Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Les «jeunes de banlieue» n’existent pas...

26 Février 2018 , Rédigé par Mediapart Publié dans #Education, #Politique, #Jeunesse

Les «jeunes de banlieue» n’existent pas...

Dans un livre subtil, la philosophe Claire Marin raconte quinze ans d’enseignement dans un lycée de Cergy-Pontoise. L’auteure s’attaque au mythe du « jeune de banlieue » et déconstruit toutes les images dépréciatives qui lui sont attachées.

Le sous-titre de l’ouvrage fait craindre le pire. La Relève. Portraits d’une jeunesse de banlieue (éditions du Cerf). La figure du « jeune de banlieue » a fait l’objet de pléthore de récits et d’articles, souvent nourris de fantasmes. Dans La Relève, la philosophe Claire Marin, enseignante en classes préparatoires en région parisienne, fait le choix de déconstruire avec minutie les représentations biaisées et simplificatrices accolées à cette jeunesse. Très vite, elle démine cette critique : « Ce livre parle des jeunes de banlieue. C’est-à-dire qu’il n’en parle pas, parce que les “jeunes de banlieue” n’existent pas », écrit-elle.

La professeure couche sur le papier quinze années d’enseignement, des milliers d’élèves qui l’auront plus ou moins marquée. Elle emmène ainsi le lecteur à Cergy-Pontoise, la ville du bout de la ligne du RER A, celle qui dessert correctement les villes chic mais tombe en panne dès lors qu’elle approche les cités pauvres, disent les adeptes de la théorie du complot ferroviaire.

Claire Marin se garde de livrer tout jugement et n’affiche aucune volonté de réparation symbolique des outrances distillées à l’égard de cette jeunesse par des éditorialistes de salon qui n’ont jamais passé la frontière du périphérique.

Ce livre, c’est le surgissement d’un autre monde, une microsociété avec ses tours à l’ascenseur déglingué, ses kebabs, ses marchés, ses salons de coiffure, ses épiceries de produits exotiques et son lycée. Claire Marin enseigne dans une classe préparatoire aux grandes écoles « en banlieue défavorisée, cela paraît improbable », là où « les fils des classes bourgeoises se mélangent aux enfants qui descendent des tours juchées sur les hauts de la ville ».

L’auteure s’est octroyé une mission, essayer de lever les assignations à résidence et aider ses élèves à « refuser la fatalité de l’échec ».

Dans cette chronique fine, l’auteure raconte comment ces élèves, ces erreurs statistiques, parviennent à déjouer le déterminisme social et à faire mentir (un peu) Bourdieu. « Certains sont là sans vraiment savoir pourquoi, poussés par des professeurs qui y croient plus qu’eux. » L’élitisme de la prépa ne leur saute pas aux yeux. Les cours se déroulent dans des préfabriqués à peine chauffés en hiver. Les parois des bâtiments sont en papier mâché, raconte Claire Marin, les transformant en fournaise ou en réfrigérateur au gré des températures. « L’espace trop restreint nous fige », écrit l’auteure dans ce double sens évident. Plus loin, elle conclut : « Les roues sont livrées avec les bâtons. »

Ces récits microscopiques sur l’école sont précieux. Bien sûr, ces réalités sociales ne sont pas nouvelles pour qui s’intéresse à l’éducation et ses corollaires. Sur un registre analogue, Véronique Decker croquait délicatement des histoires similaires, sans jamais asséner de grandes vérités. Le talent de Claire Marin offre ce même supplément d’intérêt qui donne envie de s’y attarder.

La France est championne des inégalités scolaires, selon la formule désormais consacrée. D’après les multiples études sur le sujet, au lieu de les atténuer, elle constitue une formidable machine à les reproduire. Ces histoires incarnées permettent encore mieux de le comprendre et de se figurer comment le contexte social peut avoir une incidence sur les trajectoires scolaires, au-delà des froides statistiques. Les discriminations s’aggravent elles aussi.

(...)

Faïza Zerouala

Suite et fin à lire en cliquant ci-dessous

La Relève. Portraits d’une jeunesse de banlieue, de Claire Marin, éditions du Cerf, 242 pages, 18 euros.
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :