Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Coup de coeur...

12 Août 2017 , Rédigé par christophe Publié dans #Littérature

Résultat de recherche d'images pour "ostinato louis rené des forêts couverture"

La fille qui longtemps lui a plu et qu'il voyait dans un épuisement douloureux prendre le frais chaque midi sur l'appui de sa fenêtre, offrant au jeune idiot à l'affût sa superbe impudeur, le bleu catin de ses paupières, le rouge en cœur de sa bouche, un regard mangé d'ennui louchant à travers le torrent des cheveux, tout son buste hardiment dégrafé et transparent comme une paume sur le décor peint en noir de l'alcôve où, tard dans la nuit , un rire coupé de merveilleuses plaintes le jetait hors du lit pour rouler au sol, déchiré par le désir, accablé par sa misère, avec les mouvements de fureur d'une bête famélique rongeant ses barreaux.

(...)

La joie d'être seul à nager de l'un à l'autre bord de l'étier survolé par les mouettes qui remontent avec la mer dans la brume lumineuse de l'aurore, celle de courir ensuite pieds nus sur le sable frais au plus près du rivage qu'entament les vagues de toute leur vigueur fracassante, la volupté de sentir un instant son propre souffle s'accorder aux cadences de la nature et, tête la première, bras grands ouverts, s'y fondre en une charnelle étreinte. C'est au petit matin d'un jour d'été la bonheur animal de l'enfance, sa fougue retrouvée, le bienfait du sel sur la peau rougie par les claques de la houle. Tonique hydrothérapie, bain de jouvence pour le vieux crabe qui, rejeté sur la grève, n'y avance pas moins tout de guingois, en claudicant et grimaçant à chaque pas.

Partager cet article

Repost 0