Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Entrée à la fac - Lycées: des doutes sur la faisabilité...

1 Novembre 2017 , Rédigé par Le Monde Publié dans #Education, #Orientation, #Baccalaureat

Entrée à la fac - Lycées: des doutes sur la faisabilité...

EXTRAITS

Entrée à la fac : des doutes exprimés sur le rôle renforcé des lycées
 
Dans la réforme annoncée par le gouvernement, les conseils de classe de terminale formuleront des avis sur l’orientation des élèves. Des questions de faisabilité se posent.
 
(...)
 
« Mesures insuffisantes »
 
Autant de mesures bien accueillies par les représentants du monde scolaire, même si aucune d’entre elles ne révolutionnera le système. « Beaucoup de ces dispositifs – semaines de l’orientation, tutorat, accompagnement personnalisé, etc. – recouvrent ce qui existe déjà », rapporte Claire Guéville, du SNES-FSU, syndicat majoritaire chez les enseignants du secondaire. « Au fond, on tourne toujours autour des mêmes idées pour améliorer le lien entre le lycée et les universités », renchérit Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN, principal syndicat des proviseurs.
 
(...)
 
Se posent aussi des questions de faisabilité. « Deux professeurs principaux, c’est une avancée importante. Mais où les trouver ?, s’interroge Philippe Tournier. On peine déjà à désigner un professeur principal pour chaque classe, particulièrement en terminale, car beaucoup d’enseignants sont un peu effrayés par la responsabilité qui leur revient. Ils savent que ce qu’ils disent à l’élève peut peser très lourd et ont peur de se tromper.
 
« Pas formés à cela »
 
De même, le conseil de classe va-t-il pouvoir rendre un avis sur les dix vœux d’orientation formulés par chaque élève ? Le plan « Etudiants » prévoit de renforcer le rôle de cette instance : lors du premier trimestre, elle formulera des « recommandations », avant de rendre des « avis » au second trimestre qui seront transmis aux universités. « Un conseil de classe de terminale devra-t-il donc donner jusqu’à 350 avis éclairés (35 élèves × 10 vœux) en une ou deux heures ? Impossible en l’état. Il faudra imaginer d’autres formes d’organisation », assure M. Tournier.
 
Surtout, le conseil de classe se sentira-t-il légitime à endosser ce rôle ? « Je ne vois pas comment, nous, professeurs de terminale, on peut se prononcer sur la capacité d’un élève à intégrer l’une ou l’autre des 12 000 formations existantes, alors qu’on n’en connaît pas les attendus, qu’on n’est pas formés à cela et qu’on ne sait pas comment la motivation d’un élève va évoluer par rapport à un projet », s’inquiète Claire Guéville, pour qui la mesure revient, in fine, à donner aux enseignants le pouvoir d’accorder, ou non, un droit de poursuite d’études. « Un exercice qui nous semble périlleux et dont on peut douter de la pertinence », estime-t-elle.
 
(...)
 
Aurélie Collas
 
Article à lire en cliquant ci-dessous (Pour abonnés)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :