Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Revue de Presse Education... En musique - Des fables et pas de téléphone - Le mois de Blanquer - Bac, bugs et couacs - Butinages...

26 Juin 2017 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Livres, Apprendre, Étude, Éducation

EXTRAIT

Le mois de juin c’est un peu le mois du ministre de l’éducation. Avec le marronnier du bac, on l’invite partout et souvent il en profite pour évoquer d’autres sujets. Cette année, avec le changement de gouvernement, le rythme des annonces s’est encore accéléré. Attention ça chauffe, on ne peut plus suivre ! Entre la rentrée en musique, la distribution des fables de La Fontaine et les casiers pour les portables, il y a de quoi faire. Sans compter les autres dossiers qui se poursuivent : les rythmes, les CP à 12 élèves, le collège... A tel point qu’on en arriverait presque à oublier le Bac avec ses bugs et ses couacs...

En musique

« Je vous l’annonce, on fera la rentrée en musique dans un maximum d’endroits dès cette année, en mobilisant les élèves de l’année précédente ou des orchestres extérieurs. » Dans une interview accordée début juin au quotidien Le Parisien le ministre de l’Éducation nationale avait annoncé sa volonté de développer l’enseignement de la musique dans les collèges.

Malgré cette annonce du début du mois de juin, la circulaire allant dans ce sens et qui a été envoyée aux Recteurs et aux inspecteurs le 20 juin a d’abord été prise pour un faux lorsqu’elle a commencé à circuler sur les réseaux sociaux. Pourtant elle est bien réelle. Il s’agit de s’appuyer sur les chorales et autres orchestres pour accueillir en musique les nouveaux élèves afin de « marquer de manière positive le début de l’année dans les écoles, les collèges et les lycées. ».

Beaucoup d’acteurs de l’école se sont étonnés qu’une telle proposition arrive le 20 juin alors que les lycées n’ont plus d’élèves, comme aussi beaucoup de collèges et que seules les écoles primaires travaillent encore. Comment dans ces condition préparer efficacement une telle opération ?

Et si on prenait, malgré tout, cette rentrée en musique au sérieux ? c’est ce que propose Mara Goyet dans son blog du Monde. A bien des égards pour des pédagogues convaincus, on peut penser que ce serait une bonne idée. L’enjeu c’est de travailler sur le climat scolaire et le sentiment d’appartenance à une collectivité. Des projets comme ceux là peuvent y aider. Les rituels d’entrée que beaucoup d’entre nous pratiquent à l’échelle de leur classe, peuvent être élargis au niveau d’un établissement. Accueillir les nouveaux, partager un projet commun avec une dimension culturelle, travailler sur le sensible et l’artistique, on peut trouver des aspects positifs à cette" proposition"...

Sauf que ce n’est pas présenté comme une "proposition" mais que ça ressemble furieusement à une injonction ministérielle...! Ce qui a fait penser à un canular lorsque la lettre a circulé c’est que celle ci apparaissait tellement en contradiction avec les premières déclarations du ministre. Celui-ci parlait à l’époque d’en finir avec la verticalité, de laisser l’initiative aux établissements et aux équipes. Il déclarait qu’il n’y aurait pas de "réforme Blanquer" et qu’il en était fier... De même, il clamait son attachement aux expérimentations et à l’évaluation. Mais très vite les défauts de la gouvernance "à la française" qui fonctionne sur le fantasme qu’il suffit de dire pour faire et que ce qui est décidé en haut redescend impeccablement jusqu’au plus petit échelon (même le 20 juin !) a repris le dessus. On s’est aussi très vite empressé de "détricoter" les dispositifs précédents au nom d’une "autonomie" mal pensée et qui oublie la dimension du temps de l’appropriation et du travail collectif.

Finalement, cette "rentrée en musique" n’était pas un canular et aurait pu même être une bonne idée. En revanche ce qui est de plus en plus un canular, c’est de croire qu’on peut continuer à gouverner l’éducation nationale ainsi...

(...)

Philippe Watrelot

La suite et la fin du bloc-notes sont à lire en cliquant ci-dessous

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :