Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Revue de Presse Education... Le Bac - Réformes sans réforme - Orientation - Supérieur - Divers....

16 Juin 2017 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Récit, L'Histoire, Rêve, Dire

Un beau sujet de réflexion pour notre ministre : Tout ce que j’ai le droit de faire est-il juste ? Donc aujourd’hui début du bac mais également poursuite des réformes qui n’en sont pas. Et un peu d’orientation et de supérieur pour compléter cette revue de deux jours.

Le Bac

« Dire que le bac S, c’est l’élite, ce n’est pas un peu vieille France ? »En lycée général comme en professionnel, les élèves intègrent la hiérarchie entre les filières, tout en tentant de déjouer les clichés.”

Réforme du bac : Blanquer avance à pas de loup par Marie-Christine Corbier. “La réforme du bac qu’envisage le gouvernement se joue précisément dans l’articulation entre le bac et le post-bac, régulièrement critiquée. « Je suis favorable à un bac musclé, déclarait Jean-Michel Blanquer le 22 mai. Il faut éviter qu’il ne soit trop épais, comme aujourd’hui. [Mais] il faut le maintenir, et que ce soit un pont pour les jeunes » entre les études secondaires et supérieures. « Le bac ne cesse d’enfler, on rajoute chaque année quelque chose tout en parlant d’allégement du bac, regrette Philippe Tournier, secrétaire général du principal syndicat de chefs d’établissement, le SNPDEN. On arrive à un examen complètement invraisemblable : les élèves savent où ils vont dans l’enseignement supérieur avant que ne débutent les épreuves du bac, alors que ce dernier est censé être l’examen d’entrée dans l’enseignement supérieur ! »

Le baccalauréat est-il irréformable ? Trois questions à Christian Forestier Par Institut Montaigne. "Toute proposition de réforme sur le baccalauréat doit intégrer une réflexion plus globale sur l’accès à l’enseignement supérieur. Aujourd’hui, deux systèmes fondamentalement différents coexistent. Un secteur " fermé ", basé sur la sélection (le post bac lycée - les classes préparatoires -, les IUT ou les BTS) et un système dit " ouvert " : l’accès à la licence. La tendance naturelle aujourd’hui est de vouloir s’orienter vers le secteur " fermé " et de n’accepter les formations ouvertes qu’en dernier recours. Un tel système est source de mal être pour tout le monde : pour les élèves eux-mêmes, tout comme pour ceux qui doivent les former."

Olivier Galland : "L’idée que le bac est garant de l’égalité est un leurre". “Olivier Galland estime que les mentalités ont changé à propos du rôle du bac, comme l’illustre le sondage exclusif EducPros-l’Etudiant. Pour les lycéens, le contrôle continu semble désormais plus juste que l’examen terminal. Une manière de renforcer la méritocratie scolaire qu’analyse le sociologue au CNRS et spécialiste de la jeunesse.”

Bac 2017. Nécessité de l’enseignement philosophique. “Yvan Droumaguet, agrégé de philosophie, nous donne son point de vue sur l’enseignement philosophique.”

Une fuite des sujets philo pour les bacs technologiques occasionne un retard du début de l’épreuve.

Quels sont les équivalents du bac en Europe ?Si les lycéens français doivent passer le baccalauréat pour valider leur cursus secondaire, qu’en est-il chez nos voisins européens ? Tour d’horizon.”

Réformes sans réforme

Retrouvez les quatre mesures pour bâtir l’École de la confiance qui seront appliquées à partir de la rentrée 2017 : dédoubler des classes de CP en REP+, adapter les rythmes scolaires, aménager la réforme du collège, instaurer le programme "devoirs faits".” AU BOEN.

Le point de vue de Vousnousils sur les quatre mesures « pour bâtir l’Ecole de la confiance ».

Méfiance pour l’École de la confiance par Catherine Chabrun sur son Blog : Education et société. “Après la lecture des quatre mesures[1] de Jean-Michel Blanquer pour bâtir l’école de la confiance pour la rentrée de 2017, publiées le 13 juin. Je me suis arrêtée sur la première mesure « Dédoubler les classes de CP en REP+ ».”

Éducation : l’exemple d’une école bienveillante à Trappes sur France 3 – France Télévisions. “A priori, c’est un cours de primaire classique. Sauf qu’ici dans cette classe de Trappes (Yvelines), quand on aide son voisin, la maîtresse ne dit rien. À tout moment, les élèves peuvent se lever et venir exprimer leurs émotions sur un panneau. Un défouloir et un lieu d’expression publique qui remporte un succès fou.”

Rythmes scolaires : « un retour en arrière sans évaluation pour les élèves fragiles » (SE-Unsa). “Le SE-Unsa, qui a voté contre le décret proposé par Jean-Michel Blanquer sur les rythmes scolaires, réclame la mise en place, "dès septembre", d’une évaluation "pour comparer l’impact des deux types d’organisation de la semaine qui devraient cohabiter".”

Réforme des rythmes et CP dédoublés, un casse-tête à Marseille. “La ville repousse le retour à la semaine de quatre jours, et doit trouver de nouveaux espaces pour 150 classes de cours préparatoire en ZEP.”

Marche en avant ou néosarkozisme ? par Jean-Michel Zakhartchouk. “A mesure que se dessine la politique suivie par le ministère Blanquer, on ne peut qu’être inquiet, car de nombreux signes convergent vers une résurgence des recettes essayées sous le quinquennat Sarkozy plus que vers une vraie rénovation du système éducatif, vraiment pragmatique et « progressiste ».”

Orientation

Le collège en profite pour l’orientation. “C’est une idée intéressante qu’a eue l’équipe de direction du collège. Sophie Pion, proviseur de l’établissement, explique que le chantier de rénovation sera utilisé dans le cadre du parcours Avenir qui, de la 6e à la 3e, permet de travailler sur le projet professionnel et d’orientation de l’élève. Ainsi, les adolescents seront invités à découvrir les différents métiers dans le cadre de ce chantier et, peut-être ainsi, leur donner goût au travail manuel, parfois délaissé dans les choix d’orientation.”

Un témoignage : “Lorsque j’ai décidé de me réorienter en lycée professionnel spécialité mode, après un trimestre en première littéraire, ça n’a pas été simple. Moi, ça ne me suffisait plus d’être assise sur une chaise toute la journée, il me manquait cet esprit créatif. La conseillère d’orientation m’a dit : « Tu vas dans un endroit où il n’y a pas de débouchés. » Il a aussi fallu expliquer mon choix auprès de mon entourage, même si aujourd’hui, il voit bien que c’est le jour et la nuit. Ici, je prends plaisir à travailler ; je me sens épanouie.”

APB : ce logiciel qui détermine l’orientation des lycéens. “La plateforme « Admission Post Bac », loin de l’idéal méritocratique du système éducatif français, ne traite pas les élèves sur un pied d’égalité.” Réservé aux abonnés. Mais qu’est-ce que l’égalité ?

Enseignement supérieur, un accompagnement pour ceux qui ont du mal à s’inscrire avec APB par Denis Peiron. “L’Unef et l’Union nationale lycéenne mettent en place une ligne téléphonique et un site Internet pour venir en aide aux futurs bacheliers aux prises avec la procédure informatique."

Supérieur

LearningScape : un escape game pour libérer les pratiques pédagogiques par Céline Authemayou. “Résoudre des énigmes pour comprendre les ressorts de la pédagogie universitaire. C’est ce que propose Sapiens, le service d’accompagnement pédagogique de la Comue Université Sorbonne-Paris-Cité, à travers un "escape game", baptisé LearningScape. Attention, spoilers !

La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac. “C’est mon objectif. C’est aussi le but que nous nous sommes fixé avec les représentants des étudiants et des présidents d’université. Il y a un consensus autour de cette question. Le tirage au sort est un système dont on ne peut se satisfaire, c’est le plus injuste qui soit.” déclare-t-elle dans son premier interview.

Divers

Une école sans cours, ni professeurs… à la finlandaise !Peut-on imaginer une formation universitaire qui se déroule sans cours, ni même professeurs ? Peut-on imaginer qu’un tel un parcours « académique » vous prépare à la vie professionnelle comme une école de business et management en priorisant, qui plus est, la création d’entreprise ? Peut-on faire 3 d’études après le bac sans jamais suivre un cours magistral, ni même engranger de la connaissance par les méthodes habituelles des universités et des grandes écoles, celles qui consistent, même si elles ne se limitent pas à ça, à écouter ses professeurs, les experts en la matière, prendre des notes, les apprendre pour être ensuite interrogés lors des examens ? Cela est-il possible ? La réponse est oui ! Cette formation existe depuis 6 ans à l’Ecole de Management de Strasbourg et près de 25 ans en Finlande, pays reconnu pour ses innovations pédagogiques et à l’origine de cette méthode.”

Elèves, bientôt tous fichés ?Comment une institution aussi énorme que l’Education nationale peut-elle s’adapter et formuler des règles et des bonnes pratiques compréhensibles, applicables et protectrices ? La question dépasse d’ailleurs l’école, il s’agit d’éduquer les enfants et même toute la société à un usage responsable du numérique.” Dans l’émission Rue des écoles par Louise Tourret de dimanche de 17h à 17h55.

Une pub pour terminer : Pour un établissement scolaire équitable de Aziz Jellab et Maryse Adam-Maillet.

Bernard Desclaux

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :