Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Interdire les téléphones portables au collège? Un débat affligeant...

10 Décembre 2017 , Rédigé par christophe Publié dans #Education

Interdire les téléphones portables au collège? Un débat affligeant...

Un "débat" (un "vrai" débat celui-là, puisque d'après le Ministère, il y aurait vrais et faux débats) agite le microcosme éducatif ces jours-ci. J'ai hésité avant d'y consacrer ce court billet car il est des sujets qui ne méritent pas le "bruit" volontairement provoqué afin de masquer d'autres dossiers plus urgents, plus essentiels pour nos élèves. Et puis je me suis dit: "Allons-y... Amusons-nous"...

Il serait donc question d'interdire les téléphones portables au collège. Seraient concernés: les élèves. Pas les adultes. Il ne faudrait pas provoquer la colère enseignante.

La raison avancée pour justifier cette promesse de campagne macronienne - c'est l'élément de langage de tous les ministres - est la préservation des neurones de nos adolescents. Etudes à l'appui (lesquelles?), notre Ministre veut mettre fin à l'utilisation des ces appendices chers à nos têtes blondes, brunes et autres couleurs ...

Sauf que...

Sauf que de "97% des collèges interdisent DEJA l'utilisation du téléphone portable"/Lysiane Gervais, secrétaire nationale du SNPDEN-Unsa, le syndicat des chefs d'établissement. Le code de l'Education l'interdit aussi.

Sauf que de nombreux collègues utilisent le téléphone portable des élèves à des fins pédagogiques, de manière parfaitement maîtrisée, contrôlée et occasionnelle.

Sauf que nos établissements manquent cruellement de personnels pour procéder à la collecte des téléphones chaque matin, pour les rendre chaque soir (et chaque midi pour les externes), un par un. Que de temps perdu!

Sauf qu'il est légalement interdit de confisquer un bien personnel si ce bien n'est pas utilisé en contradiction avec le règlement intérieur.

Sauf qu'il est interdit de fouiller un-e élève. Élèves qui ne manqueront pas d'affirmer que "Non non m'sieur, je n'ai pas de portable sur moi!". Et qui, comme cela se fait partout, le consulteront à la récréation. Comme les enseignants.

Faudra-t-il dépenser des fortunes pour installer des détecteurs d'ondes et autres brouilleurs?

Sauf que le téléphone portable et les tablettes pourraient résoudre un problème sanitaire d'une toute autre importance: les conséquences du poids des cartables sur la colonne vertébrale de nos élèves les plus jeunes. Car dans un téléphone portable, dans une tablette, il est possible de ranger ONZE KILOGS dans quelques grammes...

Sauf que la prévention et l'apprentissage d'un usage raisonnable et raisonné du téléphone donneraient (donnent déjà) d'excellents résultats. Sauf à croire que l'éducabilité est moins souhaitable que les interdictions irréalistes et irréalisables.

Tout cela prêterait à sourire si ce "débat" n'occultait  d'autres sujets. Le but ministériel est sans doute de chevaucher l'air du temps, de montrer que l' Ecole "redevient" sérieuse...

Comme titrait un magazine: "La fin de la récré"... Tout cela est affligeant!

Bonjour tristesse...

Christophe Chartreux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :