Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Le Front national sera « blanquero-sceptique », mais un peu « blanqueriste » quand même...

15 Décembre 2017 , Rédigé par L'Opinion Publié dans #Education, #FN, #Blanquer

 Marine Le Pen, présidente du Front national, à Paris le 17 mai 2016 Crédit : REVELLI-BEAUMONT/SIPA

Marine Le Pen, présidente du Front national, à Paris le 17 mai 2016 Crédit : REVELLI-BEAUMONT/SIPA

Marine Le Pen estime que le ministre de l’Education pioche ses idées dans son propre programme

Il y a désormais au Front national un « Forum École et Nation », puisque les Forums remplacent les « Collectifs ». Il s’agira de « forums participatifs et ouverts à tous les acteurs du secteur », coordonnés par Franck Allisio, conseiller régional en Paca. « École et Nation » sera animé par Gilles Ardinat, enseignant à Béziers (Hérault) et conseiller régional en Occitanie, et a vocation d’être « une boîte à idées » à travers, notamment, un site internet. Comme feu les Forums, donc.

« Notre école est malade du pédagogisme, du laxisme, de l’égalitarisme, du gauchisme », qui ont fait « des dégâts immenses » dans le système éducatif, a estimé Marine Le Pen en présentant le Forum. Mais il y a une bonne nouvelle et cette bonne nouvelle, c’est Jean-Michel Blanquer. « Ce personnage, a récemment déclaré la présidente du FN, affiche une volonté de rupture  et multiplie les annonces positives ». Mieux, selon elle: « Il reprend à son compte les idées du Front national sur l’école: rythmes scolaires, redoublement, retour aux fondamentaux, refus de l’écriture inclusive, assouplissement de la réforme du collège, dictée quotidienne, méthodes de lecture, fin du scandale du tirage au sort à l’Université. »

À entendre Marine Le Pen, le ministre de l’Éducation nationale serait directement allé piocher son inspiration dans les 144 engagements qu’elle-même avait défendus pendant la campagne présidentielle, et où l’on trouve en effet la défense des enseignements fondamentaux (lire, écrire, compter), les rythmes scolaires, l’autorité et le port de l’uniforme, que Jean-Michel Blanquer a évoqué ces derniers jours sans parler de le rendre obligatoire, contrairement au FN.

Marine Le Pen en déduit qu’il y a bien une « victoire idéologique » de son parti. Quant à l’animateur du forum, Gilles Ardinat, il parle de Jean-Michel Blanquer comme d’un « phénomène politique majeur ». Mais point trop n’en faut, le FN est quand même dans l’opposition: il a donc décidé d’être, non fan du ministre, mais « blanquero-sceptique ». Gilles Ardinat note par exemple qu’ « il ne faudrait pas que Blanquer soit à l’Éducation ce que Sarkozy fut à l’Intérieur », en reprenant selon lui les propositions du FN, mais sans les mener à bien. Il l’attend notamment au tournant sur la réforme du Bac, le FN restant hostile au contrôle continu qui, selon Gilles Ardinat, « conduit à un affaissement du niveau ».

Du côté du Collectif Racine, passé à l’ennemi (Florian Philippot), on ne semble ni séduit ni même sceptique: selon son animateur, Alain Avello, « les milieux conservateurs trouveront une nouvelle raison de tomber en pâmoison » en écoutant les annonces de Jean-Michel Blanquer. Mais, poursuit-il, « simplement sait-il se saisir, avec une certaine habileté, il est vrai, de thématiques porteuses dans l’opinion pour enfumer sur la véritable nature de la politique qu’il conduit ».

Béatrice Houchard

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :