit est endormi par une berceuse. Plus âgé, il apprend des chansons et des comptines, il se fait raconter des histoires, puis il regarde les images de l’album que l’adulte lui lit à voix haute. Souvent l’enfant voit les images et le texte jaillit, dit par un autre...

Merci à Claudine Desmarteau et Laurent Moreau de participer à cette émission consacré à la littérature dite jeunesse.

Christophe Ono-dit-Bio

Leurs choix musicaux :

  • Claudine Desmarteau : Wish You Were Here, The Pink Floyd
  • Laurent Moreau : Tour, The Courtneys
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :