Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Revue de Presse Education... Blanquer - Annonces et ballons d’essai - Ressources...

7 Juin 2017 , Rédigé par Les Cahiers Pedagogiques Publié dans #Education, #Médias

Revue de Presse Education... Blanquer -  Annonces et ballons d’essai - Ressources...

L’actualité éducative de ce mardi est particulièrement marquée par divers portraits du nouveau ministre... et par les traditionnels effets d’annonce et ballons d’essai. Nous terminerons par quelques ressources.

Blanquer

Une bonne part de l’actualité éducative de ce mardi est consacrée au ministre lui même. Commençons par l’entretien que M. Blanquer a accordé à Louise Tourret dans l’émission Rue des écoles de France Culture :

« Il n’y aura pas de suppressions de postes dans l’Education nationale.
La présence de la musique sera renforcée, les bienfaits de la musique dès la petite enfance contribuent à l’épanouissement de l’enfant.

L’école primaire est une priorité, la maternelle, qui en fait partie, doit être l’école du langage

Je souhaite établir une école école de la confiance (...) je connais cette maison par coeur (...) je reste très ouvert au dialogue avec les organisations syndicales.

L’autonomie ce n’est pas l’anarchie ou ’le plus fort vaincra’, c’est un système de confiance où on créé son projet éducatif avec des équipes, et où l’institution vient aider. Dans ce cadre là, le mot évaluation n’est pas tabou. »

Le quotidien Sud Ouest, dans un article réservé aux abonnés, fait le point sur l’intervention du ministre au congrès de la FCPE : « Jean-Michel Blanquer s’est frotté, hier à Biarritz, aux parents d’élèves de la FCPE réunis en congrès. Un exercice d’équilibriste devant un public non acquis. »

Enfin, Marianne, dans un article également réservé aux abonnés, brosse le portrait de M. Blanquer : « Ambitieux et efficace, "réac" au regard des "pédagogistes", "républicain" pour les défenseurs de la méritocratie, tour à tour promu par la droite et barré par la gauche, Jean-Michel Blanquer tisse sa toile depuis vingt ans pour décrocher le poste qu’Emmanuel Macron a fini par lui confier : ministre de l’Education nationale. » A noter que Marianne continue de faire un usage très complaisant du terme pédagogiste. Edifiant.

Effets d’annonce et ballons d’essai

Ce mardi amène son lot d’effet d’annonces. Ainsi, VousNousIls rapporte que M.Blanquer présentera un premier décret dès le 8 juin : « Trois mois avant la rentrée 2017, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, présentera aux syndicats d’enseignants ses deux premières mesures majeures, visant à détricoter la réforme du collège mise en place par Najat Vallaud-Belkacem, ainsi que celle des rythmes scolaires. »

Mais il ne suffit de traditionnels yaka fokon pour que les annonces se transforment en mesures transposables sur le terrain, et les premiers doutes se font jour à propos de plusieurs annonces. Concernant la réforme du bac, le quotidien DNA fait le point : « Promesse de campagne du candidat Macron, la réforme du baccalauréat pourrait voir le jour dès la prochaine session en 2018. Objectif ? Moderniser l’épreuve en limitant l’examen final à 4 épreuves. » Si ce calendrier devait sérieusement être envisagé, l’opération "remuscler le baccalauréat" se traduirait surtout par une désorganisation complète. Rappelons que l’organisation du baccalauréat 2018 commence dès maintenant...

Sur le même sujet et sur un ton (trop ?) polémique, Le Café pédagogique rappelle que de telles annonces ont déjà été faites par le passé, pour le résultat qu’on connaît : « C’est le point le plus important de la réforme de l’éducation nationale promise par Emmanuel Macron. Et sans doute le plus délicat à mener. Interrogé sur France Culture le 5 juin, Jean-Michel Blanquer a juste évoqué la réforme du bac qui ne serait plus "une forme d’évaluation finale de l’élève", mais "un tremplin pour la suite de son parcours". Comprenez que la réforme du bac est liée à la sélection à l’entrée vers le supérieur. Un mot qui peut faire exploser les lycées. »

Le dispositif des CP à douze élèves semble déjà battre de l’aile (de l’inconvénient de promettre n’importe quoi dans un délai très court), rapporte La Dépêche : « La polémique enfle sur la mise en place, dès la rentrée scolaire de septembre, du dispositif Macron : les classes de CP à douze élèves pour les écoles du réseau prioritaire.

Près de 830 élèves de CP, répartis sur 18 écoles élémentaires du réseau d’éducation prioritaire renforcé (Rep +), elles-mêmes rattachées à 5 collèges toulousains, feront en théorie leur rentrée scolaire dans une classe limitée à douze. Mesure phare du quinquennat d’Emmanuel Macron en matière d’éducation (dans le premier degré), le dédoublement des 66 classes de CP dans les réseaux prioritaires suscite, dans l’urgence, l’inquiétude des enseignants, des syndicats et des élus. »

Et pour finir, La Dépêche rend compte d’un autre ballon d’essai éculé sur les vacances d’été : « La rentrée scolaire pourrait se faire fin août. Ce week-end, le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer s’est dit ouvert à des discussions autour du calendrier scolaire.

Et si les vacances se terminaient avant l’heure ? Au congrès de la FCPE à Biarritz, le ministre de l’Education s’est dit ouvert ce week-end au débat sur les calendriers scolaires de l’année. « Le temps de l’enfant doit être mieux étalé sur une base hebdomadaire, mais aussi sur une base annuelle », a-t-il expliqué. Une déclaration qui intervient alors qu’un projet de décret permettant le retour à une semaine de quatre jours dans les écoles sur dérogation doit être présenté devant le Conseil supérieur de l’éducation (CSE) le 8 juin. « Il y a dix ans, certaines villes avaient expérimenté une rentrée en fin de mois d’août, nous ne sommes pas en train de dire qu’il faut faire cela à l’échelle nationale, mais il faut en discuter », a précisé le ministre de l’Education

Ressources

Quelques ressources pour terminer cette revue de presse. La Dépêche nous apprend que la région Nouvelle Aquitaine a entre autres décidé de renforcer son dispositif d’aide aux devoirs en vue du bac : « À quelques semaines de l’épreuve du bac, la région Nouvelle Aquitaine a décidé de renforcer son dispositif d’aide aux devoirs : « Objectif bac ». Jean-Louis Nembrini, vice-président de la région Nouvelle Aquitaine, délégué à l’éducation et aux lycées, nous en a parlé, entre autres. »

VousNousIls publie un article de conseils à destinations des élèves de terminale, en vue des oraux : « 6 enseignants de disciplines différentes livrent leurs conseils pour bien réussir les épreuves orales au baccalauréat. »

Enfin, Le Café pédagogique signale une ressource disponible, à l’usage des conseillers d’orientation-psychologues :« Que vous soyez psychologue conseiller d’orientation débutant ou expérimenté, le "Guide Néo Psy" de Jacques Vauloup est pour vous. Ajoutons qu’il intéressera aussi les professeurs principaux qui y trouveront de nombreuses informations sur l’orientation. »

Aurélie Gascon

Partager cet article

Repost 0