Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vivement l'Ecole!

Gif-sur-Yvette : parents, profs et élèves unis contre le principal « autoritaire » du collège...

9 Juin 2017 , Rédigé par Le Parisien Publié dans #Education, #Politique

Résultat de recherche d'images pour "en greve"

94 % des enseignants de l’établissement Juliette Adam se sont mis en grève ce jeudi pour la deuxième fois en un mois. Les élèves ont pour leur part organisé un blocus de l’établissement mardi et mercredi.

94 % des professeurs du collège Juliette Adam de Gif-sur-Yvette se sont mis en grève ce jeudi. Manifestant à proximité de l’établissement, ils ont dénoncé le comportement de leur principal, nommé en septembre 2015 et jugé trop autoritaire. Un mouvement de grève, lui aussi massivement suivi, avait déjà été lancé le 11 mai dernier.

Le rejet semble unanime. « La PEEP et la FCPE exigent qu’un nouveau principal soit nommé afin de rétablir un climat propice aux enseignements », écrivent les deux associations de parents d’élèves dans un communiqué. Et les adolescents scolarisés dans ce collège ont organisé un blocus ce mercredi et ce mardi.

« La première année, nous avons essayé de discuter et de ne pas écouter les rumeurs qui le précédaient de ses précédents établissements », assure Delphine Lebahan, professeur de lettres et déléguée du syndicat d’enseignant SNES.

Mais tout bascule lors des grandes inondations survenues en Essonne il y a un an. L’eau envahit le collège. « Il nous a quand même demandé de venir travailler alors que l’établissement était inaccessible. Un cap était franchi. Il mettait concrètement notre sécurité en danger », poursuit la prof.

« Il nous a été demandé de renouer le dialogue… Mais il n’y en a jamais eu »

Changements de classe impromptus, missions arrêtées arbitrairement, comité pédagogique réduit à sa portion congrue… « Il y a eu aussi des faits graves, comme l’introduction de couteaux dans l’enceinte de l’établissement, qui ont été à peine sanctionnés. Cela crée un sentiment d’impunité et n’envoie pas le bon message éducatif aux enfants », expliquent Nathalie Couvreur, de la FCPE et Valérie Guillot, de la PEEP.

« On voyait régulièrement des profs arriver en classe avec les yeux rouges. Ils ne disaient rien, ils essayaient de nous préserver. Nous étions gênés pour eux. Nous avons compris au fur et à mesure », témoigne une élève de 3e.

« Lors d’une réunion début mai à la direction académique, il nous a été demandé de renouer le dialogue… Mais il n’y en a jamais eu », raconte Delphine Lebahan. « C’est à sa hiérarchie de prendre ses responsabilités », estiment aujourd’hui les parents d’élèves. Contactée, la direction académique n’a pas réagi.

leparisien.fr

Partager cet article

Repost 0