Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Coup de coeur... Cheikh Hamidou Kane...

30 Septembre 2017 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

Quand il se releva, nul de ceux qui étaient là n’avait bougé, mais il ne vit personne d’autre que, devant lui, toujours immobile, une silhouette qui tout à l’heure encore représentait Demba, et qui à présent était la cible que son corps et tout son être avaient choisie. Il n’eut plus conscience de rien, sinon vaguement que son corps, comme un bélier, s’était catapulté sur la cible, que le nœud de deux corps enroulés était tombé à terre, que sous lui quelque chose se débattait et haletait, et qu’il frappait. Maintenant son corps ne vibrait plus, mais se pliait et se dépliait, merveilleusement souple, et frappait la cible à terre, son corps ne vibrait plus, sinon en écho merveilleux des coups qu’il frappait et chaque coup calmait un peu la sédition du corps, restituait un peu de clarté à son intelligence obnubilée. Sous lui, la cible se débattait, haletait et frappait aussi, peut-être, mais il ne sentait rien, que progressivement la maîtrise de son corps imposait à la cible, la paix que les coups qu’il assenait restituaient à son corps, la clarté qu’ils lui rendaient. Soudain la cible s’arrêta de bouger, et, la clarté fut entière. Samba Diallo perçut que le silence s’était fait, et aussi que deux bras puissants l’avaient saisi et s’efforçaient de lui faire lâcher prise.

L'aventure ambigüe

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :