Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

"Ma décision d'aujourd'hui n'est ni une désertion ni un renoncement...".

8 Juillet 2017 , Rédigé par Najat Vallaud-Belkacem Publié dans #Politique

"Ma décision d'aujourd'hui n'est ni une désertion ni un renoncement...".

Chers Amis,

Le parti socialiste vit un moment critique de son histoire. Les Français jugent sévèrement le bilan du quinquennat de François Hollande, et nous venons de subir d’importantes défaites électorales. Le peuple de gauche ne fait plus confiance aux socialistes pour incarner un espoir politique. Certains se tournent vers En Marche, d’autres vers la France Insoumise. Beaucoup s’abstiennent, renoncent, s'éparpillent ou rejoignent le camp des indifférents. Quelques-uns, encore, se réfugient, impuissants, dans la mélancolie d’une gauche socialiste qui appartiendrait désormais au passé. Et puis nous sommes quelques-uns, aussi, à ne pas baisser les bras, à vouloir reconstruire, refonder, imaginer, inventer et créer un horizon d’avenir à cette gauche en laquelle nous croyons. Je suis convaincue que le moment viendra où nous rassemblerons à nouveau ce peuple orphelin autour de nos idées, de nos convictions et de nos valeurs, dans une maison commune et un projet fédérateur.

Pour ma part, je veux assumer pleinement mon engagement qui fut entier au cours de ces cinq dernières années, ce qui implique à mes yeux d’assumer aussi le profond désaveu exprimé par les électeurs. Chacun est libre d’en tirer les conséquences pour lui-même et la conduite qu’il doit tenir dans les semaines, les mois et les années à venir, et je suis intimement persuadée que chacun peut être utile quel que soit le chemin qu’il empruntera, pour peu que nous ayons toutes et tous la volonté de nous retrouver au bout de la route.

Moi, qui suis redevenue une militante parmi les militants, libre de tout mandat électif, je souhaite prendre le temps de réfléchir en profondeur aux raisons de cet échec ainsi qu’aux raisons que nous avons d’espérer à nouveau dans une gauche européenne, écologiste, laïque, socialiste.

Si je suis convaincue que ce travail sera forcément collectif, en allant très au-delà des murs de la maison socialiste, je crois aussi qu’il comporte sa part de solitude, de concentration et d’introspection. C'est pourquoi je n'ai pas souhaité rejoindre l’équipe dirigeante du Parti Socialiste qui va préparer le prochain Congrès, afin de me consacrer à ce travail de réflexion qui m’est, qui nous est, aujourd’hui indispensable.

Je remercie Jean-Christophe Cambadélis pour sa confiance, et je souhaite une pleine réussite à celles et ceux qui ont accepté de prendre son relais. Leur travail est indispensable à notre reconstruction et à notre renaissance et ils ont tout mon soutien. Enfin, redevable comme je le suis à l'égard de tous les militants qui ont placé leur confiance en moi, m'ont accompagnée et m'ont soutenue depuis des années , je leur dis que ma décision d'aujourd'hui n'est ni une désertion ni un renoncement, mais bien la meilleure façon de leur être fidèle et utile demain. À très bientôt.

Najat Vallaud-Belkacem

Partager cet article

Repost 0